Lecture : Job 19/25-26 ; Philippiens 1/21

« D’où est-ce que je viens ? Pourquoi suis-je sur la terre ? Vers quoi est-ce que je me dirige ? Je n’ai jamais cessé de me heurter à ces trois questions qui décident tout » constatait récemment un physicien suisse à l’issue d’un colloque scientifique.

D’où est-ce que je viens ?

Dans une mesure, la science jette quelque lumière sur cette question. Elle remonte très loin dans le passé, mais… Impossible d’aller jusqu’au bout. L’hypothèse d’un commencement semble aujourd’hui admise, mais comment imaginer ce qu’il y avait avant ? Par contre, la Bible nous parle d’un acte créateur voulu par Dieu, à l’origine de tout.

Vers quoi est-ce que je vais ?

Vers la mort. Tous peuvent le constater et les scientifiques nous expliquent le processus précis et prémédité. Chaque être vivant, comme la nature toute entière, a un caractère passager. Un jour, la terre même et le soleil ne seront plus… et après ?

Seule la Bible peut répondre : Dieu nous invite à vivre avec lui éternellement.

Pourquoi suis-je sur la terre et dans quel but ?

Quelles réponses apporte l’esprit de l’homme ? Conserver l’espèce humaine, jouir au maximum de la vie, se faire un nom pour les générations futures…

Heureusement, la foi, en m’ouvrant un avenir éternel, donne un sens à chacune de mes journées. Je sais que Dieu m’aime, il a un projet pour ma vie présente et future.

Ce projet, l’avons-nous découvert ? Il est dans l’Evangile.

Guy VIVIER