Louange et actions de grâces

Lecture : Hébreux 13/15

Trop souvent, notre culte à Dieu se résume à dire :

Seigneur, donne-moi, donne-moi… !

Paul et Silas, après avoir été roués de coups et jetés en prison, auraient pu se lamenter sur leurs souffrances, sur les conditions dans lesquelles ils se trouvaient. Ils auraient pu seulement se tenir en prière, demandant la grâce de Dieu ; mais ils ont pris l’attitude d’offrir un culte de louange et d’actions de grâce (Actes 16/25).

Dans ce moment d’adoration, l’œuvre de Dieu a été puissante :

– Les prisonniers ont reçu le message de la Bonne Nouvelle
– Aucun n’a trouvé la mort pendant le tremblement de terre
– Aucun ne s’est évadé
– Le geôlier s’est converti et a reçu la promesse du salut de sa famille

Frères et sœurs, quand les tempêtes de la vie se déchaînent, que l’heure de l’épreuve envahit notre cœur, ne baissons pas les bras, n’entrons pas dans le cycle des lamentations, ne nous isolons pas.

Prenons exemple sur Paul et Silas ; prions, mais surtout rendons à Dieu un culte de louange, d’adoration, d’actions de grâces. « Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange » ; c’est dans ces moments que le Seigneur agit en ouvrant devant nous des puits d’eau fraîche et de vertes oasis et c’est aussi dans ces moments que le Saint-Esprit se manifeste et déverse sa plénitude.

Maintenons toujours une attitude de louange.

René BARROIS

0 commentaires

Sur le même thème :

Il en manque une !

Il en manque une !

Le berger compte ses brebis et ce soir-là, « il en manque une » ! Comme tout bon berger qui se respecte, il doit, au lieu de se reposer légitimement, aller à la recherche de celle qui s’est égarée, elle est en grand danger dans la nuit !

Bon anniversaire !

Bon anniversaire !

Après tout, le jour de votre anniversaire peut devenir le jour de votre nouvelle naissance ; c’est un si beau cadeau que celui d’une vie transformée en bien.

Message de Dieu aux malheureux

Message de Dieu aux malheureux

Dieu s’adresse aux malheureux. L’êtes-vous ? Sachez d’abord trois choses. Il n’est pas à l’origine de votre malheur. Ce n’est pas dans sa volonté que vous restiez malheureux. Il veut et peut vous délivrer du malheur.

Pin It on Pinterest