Lecture : Jean 1/14

Voilà l’un des plus grands prodiges de tous les temps ! En Jésus-Christ, Dieu vient habiter au milieu des hommes : Emmanuel, Dieu avec nous.

Et l’Évangile montre ce qui s’est passé en faveur des hommes lorsque la « Parole a habité parmi nous » : elle a secouru les malheureux, elle a guéri des malades et des infirmes, elle a délivré des possédés, elle a enseigné la vérité, elle a pardonné aux pécheurs repentants…

Aussi comprenons-nous l’exhortation de Paul en Colossiens 3/16 : « Que la Parole de Christ habite parmi vous abondamment. » Aujourd’hui, c’est encore la Parole que les hommes ont à recevoir.

Un traducteur indien d’Amazonie, arrivé à ce passage, a traduit ainsi ce verset, selon son dialecte : « La Parole est devenue un homme ». Ce qui faisait dire à ce traducteur : ce Jésus n’était pas seulement un être spirituel, comme nous le pensions, il était aussi un être humain ! Il était les deux, en une seule personne. La Parole, ainsi traduite, s’était gravée dans le cœur de cet indien, et elle y avait fait jaillir la lumière.

Le témoignage est rendu qu’en accueillant la Parole, ceux qui la recevaient, recevaient le Seigneur Jésus-Christ comme Sauveur (Actes 4/4, 8/14, 11/1). Ce n’est que lorsque la Parole de Dieu habite parmi nous que le salut est possible (Jacques 1/21 : la Parole qui peut sauver vos âmes), que la foi est suscitée (Romains 10/17 : la foi vient de ce que l’on entend la Parole), que le miracle a lieu (Psaume 107/20 : il envoie sa Parole et les guérit). Comprenez que c’est en faisant habiter abondamment la Parole de Dieu en vous que vous verrez aussi tous les bienfaits de cette parole dans vos vies.

Pour le croyant, Noël ne se limite pas au fait d’offrir des cadeaux, mais se résume à ce message : la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous. Noël, c’est aussi ce fait : Dieu fait habiter sa Parole parmi nous.

Philippe BAK