Trois soupirs

Lecture : Romains 8/18 à 30

La Création soupire (8/22). Notre texte fait référence à la nature qui n’est malheureusement plus dans son état originel. Nous sommes les témoins de cette dégénérescence. L’homme, dont la main destructrice n’épargne rien, tue pour se nourrir, se vêtir, se défendre, « s’instruire » (la science), mais aussi pour s’amuser !

Un jour viendra où la nature créée par Dieu rejoindra le monde de la rédemption. Elle participera aussi à ce plan glorieux. Paul, dans sa lettre aux Romains, parle d’enfantement (ce sera difficile et douloureux), mais le résultat en vaut la peine : le monde nouveau décrit par la Bible existera.

D’après les prophètes Esaïe (11) et Michée (4), voici ce que nous pourrons vivre et voir dans ce monde : « Le loup habitera avec l’agneau » ; et encore « Il ne se fera plus aucun dommage, on n’apprendra plus la guerre » ! On comprend mieux pourquoi la Création soupire.

Nous aussi nous soupirons (8/23), attendant la rédemption de notre corps de misère (Philippiens 3/20), d’humiliation, d’infirmité, de souffrance. Le plus grand service que notre corps peut nous rendre, c’est de nous humilier. Mais bientôt, il sera glorifié, rendu semblable au corps glorieux de Jésus. Qui ne soupirerait pas après une si belle expérience ?

Enfin, le Saint-Esprit soupire lui aussi (8/26). C’est lui qui nous aide dans notre faiblesse, afin que tout notre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus. Croyants, n’entendons-nous pas ses soupirs ? Celui-ci par exemple : « Le Saint-Esprit et l’Épouse (l’église fidèle) disent :

« Viens ! Le témoin fidèle dit : Oui, je viens bientôt. Amen ! Viens Seigneur Jésus ! « 

Notre soupir va même jusqu’à dire : « Viens vite Jésus ! »

Moïse LORMIER

0 commentaires

Sur le même thème :

A chacun son dû !

A chacun son dû !

A chacun son dû ! Que devons-nous rendre à Dieu ? Lui qui, sans arrière–pensée, sans égoïsme, sans intérêt, sans calcul, uniquement par amour et grâce, a débloqué notre situation perdue et sauvé notre âme de l’enfer, faisant don de Jésus, son Fils unique à la croix !

Quatre questions et quatre réponses

Quatre questions et quatre réponses

Quel est l’être humain qui n’a jamais posé de questions ? À tout âge, dans tous les domaines, notre nature curieuse nous pousse à interroger et à attendre des réponses.

Dieu connaît toutes choses

Dieu connaît toutes choses

Nous n’avons pas toujours l’explication des épreuves que nous traversons, sa connaissance nous échappe, bien des pourquoi restent sans réponse ! Quelle consolation de savoir que Dieu, lui, connaît toutes choses, il a ses méthodes parfois inattendues pour nous le rappeler.

Pin It on Pinterest