Recevoir le Saint-Esprit

Lecture : Actes Luc 11/13 – Actes 2, 3 et 4

« Avez-vous reçu le Saint-Esprit quand vous avez cru ? (Actes 19/2) »

Le baptême dans le Saint-Esprit est pour les hommes et les femmes qui ont cru et ont accepté de passer par Gethsémané et par Golgotha. C’est pour tous ceux qui ont le cœur, les pensées, les raisonnements purifiés par la foi et par le sang précieux de Jésus.

L’effusion du Saint-Esprit est la volonté de Dieu :

« Jusqu’à ce que l’Esprit soit répandu d’en-haut sur nous (Ésaïe 32/15) ».

Pour la recevoir, il faut croire simplement dans la promesse de Dieu. Il faut que Jésus-Christ tienne la première place dans votre cœur, que vous lui abandonniez votre volonté, vos projets, vos désirs. Le Seigneur ne doit jamais tenir la seconde place dans votre cœur. Vous devez vous détourner du mal, du péché et de la vie du monde, avoir une vie d’obéissance.

Quand le cœur est prêt, la bénédiction vient sans délai, comme lors du réveil, au temps d’Ézéchias :

« Ézéchias et tout le peuple se réjouirent de ce que Dieu avait disposé le peuple, car la chose se fit subitement. (2 Chroniques 29/36) ».

Si vous n’avez pas encore reçu la plénitude dans le Saint-Esprit, préparez-vous à la recevoir, comme si vous receviez un ami qui vous est cher.

Le général Booth a écrit : « Pour recevoir le baptême de feu, veillez à ce que votre âme soit en harmonie avec la volonté et le dessein du Saint-Esprit que vous recherchez. Veillez à ce que le canal de communication par lequel on reçoit le Saint-Esprit soit ouvert ».

Votre ami, le Saint-Esprit, désire entrer dans votre vie pour y demeurer et vous remplir de sa toute-puissance.

René BARROIS

0 commentaires

Sur le même thème :

La querelle des outils

La querelle des outils

Prenons bien soin de ne pas nous plaindre les uns des autres en trouvant des défauts à un quelconque outil de Dieu.

Ce n’est pas par des oeuvres…

Ce n’est pas par des oeuvres…

La Parole de Dieu plus sûre que l’eau, ne te demande pas de te fier à tes sentiments mais de te laisser porter par elle et c’est ce qui te conduira vers la paix de Dieu

A chacun son dû !

A chacun son dû !

A chacun son dû ! Que devons-nous rendre à Dieu ? Lui qui, sans arrière–pensée, sans égoïsme, sans intérêt, sans calcul, uniquement par amour et grâce, a débloqué notre situation perdue et sauvé notre âme de l’enfer, faisant don de Jésus, son Fils unique à la croix !

Pin It on Pinterest