Lectures : Luc 14/7 ; Marc 8/8 ; Jean 19/30

La première de ces phrases est prononcée par Jésus, elle est extraite de la parabole des noces :

“…Venez car tout est déjà prêt…”!

Elle nous révèle un Dieu prévoyant. Le Dieu de la Bible n’est jamais pris au dépourvu quand il s’agit de bénir les hommes, de leur faire du bien, de les sauver, de les secourir ou de les guérir ! Tout est déjà prêt ! Le salut, le pardon, la grâce, la foi sont dans l’Évangile, personne ne pourra dire : “J’étais prêt, mais Dieu non ! Par contre, Dieu nous dira certainement “‘Tout était prêt, vous n’avez aucune excuse si vous n’êtes pas sauvés” : Ne courons pas ce risque, puisque tout est déjà prêt, recevons le salut ! •

La seconde, extraite du récit de la multiplication des pains, est citée par l’évangéliste Marc

“L’on emporta sept corbeilles pleines des morceaux qui restaient… “!

Elle nous révèle un Dieu généreux, qui ne donne pas avec parcimonie, qui ne compte pas quand il donne. N’est-il pas le Dieu “riche en bonté…” ? Quand Dieu s’occupe de nous, il y a sûrement plus que moins. Il est : “…Celui qui fait infiniment au-delà de ce que nous demandons ou même pensons…” ! Il pourrait se contenter de nous donner ce qui est bien, mais il nous offre ce qui est mieux ! Nourrissons-nous des grâces “ordinaires” et de la grâce “supérieure” ! Que personne ne se prive de la grâce de Dieu !

Notre troisième lecture nous apprend que le Dieu de l’Évangile, est le Dieu de la perfection. A la Croix, Jésus s’écria :

“Tout est accompli”.

Plus rien ne pourra jamais combler le cœur de Dieu ni la vie d’un être humain. Tout est là, tout est fait ! Que nous ayons besoin de salut, de paix, de guérison, de changement, de délivrance ou encore de renouveau, tout est dans le Jésus de la Croix ! Si nous avions compris, vous et moi toute l’idée de plénitude que renferme cette phrase, plus jamais nous n’oserions nous plaindre du Seigneur ! Lui a tout accompli ! Mais nous, nous vivons “sur les bords” de cette vie-là. Que le Saint-Esprit de Dieu nous conduise à y plonger et à y nager !

“…Nous avons tout pleinement en Jésus…”

SF