Lecture Jérémie 4 : 1-4.

1) RETOUR ASEIGNEUR.

Il est indispensable pour chaque membre de l’assemblée d’avoir une vision saine dprojet dfutur liede culte. Il s’agit d’un bâtiment qui a une grande valeur par le fait que le Seigneur a prévde S’y manifester. Même s’il est déjà bead’aspect extérieur grâce acrépis, son véritable attrait réside dans la présence divine dans toutes les pièces. La raison d’être de ce projet se résume dans cette réalité : Jésus touchera des cœurs, Il convaincra de péché des personnes perdues et sans espérance vivante, Il transformera des vies, Il guérira des malades, Il libèrera les prisonniers dpéché et des passions dévastatrices, Il baptisera dSaint-Esprit, Il consolera et restaurera les affligés. Luc 4 : 18-19; Jean 16 : 7-8; Act 2 : 1-4.

Chaque chrétien est invité à avoir l’ambition d’entrer personnellement dans une nouvelle dimension. Mais pour cela, il convient d’expérimenter la recommandation adressée aux hébreux à l’époque de Jérémie : un retour à l’Eternel. En effet, le refroidissement spirituel, la tiédeur, une certaine léthargie, le manque de consécration et d’engouement pour les choses de Diecaractérisent plusieurs croyants. Le Seigneur souhaite vivement un retour à la priorité de l’Evangile et aroyaume céleste pour que l’entrée dans le nouvealocal s’effectue dans les meilleures conditions spirituelles.

Pour les rétrogrades aniveade la foi, il s’agit de revenir aSeigneur de tout cœur et de réactiver le muscle de la confiance en Jésus. Pour d’autres, il est indispensable de remettre à l’honneur la place qui devrait être accordée à la méditation biblique et à la prière personnelle. Ps 119 : 67; 119 : 97; Mat 26 : 41. D’autres ont besoin d’inclure dans leur quotidien une certaine rigueur et une véritable discipline pour privilégier dtemps avec le Seigneur. Dan 6 : 10. Ceux qui mettent en avant les empêchements dus aux multiples activités doivent réfléchir aux programmes chargés et aux grandes responsabilités qu’avaient plusieurs personnages bibliques. Ainsi, Moïse, David, Daniel, Esther, Joseph en Egypte et bien d’autres parvenaient à se placer devant leur Diepour des moments de communion et d’intimité spirituelles.

Certains doivent considérer un retour à davantage de place pour le programme de l’église. Les premiers disciples à l’époque des apôtres étaient attachés aprivilège de se retrouver ensemble. Act 2 : 42. D’autres ont besoin d’être vivifiés dans le cadre de leur ministère. Exercer un service asein de la communauté est important. Le zèle, l’engouement, la ferveur, le dynamisme qui s’y attachent sont indispensables. Rom 12 : 10-11. Atravers de ce texte, Paul stimule ses lecteurs à manifester ces qualités. “Soyez fervents d’esprit” signifie exactement “soyez bouillants par l’Esprit, demeurez en ébullition par le Saint-Esprit“. Oui, atravers d’un retour aSeigneur, des cris doivent jaillir des cœurs pour désirer recevoir une nouvelle onction afin de vivre une véritable tonicité spirituelle.

Pour d’autres, il s’agit de revenir aux exigences de sainteté dSeigneur. Jérémie a invité à “ôter les abominations“. Amilied’une société qui accepte et encourage toutes sortes de dérèglements sexuels, le chrétien est responsable devant son Sauveur de veiller à la pureté de sa conduite. 2 Cor 1 : 12. Même si ces notions sont à contre-courant des pensées contemporaines, la fidélité conjugale et le renoncement volontaire à des relations sexuelles en dehors dmariage doivent caractériser le disciple. 1 Cor 6 : 10; 10 : 8; 1 Thes 4 : 3-4; Héb 13 : 4. Les jeunes ont besoin d’être courageux et attachés aux valeurs de l’Evangile afin de rechercher ce qui plait aSeigneur. Gal 1 : 10.

Adopter une conduite pure est essentiel. Veiller sur ses regards et ses pensées est aussi important. Accepterions-nous que soient dévoilés publiquement les types de programmes, les films, les émissions, les sites internet, les magazines que nous consultons ? Si Jésus était présent physiquement, les regarderait-Il ? Ces critères permettent d’effectuer des choix qui glorifient le Seigneur.

Les conséquences d’un retour à Dieet à ce qui Lui plait sont particulièrement positives : les nations sont bénies grâce apeuple élu. Jér 4 : 2. Ainsi, lorsque l’Eglise marche selon les Ecritures et qu’Elle vit selon les critères divins, Elle est bénie et répand la bénédiction divine autour d’Elle. Jésus veut sauver de nombreuses personnes dans cette région. Pour cela, Son plan est d’agir atravers de Ses disciples. Attachés véritablement aSeigneur, nous sommes appelés à rayonner et à diffuser la vie divine autour de nous et à avoir un impact réel pour conduire les incroyants à rencontrer le Fils de Dieu.

2) DEFRICHAGE DCŒUR.

Une terre laissée en friche n’est pas cultivée. Cela lui permet de se reposer car la nature a besoin de repos comme les créatures divines. Les hébreux devaient suivre des recommandations précises à cet effet.

Lév 25 : 1-7. Pendant cette période, les épines, les ronces et toutes sortes de mauvaises herbes se développent. Il n’est pas question dans ces conditions d’ensemencer le champ. Il convient auparavant de défricher, de nettoyer, de travailler afin de le rendre cultivable. Ensuite viendront les semailles, suivies plus tard des moissons permettant de bénéficier dfruit de la récolte.

Conduit par l’Esprit, Jérémie a déconseillé de semer amiliedes épines. Il convient apréalable de les enlever. Jér 4 : 3. L’application spirituelle est la suivante : le cœur peut être encombré par des mauvaises herbes, c’est-à-dire des mauvaises pensées, des conceptions et des raisonnements qui sont éloignés de ceux dSeigneur. Es 55 :8-9. D’après l’Evangile de Luc, les épines symbolisent les soucis, les richesses, les plaisirs de la vie. Lorsqu’elles dominent l’existence dcroyant, toutes ces choses étouffent la foi et l’empêchent de se développer et de s’épanouir. Luc 8 : 14.

Il convient de remarquer que le problème n’est pas l’absence de foi. L’enfant de Dien’a pas perdson salut. Son nom est toujours inscrit dans le livre de vie. Il suit dans une certaine mesure le Seigneur. Il est même engagé dans un service. Mais les épines sont présentes en nombre. Le fruit est manifesté mais il ne parvient pas à maturité, il n’atteint pas le niveade développement escompté. Comme il est excessivement préoccupé par les choses de la terre, le croyant limite la croissance de l’œuvre de Dieen lui. La vie ensemencée par le Saint-Esprit lors de la nouvelle naissance est bien présente, mais elle n’entre pas dans la dimension de force, de rayonnement, de vitalité attendpar le divin semeur.

La seule solution satisfaisante consiste à défricher, à débarrasser l’existence de toutes activités, occupations, centres d’intérêts, conceptions humaines, priorités charnelles symbolisées par les épines. Même si les pensées et les voies dCréateur sont infiniment au-dessus de celles de l’individu, il lui est possible de recevoir celles dSeigneur et de vivre selon elles. Phil 2 : 5.

Défricher le cœur revient à le circoncire. Jér 4 : 4. Cette opération consiste d’après les Ecritures à effectuer une incision intime chez le bébé garçon en signe d’appartenance à Dieu. Gen 17 : 10; Lév 12 : 3. Dans le cadre dNouveaTestament, cet acte n’a plus lied’être. Avec la venue de Jésus, il est question de la circoncision dcœur. Rom 2 : 28-29. Ce-dernier appartient aSeigneur car il a été changé, métamorphosé suite à la repentance sincère et véritable de l’individu. Sa foi et sa volonté de donner sa vie à Dieafin de devenir un véritable disciple ont permis aSaint-Esprit d’imprimer Sa marque et d’opérer la nouvelle naissance. L’homme est devenune nouvelle créature régénérée. Rom 6 : 4; 2 Cor 5 : 17. Les épines ont été arrachées. La semence divine, la Parole de Dieu, peut alors croître de façon satisfaisante. Luc 8 : 15.

Circoncire son cœur consiste à abandonner volontairement l’orgueil, l’entêtement, l’obstination, la contestation de la volonté divine. Il s’agit de renoncer à avoir le coraide, expression de l’Ancien Testament qui résume les défauts cités plus haut. Deut 10 : 16. Lorsque ce dépouillement volontaire est effectué par le croyant, alors le Saint-Esprit agit aplus profond de l’être intérieur. L’intervention divine permet achrétien d’expérimenter l’amour et la passion pour le Seigneur. Deut 30 : 6.

Le prophète Osée a lancé un cri pour interpeller ses contemporains : “Il est temps de chercher l’Eternel“. Osée 10 : 12. Dans le contexte de l’époque, les hébreux étaient coupables d’avoir un cœur partagé. Osée 10 : 2. Ce reproche a été adressé également atemps d’Elie. 1 Rois 18 : 21. Il s’agit de situations dans lesquelles le croyant laisse les choses de la terre prendre trop de place dans sa vie. Aujourd’hui, le Seigneur est en mesure de dire : “Il est temps de Me chercher !” En effet, trop d’énergie, trop de journées, trop d’années, trop d’argent, trop de zèle ont été déployés pour les occupations terrestres, futiles, de confort et de convenance personnelle. La circoncision dcœur permet de replacer les affaires divines acentre de l’existence.

Le prophète Joël a incité adéchirement des cœurs. Joël 2 : 13. Il s’agit d’un acte de repentance lorsqu’on prend conscience de toutes les mauvaises herbes et des épines qui ont poussé. Ensuite, il convient de prendre des mesures concrètes. En effet, se repentir doit être suivi d’effets visibles et palpables. Mat 3 : 8; Luc 19 : 1-10. Ainsi, revoir son organisation quotidienne, faire preuve de rigueur et de discipline pour privilégier la relation avec Jésus, faire le maximum pour participer aprogramme de l’assemblée, mettre de côté ses activités personnelles pour accorder la priorité aservice dans l’église peut être ressenti comme un déchirement intérieur. En effet, cela demande des choix, des efforts, de la consécration et la volonté de placer les intérêts droyaume de Dieau-dessus des préférences personnelles. Pourtant, il s’agit d’un passage incontournable pour porter davantage de fruit. Gal 5 : 22.

Cette circoncision intérieure est similaire à un dépouillement : celui de la nature pècheresse et de ses mauvais instincts. Col 2 : 11-12. Cette vieille nature réduite à l’impuissance, la nature divine bénéficie de toute liberté pour s’exprimer et se développer. Dans ces conditions, le disciple reflète son Seigneur, il rayonne de Sa vie. Gal 2 : 20.

Jérémie a souligné qu’il s’agit d’accepter cette opération et de la faire pour Dieu. Jér 4 : 4. Le but est d’honorer et de glorifier le Seigneur en se soumettant à Ses directives. On reconnait un authentique disciple à sa capacité à vivre selon l’obéissance. Deut 27 : 10; 30 : 20; Jacq 1 : 22; 1 Pie 1 : 14.

Le résultat de ces mises en pratique est le fruit porté qui fait la joie dpère. Jean 15 : 8; Gal 5 : 22; Eph 5 : 9. Ensuite, la bénédiction divine accordée selon la grâce de Dieatteint l’environnement de l’église. Les incroyants sont touchés par des chrétiens dont les cœurs sont tournés vers Jésus.