Opportunisme et direction divine

Opportunisme et direction divine

Nous voici pour réfléchir quelques instants à ce déroulement de notre vie qui, aujourd’hui, est si rapide. Parfois, nous avons l’impression, et certains diront que c’est le hasard qui dirige les choses, que nous nous retrouvons avec des opportunités qu’il faut saisir, c’est comme cela que la vie se gagne. J’aimerais vous dire qu’il y a au-delà de ces quelques impressions bien des choses trompeuses.

En me servant d’un texte de la Parole de Dieu, je voudrais vous montrer combien certaines personnes, qui ont cru à cette situation dans leur vie d’un destin où les opportunités sont suivies et utilisées tant bien que mal, peuvent, malgré tout, conduire à une impasse. Je veux tout simplement citer une histoire très ancienne, mais réelle, du temps d’un homme très connu dans la Bible, Abraham, et à une époque où intervient une de ses servantes nommée Agar.
Dans le livre de la Genèse nous voyons un texte où cette femme entre, en quelque sorte, dans l’histoire. Cette femme semble avoir réussi sa vie dans un premier temps, parce que, d’une personne anonyme qui est dans l’ombre de ses maîtres, elle devient un personnage central dans une histoire de maternité, dans une histoire donc heureuse, de bonheur puisqu’elle devient mère. Je vous signale que ce texte dans la Genèse au chapitre 16 nous est expliqué dans les 16 premiers versets.

Particulièrement, nous voyons comment les choses se passent. Très rapidement, lorsque cette femme a la joie d’être une future maman, et bientôt une mère, elle va se dire que la vie est formidable, que tout se passe bien pour elle et que, par conséquent, les autres n’ont plus d’importance. Il va y avoir des conflits dans sa vie. Notamment avec sa propre maîtresse, la femme d’Abraham. Je passe quelques détails du récit, mais on s’aperçoit rapidement que le succès a donné des ailes à Agar (c’est une façon de s’exprimer) : elle méprise. Combien ce passage me rappelle des situations très modernes où d’opportunité en opportunité, certaines personnes, ayant apparemment réussi, semblent pouvoir mépriser tout ce qui est autour.
Leur chance est avec eux, leur bonne étoile, diront certains, et alors, elles avancent. C’est ainsi que nous retrouvons cette femme Agar dans un moment où ayant trop cru à l’opportunisme, elle se trouve complètement dans une impasse.
Elle est obligée de fuir, de tout quitter ce qui faisait, malgré tout, son confort. C’est dans ce moment-là, à un moment où l’opportunisme ne suffit plus que Dieu va se révéler pour elle, et Il va l’interpeller.
Alors, laissez-moi vous lire cette phrase extraordinaire :

“L’ange de l’Éternel la trouva près d’une source d’eau dans le désert, près de la source qui est sur le chemin de Schur. Il dit : Agar, servante de Saraï, d’où viens-tu, et où vas-tu ?” (Genèse 16 :7).

C’est cette interpellation que j’aimerais placer sur vos cœurs.

Si vous-même, dans votre vie, avez vécu d’opportunisme bien souvent, de coups de chance ou de malchance, si vous pensez que votre vie rebondit d’événements en événements… il y a peut-être aussi ces instants où vous aimez vous arrêter, faire le bilan, pas toujours facile.

Et vous rendre compte que, près d’une source, vous essayez de vous désaltérer tant bien que mal, parce qu’il y a dans votre cœur une soif, parce qu’il y a aussi dans votre âme de profondes désillusions, des interrogations.
Dieu est près de vous, exactement comme Agar; près aussi pour vous faire toucher du doigt les véritables problèmes que vous avez peut-être esquivés.

“D’où viens-tu ?”

Agar avait certainement bien du mal à répondre honnêtement à cette question tant cela lui rappelait des choses douloureuses, de l’amertume, des déceptions. C’est vrai que dans nos vies il arrive que nous ayons du mal à dire franchement par où nous sommes passés, d’où nous venons, en quelque sorte. Il nous faut avoir ce regard lucide de l’aide de Dieu pour nous dire qu’avec la Bible nous sommes aidés pour voir d’où nous venons : des hommes faits de chair, mais également, hélas, non pas maîtres de leur destin comme ils le croient si souvent, mais victimes, esclaves d’un mal profond qui est le péché. Devant cette situation quand nous regardons d’où nous venons, nous nous apercevons que bien que nous croyant maître de la situation, nous avons agi contre notre intérêt, contre l’intérêt des autres, et esclaves en quelque sorte du mal et du péché, nous n’avons pas atteint le but, nous l’avons raté selon le sens même de cette vérité biblique, le péché.

Devant ces choses, Dieu ne nous laisse pas seulement ce jugement négatif sur nos vies, mais Il nous interpelle en disant :

“Mais, maintenant, où vas-tu ?”

Là, comme Agar, c’est l’incertitude. “Où vas-tu ?” Je fuis, je fuis loin devant, je mets de l’espace entre moi et mes problèmes, et je cours dans la fuite. Ami qui peut-être, êtes en train de fuir vos problèmes, vos échecs, vos déceptions, laissez-vous interpeller par Dieu : “Où vas-tu ?” Et tel que tu es actuellement, est-ce que ce n’est pas une fuite sans espérance, sans aucune assurance. Dieu voudrait te proposer, à l’instant même, une autre solution, et c’est celle qu’Il va proposer à Agar lorsqu’Il lui dit très simplement, directement :

“Retourne vers ta maîtresse.”

Retourne vers tes malheurs et tes difficultés, reviens à tout ce qui a assombri ta vie, à ce qui l’a attristée, et à cet instant-là, oh quel terme, humilie-toi sous la pression de toute cette vie.

Alors, devant qui devez-vous revenir, devant qui devez-vous vous humilier ? Tout simplement devant CELUI qui vous a vu lorsque vous vous battiez dans votre vie tout seul : JÉSUS-CHRIST. Celui qui a voulu effectivement vous présenter un modèle tout à fait différent en vous montrant à la fois ce que sont la vérité, l’amour, la justice, une vraie vie, et qui les a vécus pour Lui-même, mais qui les a donnés aux autres en mourant pour eux sur la Croix.
Ce Jésus-là est Celui à qui vous devez revenir. C’est en effet non pas vers un homme ou une femme que vous allez pouvoir revenir, mais vers un DIEU, une Croix, une Croix dressée où Il meurt pour vous, un lieu de souffrance, certes, mais où justement votre souffrance se trouve chargée, prise en considération, et où en particulier, vos erreurs, tout ce qui alourdit votre marche peut être expié.

Agar avait besoin de deux choses : se repentir de tout ce mal, et cela est la première dont vous avez besoin, et en plus, venir comme Agar, humilié par ces choses et demander tout simplement grâce et pardon. C’est le chemin immuable de tout retour, de toute rédemption, en quelque sorte, et c’est ce que nous vous proposons particulièrement en cet instant. Vous pouvez également réaliser comme Agar que Dieu vous propose, non seulement de faire un retour vers cette Croix de Golgotha, mais maintenant aussi, vous retrouver dans un avenir nouveau.

Laissez-moi vous rappeler encore cette parole que Dieu a adressée à cette femme :

“Car l’Éternel t’a entendue dans ton affliction.”

C’est exactement cela, au moment où, du fond de vous-même, vous criez, au moment où vous suppliez le destin, le hasard, je ne sais quoi encore, peut-être en écartant l’idée de Dieu de vous venir en aide, Quelqu’un vous entend, et particulièrement en ce moment où nous parlons, c’est le moment où Dieu vous entend dans votre affliction.

Vous pouvez être seul, vous pouvez avoir fermé la porte de votre domicile, du lieu où vous écoutez, cela ne change rien, que ce soit dans votre voiture ou ailleurs, DIEU VOUS ENTEND DANS VOTRE AFFLICTION, et comme Agar, Il veut redonner un sens à votre vie, tout comme à ces gens qui sont arrivés à des points où ils espèrent simplement trouver un peu d’eau pour désaltérer leur soif quelques instants, et retomber dans leurs problèmes. Dieu veut vous donner une vraie solution, celle qui est définitive, celle qui marque une vie d’une façon extraordinaire, et qui permet de repartir, non plus en comptant sur vous-même, mais en comptant sur DIEU.

Voilà ce que je voudrais de tout cœur vous souhaiter, puisque c’est là le message éternel de Dieu, celui du commencement de la Bible, et celui d’aujourd’hui encore puisqu’elle est toujours la PAROLE DE DIEU. Que Dieu vous bénisse.

Pasteur Michel FOREY

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
elit. non ut Sed libero ipsum consectetur id Praesent sem,