Qui enverrai-je ?

Qui enverrai-je ?
« J’entendis la voix du Seigneur, disant: Qui enverrai-je, et qui marchera pour nous? Je répondis: Me voici, envoie-moi. » Esaïe 6:8

Texte Biblique : Esaïe 6:1 à 8 

Dieu cherche quelqu’un à envoyer au sein d’une nation pécheresse. Il va trouver, en la personne du prophète Esaïe, un porte-parole aux lèvres purifiées.

Aujourd’hui encore, Dieu cherche qui envoyer. C’est cette vocation qui est adressée aux croyants :

« Allez (…), prêchez la bonne nouvelle ! »

Il faut des gens qui, comme Esaïe, ont vécu une expérience personnelle avec Dieu, qui ont été convaincus de péché et qui ont reçu le pardon.

La Bible nous fournit peu de renseignements sur la personnalité d’Esaïe, et pas davantage sur son passé personnel ou familial.

Finale­ment, cela n’a pas d’importance pour Dieu. Ce qui compte, c’est de vivre la même chose que lui.

Voilà qui nous rend apte à servir Dieu utilement. Dieu aime à utiliser des êtres humains ordinaires. Un autre exemple (parmi tant d’autres dans la Bible) nous est fourni au travers d’Amos, un autre prophète. Il était de condition modeste, c’était un berger, il était aussi cultivateur (Amos 1:1 et 7:14 et 15) ;

Dieu va l’employer de façon bénie.

Qui Jésus a-t-il choisi pour devenir ses dis­ciples ?
Des gens tout ce qu’il y a de simple. Les autorités de l’époque furent étonnées en découvrant l’assurance d’un Pierre ou d’un Jean, connus comme « hommes du peuple sans instruction » (Actes 4:13 et 14).

Mais une telle puissance se dégageait d’eux, qu’ils rempliront Jérusalem de leur enseignement (Actes 5:28) !

Et puis que dire de l’Eglise de Corinthe ?

Une assemblée locale où tout n’était pas parfait, mais qui avait vécu de si belles choses avec Dieu ; pourtant, chez eux, pas de gens intel­lectuellement ou socialement supérieurs, mais des personnes choisies par Dieu (1 Co­rinthiens 1:26 à 31).

C’est à eux que Paul écrit que la prédication de la croix ne repose pas sur une supériorité intellectuelle (langage ou sagesse) (1 Corin­thiens 2:1 à 5) ; nul n’est trop petit pour être un moyen de bénédiction entre les bonnes mains de Dieu.

Soyez celui-là ou celle-là aujourd’hui, simplement.

 

0 commentaires

Sur le même thème :

Il en manque une !

Il en manque une !

Le berger compte ses brebis et ce soir-là, « il en manque une » ! Comme tout bon berger qui se respecte, il doit, au lieu de se reposer légitimement, aller à la recherche de celle qui s’est égarée, elle est en grand danger dans la nuit !

Bon anniversaire !

Bon anniversaire !

Après tout, le jour de votre anniversaire peut devenir le jour de votre nouvelle naissance ; c’est un si beau cadeau que celui d’une vie transformée en bien.

Message de Dieu aux malheureux

Message de Dieu aux malheureux

Dieu s’adresse aux malheureux. L’êtes-vous ? Sachez d’abord trois choses. Il n’est pas à l’origine de votre malheur. Ce n’est pas dans sa volonté que vous restiez malheureux. Il veut et peut vous délivrer du malheur.

Pin It on Pinterest