Au lieu de battre en retraite, elle prie !

Lecture : 1 Samuel 1

Cette femme, c’est Anne. Elle est un exemple pour vous et moi.
On vit une époque où plus de gens divorcent, se haïssent, se tuent et scandalisent des enfants plutôt que d’être sauvés, pardonnés, délivrés par Jésus. Et soyons vrais, ce n’est pas par des programmes d’Eglise ou par plus de prédications que nous allons voir les choses changer.

Non ! Ce qui va changer les choses, c’est que la famille chrétienne redevienne une famille qui prie, quand la maison de Dieu redevient enfin une maison de prière. C’est seulement cela qui fera la différence et qui va renverser ce monde de ténèbres qui s’est emparé de nos semblables, de vos villes et de nos régions.
C’est Jésus qui a prononcé ceci :

« Demandez, et l’on vous donnera ; frappez et l’on ouvrira, car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve et l’on ouvre à celui qui frappe » (Matthieu 7/7-8).

Comme cette maman spirituelle qui n’en pouvait plus de ne pas voir la bénédiction de Dieu sur sa vie, il est temps de prier. Elle savait bien (comme nous) que son Dieu est grand, puissant, qu’il est le Dieu de tous les miracles ; voilà pourquoi elle prie. Prions comme elle, disons au Seigneur : « Seigneur, je suis désespéré de ne voir aucun nouveau-né spirituel venir à toi. Sors-nous de notre zone de petit confort évangélique, et que j’enfante pour ta gloire » !

On a tellement envie de voir les âmes sauvées, de voir l’évangélisation dans notre pays se développer rapidement et solidement, de voir se convertir à Jésus.
Prions comme Anne, en silence, parce que les mots ne peuvent plus sortir, mais avec le cœur répandu devant le Seigneur !
C’est la prière qui change tout.

Stéphane QUERY

0 commentaires

Sur le même thème :

La querelle des outils

La querelle des outils

Prenons bien soin de ne pas nous plaindre les uns des autres en trouvant des défauts à un quelconque outil de Dieu.

Ce n’est pas par des oeuvres…

Ce n’est pas par des oeuvres…

La Parole de Dieu plus sûre que l’eau, ne te demande pas de te fier à tes sentiments mais de te laisser porter par elle et c’est ce qui te conduira vers la paix de Dieu

A chacun son dû !

A chacun son dû !

A chacun son dû ! Que devons-nous rendre à Dieu ? Lui qui, sans arrière–pensée, sans égoïsme, sans intérêt, sans calcul, uniquement par amour et grâce, a débloqué notre situation perdue et sauvé notre âme de l’enfer, faisant don de Jésus, son Fils unique à la croix !

Pin It on Pinterest