Marcher n’a rien de palpitant ni de sensationnel. Cela demande pourtant de l’endurance, de la continuité…