Lecture : 1 Jean 4/7 à 10 et 5/1

On nous dit souvent : « Vous avez de la chance d’avoir la foi ! ». Sans la foi on vit dans le péché, c’est le mal de l’homme ! Avec lui, on refuse de regarder la réalité en face. Le péché, c’est refuser d’aimer Dieu et les autres. Le monde ne croit plus au péché, mais il continue d’en mourir.

Allons au matin du péché : Genèse 3/1 à 6. Satan promet à l’homme d’être aussi savant que Dieu. Quelles furent les conséquences du péché ? Une série de ruptures :

• Genèse 3/7 : Rupture en nous-mêmes. Pourquoi ? Pour la première fois, ils s’aperçoivent qu’ils ont un corps et qu’ils sont incapables de le maitriser.

• Genèse 3/10 : Rupture avec Dieu. « J’ai eu peur et je me suis caché ». Finie la douce intimité avec Dieu.

• Genèse 3/12 : Rupture entre l’homme et la femme. « La femme que tu as mise auprès de moi m’a donné du fruit et j’en ai mangé », mésentente, violence, divorces…

• Genèse 3/17 : Rupture entre l’homme et l’écosystème. Le sol ne nous nourrira plus, il faudra le cultiver.

• Genèse 3/19 : Rupture avec la vie. Maintenant, il faudra mourir. Avant, Adam et Eve étaient immortels.

• Genèse 3/22 et 23 : Rupture avec le Ciel. Le paradis perdu ne pourra être retrouvé que par l’acceptation de Jésus, votre Sauveur, dans votre vie.

Aujourd’hui, la marche macabre du péché et de la mort continue. Elle détruit tous ceux qui refusent d’accepter Jésus. Vous pensez peut-être que l’on exagère, que le mal n’existe pas… En tout cas, il a existé pour Jésus, au point de le détruire physiquement lui qui est la vie ; et s’il a accepté de mourir à notre place, c’est pour nous transformer et nous rendre le Ciel perdu à cause du péché. Approchez-vous de lui, ouvrez-lui votre cœur.

Paul SKOVAJSA