Sélectionner une page

Apporter un plus

1) INTRODUCTION.

  • De tout temps, des progrès humains ont été possibles grâce à des hommes et à des femmes qui ont marqué leur époque de leur empreinte. Ils ont œuvré et ont permis des évolutions satisfaisantes en faveur de leurs contemporains. Ceci s’est toujours produit et se réalise encore aujourd’hui. Ainsi, des individus remarquables ont laissé leur marque dans les sphères économique, politique, scientifique, médical, associatif, social…
  • Bien sûr, tout le monde n’est pas destiné à devenir un personnage d’envergure ayant une influence positive sur sa société. Cependant, chaque personne est en mesure de jouer un rôle important dans son contexte et selon ses facultés. Le disciple de Jésus est invité à réfléchir au “plus” qu’il peut apporter à l’œuvre de Dieu et à l’Eglise selon ses capacités.

2) APPORTER UN MOINS.

  • Malheureusement, force est de constater que nombreuses sont les personnes qui apportent un “moins” ou pratiquement rien. Au niveau d’une nation, plusieurs profitent et abusent d’un système d’aides, d’assistances et de secours. Les fraudeurs et les tricheurs coûtent de l’argent à la société. Dans le monde de l’entreprise, des collaborateurs sont connus pour “en faire le moins possible” et ne participent pas à la dynamique de l’ensemble.
  • Ce qui est vrai au niveau humain se vérifie également au niveau spirituel. Ainsi, la bible cite des gens qui ont apporté un “moins”. Par exemple, Ananias et Saphira devaient normalement participer à la croissance de l’Eglise du temps des apôtres. Au lieu de cela, ils ont menti et ont trompé leur entourage. Act 5 : 1-11. Le contexte du texte montre qu’ils ont été touchés par le Seigneur et qu’ils se sont convertis comme de nombreuses personnes. Act 4 : 32-37. Mais ils n’ont pas réglé le problème de leur nature charnelle. Cette-dernière les a conduits à pécher.
  • Le Seigneur communiquait Sa lumière et brillait. Les gens étaient sauvés. Au milieu de cet éclat, le péché et la mauvaise nature se sont manifestés et ont noirci l’ensemble. Concernant l’assemblée, Dieu agit et poursuit Son œuvre. Plusieurs ont donné leur vie à Jésus et vont s’engager dans les eaux du baptême. Les participants aux travaux sont fidèles, zélés et motivés pour achever le chantier. La communion fraternelle se manifeste. Mais au milieu de tout cela, lorsqu’un croyant se laisse piéger par le péché ou dominer par sa vieille nature, il apporte un “moins” à l’œuvre de Dieu. Il pénalise sa progression et sa croissance qualitative. Le Seigneur est attristé.
  • Hyménée et Alexandre ont fait naufrage par rapport à la foi selon Paul. 1 Tim 1 : 18-20. C’est le résultat d’une conscience qui n’a pas été conservée selon la pensée du Seigneur. Elle a été polluée et empoisonnée par l’état d’esprit du monde. A partir de là, le croyant ne pense plus selon le Saint-Esprit, il est en décalage avec les Saintes Ecritures, sa conception est devenue tordue. Il arrive alors qu’on ne voit plus de différence entre le croyant et l’incroyant. L’enfant de Dieu accepte et tolère des raisonnements, des paroles, des attitudes qui caractérisent les inconvertis. Il est coupable d’un manque de sainteté. Il apporte un “moins” à la communauté.
  • Tout l’Ancien Testament révèle l’exigence impérieuse pour les hébreux d’être séparés des peuples voisins pour se préserver de leurs pratiques condamnables. Ex 23 : 32-33; Deut 12 : 29-31. Paul a insisté sur la nécessité de se séparer de toute forme d’impureté. 2 Cor 6 : 17-18; 7 : 1. Les chrétiens doivent absolument se protéger de toute déviation sexuelle et se garder de toute souillure pornographique déversée à grands flots dans les médias (presse, internet, télévision…) Il est indispensable qu’il repousse les pièges tendus par la société actuelle : violence, addiction aux écrans, jeux d’argent, appât du gain… Jean 8 : 34; Col 3 : 5; 1 Tim 6 : 9-10;

2 Pie 2 : 19.

  • Des croyants apportent un “moins” lorsqu’ils sont préoccupés par leurs affaires personnelles. Ils ont reçu le Seigneur dans leur cœur, ils sont sauvés, ils croient mais ils accordent la priorité aux choses de la terre. Leur énergie, leur temps, leur argent, leurs forces sont absorbés essentiellement par leurs activités. Le prophète Aggée a dénoncé ces défauts à son époque. Agg 1 : 4-9. Pourtant, l’Evangile montre une autre voie : elle consiste à accorder la première place au Seigneur et à Son royaume. Mat 6 : 33; Col 3 : 1-2.
  • Du temps de Moïse, beaucoup dans le peuple de Dieu ont été coupables d’apporter un “moins”. Une de leurs spécialités consistait à murmurer, à critiquer, à avoir des propos négatifs. Ex 15 : 24; 16 : 2; 17 : 2-3. L’atmosphère et le climat spirituel d’une église sont dégradés quand les croyants sont coupables de développer ces pratiques. Parfois, des querelles et des animosités se rajoutent. Lorsque c’est le cas, la repentance suivie d’un renoncement à ces œuvres charnelles et malsaines est indispensable. Eph 4 : 19-32.

3) APPORTER UN PLUS.

  • Le Seigneur se réjouit lorsque des disciples remplis du Saint-Esprit sont disponibles entre Ses mains. Ils sont animés d’une bonne mentalité. Ils produisent du fruit de qualité. Gal 5 : 22; Eph 5 : 9. Leurs propos, leur comportement et leurs œuvres reflètent la vie de Jésus. Ils contribuent à la croissance qualitative de l’église. Ils apportent un “plus” à l’assemblée.

a) Un “plus” qui change la vie d’une personne.

  • Un jour, une enfant a témoigné de la puissance de Dieu pour la guérison de son maître malade. 2 Rois 5: 1-19. Naaman était lépreux. Son obéissance lui a permis d’expérimenter la purification de son corps. Il aurait pu se satisfaire de la santé retrouvée. Mais il est allé jusqu’au bout de sa démarche spirituelle en choisissant de vivre selon la foi en l’Eternel.
  • Bien des gens sont bénis par la bonté du Seigneur. Certains sont soulagés de leurs maux, d’autres trouvent une solution à leur situation désespérée, obtiennent un emploi, voient leur horizon s’éclaircir par la grâce de Dieu et la réponse aux prières des chrétiens. Mais l’objectif primordial des personnes qui s’approchent de Jésus doit être d’entrer dans le salut divin. C’est la priorité des priorités, au-delà des bénédictions terrestres.
  • Pour cela, il est nécessaire que le Seigneur puisse compter sur des disciples sensibles aux occasions rencontrées pour témoigner de leur foi. Dieu cherche des hommes et des femmes affûtés, prêts et disponibles pour parler de leur expérience chrétienne. Jean 1 : 45-46; Act 1 : 8. Apporter un “plus” dans la vie d’une personne consiste à rencontrer son voisin pour l’inviter à l’église, à offrir un prospectus ou un évangile à un inconnu, partager la consolation divine à une connaissance, saisir l’occasion d’une conversation sur la foi avec un collègue de travail. Le Sauveur utilise de telles opportunités pour travailler les cœurs et stimuler les incroyants à effectuer une véritable démarche spirituelle.
  • La grande majorité des disciples sont le fruit du témoignage direct d’un ou de plusieurs chrétiens. Ils se sont convertis parce qu’un enfant de Dieu a été placé sur leur chemin et leur a ouvert les yeux sur la nécessité de recevoir le pardon des péchés. Leur motivation doit donc d’apporter à leur tour la lumière qui les a éclairés. Il s’agit d’un “plus” qui permet à des nouveaux convertis d’être sauvés.

b) Un “plus” qui apporte une bénédiction à un moment donné.

  • Moïse a été choisi et appelé par le Seigneur pour libérer les hébreux du joug des égyptiens et les conduire dans le pays de la promesse. Ex 3 : 7-10. Il a été l’acteur de miracles et de prodiges extraordinaires.

Ex 7 : 8-11; 8 : 1-2; 9 : 22-26; 14 : 21-31. Il a été qualifié par le Seigneur pour devenir le conducteur spirituel de multitudes de personnes. Pourtant, il a eu besoin d’apprendre des choses nouvelles pour être encore plus performant dans son ministère. L’Eternel lui a alors envoyé Jethro. Ce-dernier, bien qu’ayant une envergure spirituelle beaucoup moins développée, a instruit Moïse au sujet de sa façon de fonctionner et de communiquer les conseils divins au peuple. Ex 18 : 13-23.

  • Son beau-père lui a donné des recommandations salutaires et d’une grande sagesse. L’organisation de Moïse a été améliorée et a eu des répercussions certainement probantes sur le peuple. Jethro a apporté un “plus” qui a été une grande bénédiction pour son gendre. Auparavant, il lui avait ramené sa femme et ses 2 fils. Ex 18 : 6. Nous en ignorons les raisons, mais Moïse a servi l’Eternel seul, sans sa famille, pendant un certain temps. Ce passage nous rappelle que le plan divin consiste pour un disciple à servir son Dieu avec ses proches quand c’est possible. Le Seigneur a besoin d’individus engagés à Ses côtés. Il a surtout besoin de familles unies dans la foi, dans l’amour et dans l’accomplissement des œuvres en faveur du royaume céleste.
  • Paul a amené à la conversion plusieurs personnes à Antioche, Icône et Lystre. Act 14 : 21-22. Dans cette ville, l’apôtre a été lapidé et a failli perdre la vie. Act 14 : 19. Des disciples l’ont alors secouru. Act 14 : 20. Ils lui ont ainsi apporté un “plus” bienvenu dans un moment critique. Cette assistance fraternelle lui a permis de reprendre des forces et de poursuivre son ministère.
  • Comme ces chrétiens, il est précieux d’être présent aux côtés de ceux qui traversent des phases difficiles. Le monde a besoin de voir une église proche des gens et agissante au milieu des perturbations rencontrées par beaucoup. Les disciples ont aussi besoin d’être attentifs aux frères et sœurs en souffrance afin de communiquer secours et soutien. C’est la raison pour laquelle les contacts téléphoniques et les visites sont indispensables. Les salutations et les contacts après les réunions font également partie de la qualité de vie de l’assemblée. Toutes ces actions permettent d’apporter un “plus” qui est une bénédiction pour quelqu’un à un moment donné.

c) Un “plus” qui apporte une bénédiction permanente.

  • Onésiphore a joué un rôle déterminant dans l’accompagnement de Paul lors de ses moments douloureux. Il a souvent été un instrument de consolation pour l’apôtre. 2 Tim 1 : 16. Il lui a rendu également beaucoup de services. 2 Tim 1 : 18. Dans ce cas, nous sommes en présence de “plus” communiqués régulièrement. Il ne s’agit pas d’une aide exceptionnelle ou momentanée mais répétée et durable.
  • Barnabas était connu pour exhorter régulièrement les chrétiens. Act 11 : 23; 13 : 43. Les disciples subissaient la persécution à cause de leur foi. Il avait certainement un message de consolation en rapport avec son nom qui signifie “fils de consolation“. Act 4 : 36.
  • Tabitha réalisait beaucoup de bonnes œuvres appréciées. Act 9 : 36. Elle était généreuse au niveau de ses finances. Ses actions n’étaient pas exceptionnelles mais constantes. Ces personnages représentent les disciples qui apportent un “plus” permanent grâce à leur engagement soutenu. Pour la croissance de Son royaume, Dieu a besoin de chrétiens fidèles dont le mode de vie est de communiquer un “plus” dans l’existence des autres. Il est important de réfléchir à la fréquence avec laquelle nous donnons des “plus” autour de nous : jamais, rarement ou souvent afin de chercher à progresser.

Pasteur Philippe LANDREVIE

Evandis Gospel TV

Perspectives 2022

Découvrez les perspectives d’Evandis pour l’année 2022 et participez au sondage !

Donnez votre avis

Vidéo à la demande

Vidéos à la demande

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don avec Helloasso, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don

DERNIERS ARTICLES

Découvrir

ABONNEZ-VOUS

Sélectionner une ou plusieurs listes :