Le complexe d’infériorité

10-09-2023-Message-Evandis-Complexe-infériorité-Light

Se considérer comme inférieur par rapport aux autres est un complexe souvent rencontré… Ceux qui en souffrent portent en eux une blessure perpétuelle. La foi dans le Dieu de la Bible offre la guérison intérieure à vous qui êtes concernés.

Juges 6:11-16 :

11 L’ange de l’Éternel vint s’asseoir sous le chêne qui se trouvait à Ophra dans la propriété de Joas, un homme de la famille d’Abiézer. Gédéon, un fils de Joas, était en train de battre le blé dans le pressoir à raisin pour le cacher des Madianites.
12 L’ange de l’Éternel lui apparut et dit : — L’Éternel est avec toi, vaillant guerrier !
13 Gédéon lui répondit : — De grâce, mon seigneur, si l’Éternel est avec nous, pourquoi tant de malheurs s’abattent-ils sur nous ? Où sont donc tous ces prodiges que nos pères nous ont racontés en nous disant que l’Éternel nous a fait sortir d’Égypte ? En réalité, l’Éternel nous a abandonnés et nous a livrés au pouvoir des Madianites.
14 Alors l’Éternel se tourna vers lui et dit : — Va avec cette force que tu as, et délivre Israël des Madianites. N’est-ce pas moi qui t’envoie ?
15, Mais Gédéon répliqua : — De grâce, mon Seigneur ! Avec quoi pourrais-je délivrer Israël ? Ma famille est peu importante dans la tribu de Manassé, et moi je suis le plus jeune des fils de mon père.
16 L’Éternel lui répondit : — Je serai avec toi, c’est pourquoi tu battras les Madianites tous ensemble.

Le personnage de ce chapitre est Gédéon. Il souffre d’un complexe d’infériorité en raison de sa situation sociale et familiale : « Ma famille est la plus pauvre […] et je suis le plus petit ».

Complexe fréquent, pour des raisons semblables ou différentes.

Voyons tout de suite comment Dieu opère pour le guérir.

Il l’apostrophe d’abord avec un vibrant « vaillant héros ». Il use ensuite d’un stratagème qu’il pouvait seul imaginer. Au lieu de vingt-trois mille soldats levés par Gédéon, il ne lui en laisse que trois cents. Ainsi notre général ne devra-t-il compter que sur Dieu pour vaincre.

Et il accompagne cette décision de deux encouragements :

« Je suis avec toi […]. Va avec la force que tu as ».

Lequel d’entre nous, à l’image de Gédéon, serait sans aucune capacité ? Il y a en chacun d’entre nous une vitalité peut-être non révélée, non exploitée, mais existante. Il s’agit de la faire éclore et de la développer.

Ami qui vous croyez inférieur à ceux qui vous entourent, découvrez-vous tel que Dieu qui vous a créé vous voit. Dites comme David :

« Je te loue, Seigneur, de ce que je suis une créature merveilleuse. »

Ajoutez comme lui :

« Je suis pauvre et indigent, mais l’Éternel pense à moi ».

Croyez en Dieu, et avec sa grâce, croyez en vous.

Ce double cheminement sera la base de votre guérison.

Paul MOREAU

0 commentaires

Sur le même thème :

Le salut par grâce

Le salut par grâce

Ce n’est pas par nos œuvres que nous pouvons être sauvés, mais par grâce, par le moyen de la foi et c’est un don de Dieu !

Pas de jugement pour celui qui croit

Pas de jugement pour celui qui croit

Toi aussi, tu peux recevoir le pardon de tes péchés, éviter le jugement de Dieu et passer de la mort à la vie, pour cela, accepte le Seigneur Jésus comme ton Sauveur.

Pin It on Pinterest