Bienséance

« Je t’écris ces choses, avec l’espérance d’aller bientôt vers toi, mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l’Eglise du Dieu vivant, la colonne et l’appui de la vérité. » 1 Timothée 3:14-15

Il est de notre responsabilité d’avoir les uns envers les autres une attitude conforme à la Parole de Dieu. Celle-ci emploie le terme de « bienséance » (1 Corinthiens 14:40). Nous devons donc nous comporter avec tact et délicatesse, mais sans pour autant codifier à l’excès nos rapports mutuels.

Paul n’hésite pas à utiliser les expressions « supportez-vous » et « efforcez-vous » (Ephésiens 4:1 à 3) ; l’Eglise est « la colonne et l’appui de la vérité » et n’oublions pas que nous sommes ses ambassadeurs.

Quels sont les problèmes les plus fréquents ?

• L’usage inconsidéré de notre langue (Jacques 4:11-12). Ne nous comparons pas les uns aux autres et que la bonté inspire nos paroles. Nous ne pouvons pas porter atteinte à notre frère sans être atteints nous-mêmes, car l’Eglise est un corps. Ne discutons pas ce qui est de l’ordre de l’opinion mais restons fermes sur la doctrine.
• Les problèmes qui proviennent de la perception d’une faute chez un frère. Comment l’aider sans le blesser ? Tout d’abord prier (1 Jean 5:16), puis avertir avec amour et patience. Jésus lui-même a évoqué cela (Matthieu 18:15-17).
• Les disputes et les animosités qui rompent la communion aussi bien entre les croyants qu’avec Dieu. Nous devons être équilibrés dans nos amitiés et nos relations (Jacques 2:1-9 ; Proverbes 25:17).

Nous devons apprendre aussi bien à demander pardon, qu’à accorder notre pardon. Cela sera d’autant plus facile que nous aurons présent à l’esprit le pardon divin à notre égard. Voilà ce qu’est la bienséance.

0 commentaires

Sur le même thème :

Venir à la croix pour prendre un nouveau départ

Venir à la croix pour prendre un nouveau départ

Jésus nous invite à prendre notre place dans son royaume et ce, au travers du service. Impossible de le faire sans d’abord prendre notre croix, le renoncement à soi-même. Exigence effrayante. Qui peut le servir ?

Maison de prière ouverte en nocturne !

Maison de prière ouverte en nocturne !

L’Église est ce que nous voulons en faire. Dieu, lui, souhaite qu’elle soit d’abord une maison de prière. Nous avons là un exemple de « nuit de prières » parce qu’il était urgent de mener un combat spirituel.

Pourquoi n’avons-nous pas de réveil ?

Pourquoi n’avons-nous pas de réveil ?

Monsieur le pasteur, je crois qu’il n’y aura pas de réveil aussi longtemps que je médirai de vous derrière votre dos et que par devant je me montrerai aimable à votre égard. Je vous prie de me pardonner !

Pin It on Pinterest