Dieu connaît toutes choses

Dieu connaît toutes choses
« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction! » 2 Corinthiens 1:3-4

Nous n’avons pas toujours l’explication des épreuves que nous traversons, sa connaissance nous échappe, bien des pourquoi restent sans réponse !
Quelle consolation de savoir que Dieu, lui, connaît toutes choses, il a ses méthodes parfois inattendues pour nous le rappeler.

Ce matin-là, un chrétien, marié depuis quelques années, arrive le premier au bureau d’études d’organisation du travail où il est employé dans ce chantier de réparation et construction navale.
Il est assis, là, seul ! Sur son bureau, son cahier de charge de travail est ouvert à la page de la journée, où quelques jours auparavant il a écrit le nom d’un client transporteur, avec lequel il a rendez-vous pour des travaux.

Il pense à toutes ces nuits difficiles qu’il a passées avec son épouse, qui souffrait de fortes douleurs dans le ventre et il vient de la conduire d’urgence à l’hôpital pour être opérée d’une péritonite, son état est grave. Il prie et dit : « Seigneur, pourquoi cette épreuve ? »

Au moment où il dit cela, son regard se porte sur cette page ouverte et il lit : « Dieu conné ». Il a mal écrit le nom de son client avec lequel il a rendez-vous ce jour-là. Il a écrit Dieu conné au lieu de Dieu donné. Une simple erreur d’écriture pourrait-on dire, mais pour lui, c’est une réponse qu’il vient d’obtenir à sa prière. Il réalise que Dieu vient de lui dire, à sa façon, qu’il connaît toutes choses. Subitement, il se sent envahi d’une paix profonde et il reprend courage.

« De cette paix de Dieu qui surpasse toute intelligence, qui garde nos cœurs et nos pensées en Jésus-Christ (Philippiens 4:7). »

« Dieu parle tantôt d’une manière, tantôt d’une autre (Job 33:14). »

A nous d’y prendre garde. Il sait si bien ce qu’il me faut, sur son amour je me repose, le mystère de toute chose me sera révélé là-haut.

0 commentaires

Sur le même thème :

Ivresse !

Ivresse !

Non à l’ivresse de vin ; oui à « l’ivresse spirituelle » qui consiste à être rempli du Saint-Esprit. Ce que Dieu demande, ce sont des adorateurs en esprit et en vérité.

Différence !

On peut se poser la question de savoir où est la différence entre le chrétien et le non-croyant, car tous deux vivent dans un monde corrompu ! Dieu sait faire la différence, aujourd’hui encore, comme il a su la faire entre Israël et les Égyptiens.

Il en manque une !

Il en manque une !

Le berger compte ses brebis et ce soir-là, « il en manque une » ! Comme tout bon berger qui se respecte, il doit, au lieu de se reposer légitimement, aller à la recherche de celle qui s’est égarée, elle est en grand danger dans la nuit !

Pin It on Pinterest