Texte Biblique : Jean 19/15 à 19   

Cette histoire se passe au temps où le conseil de révision s’effectuait pour le conscrit.

Un appelé avait été exempté d’armée, déclaré inapte à  la marche,  parce qu’il avait de trop grands pieds. Paradoxe, dans le civil il était coureur à pieds, champion de Paris-Strasbourg et champion du monde de course de grand fond.

L’armée l’a rejeté, pourtant en temps de guerre, il aurait été sans aucun doute un soldat bien utile.

Cette histoire peut prêter à sourire !

Cepen­dant elle nous conduit à réfléchir sur tous ceux que le monde rejette, alors qu’ils sont précieux. 

Un roi est également chef des armées. Jésus, le Roi des rois, le Seigneur des sei­gneurs, dépouillé de ses habits royaux, est venu sur la terre, pour vaincre le mal qui asser­vit l’homme, le rend esclave.

A-t-on déjà vu un roi, un chef d’armée, comme Jésus ?

•  Marcher sur les eaux, menacer le vent et la
mer, leur imposer silence ;

 •  Nourrir cinq mille hommes avec cinq pains
et deux poissons ;
•  Rendre la vue aux aveugles ;
•  Changer l’eau en vin ;
•  Ressusciter des morts ;
•  Vaincre le péché avec les armes de l’amour ;
•  Promettre la vie éternelle à ses soldats ;
•  Mourir sur un champ de bataille et ressus­citer le troisième jour.

Néanmoins, ce Roi de gloire a été rejeté par les siens, ils n’ont pas voulu qu’il règne sur eux !

Encore aujourd’hui, en frappant à la porte des cœurs, Jésus propose aux hommes sa royauté, ses services, sa victoire :

« Voici, je
me tiens à la porte, et je frappe. Si que/qu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je spuperai avec lui, et lui avec moi. Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône » (Apocalypse 3/20 et 21).

Actuellement, ta vie, ton cœur, sont-ils comme un champ de bataille ? Pour vaincre, accepte d’être gouverné par Jésus le Roi des rois et engage-toi dans son armée.

Robert BRIAND