Un refuge pour nos enfants

Lecture : Proverbe 14/26

Les enfants sont des êtres fragiles. Ils sont malléables. Le diable et le monde le savent bien. C’est pourquoi, les enfants sont agressés de partout : par certains programmes de télévision, certaines affiches ou livres ; par ceux qui rôdent autour d’eux comme des rapaces : vendeurs de drogues ou de prostitution, marchands d’idéologies athées, humanistes, etc..

Ils ont besoin d’un refuge. Béni soit Dieu pour l’Eglise, les classes d’instruction biblique, les camps et les colonies de vacances chrétiens.
Mais avant tout, ce sont les pères et les mères (et les grands-parents, pourquoi pas ?) qui doivent être pour leurs enfants un refuge.

Nous sommes dans le siècle de la démission. Le monde recherche les solutions faciles. Il charge certains humains de penser pour lui, à sa place.

En tant que chrétiens, nous devons assumer nos responsabilités. Nos foyers doivent être des sanctuaires. Craignons Dieu, c’est-à-dire, écoutons-le, croyons-le et obéissons à sa Parole.

† Roger COPIN

0 commentaires

Sur le même thème :

Une conscience éclairée par le Saint-Esprit

Une conscience éclairée par le Saint-Esprit

La conscience est donc cette voix intérieure, ce sentiment qui s’impose à nous, cette pensée qui juge nos actions, oriente nos choix, cette conviction qui nous dicte notre devoir.

Elle avait remis a plus tard

Elle avait remis a plus tard

Aujourd’hui, si tu entends sa voix, n’endurcis pas ton cœur, ouvre-le lui bien vite, c’est pour toi le bonheur éternel, car demain que t’apportera-t-il ?

La foi d’Habakuk

La foi d’Habakuk

Il est heureux, le peuple qui marche par la foi, qu vit sa foi, qui met sa foi en action et qui voit les fruits de sa foi se manifester en leur temps.

Pin It on Pinterest