Sélectionner une page

Cherchez et vous trouvez

Cherchez et vous trouvez

Quand on commence à lire l’Évangile, l’une des choses qui frappent en premier lieu le lecteur, c’est la simplicité et la limpidité de l’enseignement de Jésus. Le cœur simple peut en saisir tout de suite la portée et la beauté. Si les Paroles de Jésus peuvent être comprises grâce à leur étonnant propos, elles révèlent cependant une profondeur souvent insoupçonnée au premier coup d’œil : cela, c’est le propre de la Bible, authentique « Parole de Dieu », naïve à certains égards, diront quelques esprits forts, et cependant remarquablement instructive pour tout individu assoiffé de vérité et d’authenticité.

C’est dans cet état d’esprit que je vous propose de lire et de méditer un texte des Évangiles où Jésus attire l’attention sur le sens de la vraie prière, sur sa portée et sur la confiance qui doit animer celui qui prie Dieu. Je vous lis donc ce texte, issu de l’Évangile de Matthieu :

« Demandez et l’on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira… Lequel de vous donnera une pierre à son fils s’il lui demande du pain ? Ou s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? Si donc, mauvais (ou imparfaits) comme vous l’êtes, vous (les hommes), vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison, votre Père qui est dans les Cieux donnera-t-Il de bonnes choses à ceux qui les Lui demandent. » (Matthieu 7 : 7-11)

Comme vous pouvez le constater, ce passage de l’Évangile est simple, clair, facile à comprendre : vous-mêmes l’avez sans doute parfaitement compris. Son premier enseignement, celui qui découle tout naturellement de la lecture, nous demande d’avoir une totale confiance en Dieu lorsque nous nous adressons à Lui, par la prière. Dieu ne peut pas plus nous tromper et nous décevoir que ce que le ferait un père de famille, digne de ce nom. Et je me permettrai de vous donner déjà un conseil pratique à ce sujet : essayez de vous adresser personnellement à Dieu, dans cet esprit de confiance vraie ; parlez-Lui comme à un Père bon et compréhensif. Parlez-Lui souvent, à cœur ouvert, et vous pourrez vérifier par vous-même l’authenticité des paroles de Jésus.

La simplicité du langage de Jésus, avons-nous dit, ne l’empêche pas d’être profond et de faire appel à notre réflexion. Ainsi, essayons de mieux comprendre. Jésus a dit :

« Demandez et vous recevrez. »

Oui, mais… demander quoi ? Y avez-vous pensé ? Peut-on demander n’importe quoi ? Ne répondons pas « oui » trop vite. Il me semble qu’on ne peut Lui réclamer que de bonnes choses, n’est-ce pas ? C’est-à-dire des choses dignes de Lui et qui seront favorables à notre épanouissement. C’est bien comme cela que Jésus l’entend quand Il déclare (nous l’avons lu) :

« Votre Père Céleste donnera de bonnes choses à ceux qui les Lui demandent. »

Tous les parents savent très bien ce qu’ils peuvent accorder à leurs enfants et ce qui doit leur être refusé. Dieu le sait aussi. Si vous désirez savoir ce que vous pouvez demander à Dieu, je vous conseille de consulter les Évangiles : les bonnes choses que Dieu peut et veut accorder à Ses Enfants y sont décrites avec netteté. Vous y trouverez, entre autres : le pardon, la nouvelle vie, l’Esprit-Saint, la guérison, la sagesse divine, etc.

Jésus dit encore :

« Cherchez et vous trouverez. »

Oui, chercher, mais… chercher quoi ? Chercher qui ? Chercher où ? Vous avez sans doute constaté que, lorsqu’on a perdu un objet auquel on tient, on commence par se poser la question : « Où ai-je pu le perdre ? » Si l’on a quelque doute, on va probablement chercher plus intensément à l’endroit présumé où l’on croit pouvoir trouver. Alors « Cherchez », dit Jésus. Cherchez Dieu, cherchez la vérité, cherchez la bénédiction… mais cherchez d’abord là où Dieu peut être le plus facilement rencontré.

À mon sens, l’endroit le plus sûr de la rencontre avec le Seigneur, c’est la Bible. Dans ses pages, vous trouverez tout ce qui est nécessaire à la découverte de la vérité. C’est là que vous rencontrerez Jésus, Sa Grâce, Son Pardon, Son Salut. C’est là que les yeux de votre esprit (et de votre cœur) découvriront la nécessité et la portée de la mort du Christ en Croix… pour votre Salut et celui de tous les hommes. C’est encore là, dans la Bible, que vous trouverez tout ce qui est nécessaire à l’épanouissement de votre foi… Alors, cherchez… cherchez Dieu et tout ce qui concerne Son Royaume… mais, cherchez-Le au bon endroit !

Enfin, Jésus a dit :

« Frappez et l’on vous ouvrira. »

Ici encore, on peut faire remarquer : « Frappez »… d’accord, mais à quelle porte ? Si quelqu’un commençait à frapper à toutes les portes pour obtenir un renseignement quelconque, peut-être devrait-il tâtonner longtemps avant de trouver. .. si toutefois il trouve ! Mieux vaut frapper tout de suite à la bonne porte, n’est-ce pas ? Celle-ci n’est pas cachée, elle n’est pas mystérieuse ; elle n’est pas à l’autre bout du monde ; elle n’est pas réservée à quelques rares initiés. C’est la porte du Ciel, la porte de la Grâce, c’est la porte de Dieu. Nous connaissons même son nom précis, elle s’appelle Jésus.

« Je suis la porte, dit-Il, si quelqu’un entre par Moi, il sera sauvé. »

Nous savons aussi où elle se trouve : près de chaque être humain qui se repent et qui croit, c’est-à-dire près de vous maintenant, si vous le désirez. N’est-il pas écrit, dans la Bible :

« Le Seigneur est près de ceux qui L’invoquent, de ceux qui L’invoquent avec sincérité. » (Psaume 145/18)

C’est pourquoi je vous conseille amicalement de frapper, en effet, selon le conseil de l’Évangile, mais de frapper à la bonne porte, Jésus, celle qui donne sur la bénédiction et la vie de Dieu. Et (de plus), lorsque la porte s’ouvre, il reste à entrer.. Ne l’oubliez pas !

En conclusion, il me reste seulement à vous rappeler les belles paroles du Christ, lues au  début :

« Demandez et l’on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira. »

Oui, demandez… mais veillez à demander à Dieu de bonnes et belles choses, dignes de Lui. Oui, cherchez… mais cherchez Dieu de tout votre cœur, au bon endroit, et l’endroit idéal, c’est l’Écriture Sainte, la Bible. Oui, frappez… mais frappez à la bonne porte, c’est-à-dire auprès de  Jésus, le Christ, Celui qui est « le chemin, la vérité et la vie ». S’il vous plaît, faites cette démarche-là, je vous garantis qu’elle en vaut la peine.

Pasteur André PINGUET

Merci de partager ce message avec vos amis chrétiens !
Retrouver les messages Evandis chaque semaine sur notre site : le message de la semaine

Pour commander une Bible : Viens et Vois

Evandis Gospel TV

Découvrir

Mon coach spirituel : Changer pour toujours !

Mais aussi :


Vidéo à la demande

Vidéos à la demande

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don avec Helloasso, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don

ABONNEZ-VOUS

Sélectionner une ou plusieurs listes :