Que ton Nom soit sanctifié

24-06-2024-Message-Evandis-Que-Ton-Soit-Sanctifié-Light

Nous trouvons cette parole dans la prière de Jésus, le Notre Père, certainement l’une des prières les plus connues au monde. Martin Luther pouvait dire ou écrire :

« Ô, Père bien-aimé, que ton nom soit sanctifié en nous. Secours-nous par ta grâce, afin que mon nom périsse en moi et qu’il n’y ait plus en moi que ton nom et ta gloire. »

À partir de cette parole, nous pouvons comprendre que Dieu, comme le déclare la Bible, est trois fois Saint. Il est parfait dans toute sa personne et dans toutes ses actions. De toute éternité, il est le Dieu Saint. Sa perfection dépasse tout entendement humain. Nulle créature ne peut définir et comprendre sa sagesse et sa puissance, encore moins y ajouter ! Nous ne pouvons que nous émerveiller et nous écrier avec l’apôtre et les prophètes :

« Qui a connu la pensée du Seigneur ou qui a été son conseiller ? » (Romains 11/34)

Ici, c’est de l’apôtre Paul dont il est question, et des prophètes Ésaïe et Jérémie. Alors, nous voulons joindre nos voix à cette adoration et à ce respect en présence de ce Dieu trois fois Saint. Si Dieu est parfaitement Saint, quel est le sens de cette requête du Notre Père : « Que ton nom soit sanctifié » ?

Un désir tout d’abord : celui que Dieu soit toujours mieux honoré par l’Église, par les chrétiens, par ceux qui connaissant l’enseignement de la Bible, l’enseignement des Évangiles, l’enseignement de Jésus, se disent enfants de Dieu, portent le nom de chrétiens. Celui que toutes créatures reconnaissent en Lui le Seigneur, c’est ce désir-là que nous avons.
Ensuite, que les genoux fléchissent, que toutes les têtes, même couronnées, s’inclinent devant sa majesté et sa puissance, sa justice, son amour, sa sainteté. Que chaque être, moi le premier, prenne conscience de son état de péché face à sa sainteté. Qu’il trouve et retrouve l’immensité de sa grâce par laquelle il accueille tout pécheur repentant, grâce au sacrifice de Jésus-Christ.

Cette requête dans le Notre Père, « Que ton nom soit sanctifié », c’est aussi un engagement. Un engagement à honorer le nom de Dieu trois fois saint, par une vie, un comportement en progression constante dans la sanctification, c’est-à-dire le désir de mener une vie soumise à l’Esprit Saint. L’Esprit de Dieu témoigne des perfections de Dieu et nous donne envie et donne envie à d’autres de connaître, d’aimer, d’adorer et de servir un tel Dieu. La Bible déclare :

« Soyez saints, car je suis saint. »

Tel était l’engagement demandé au peuple de l’Ancienne Alliance, nous pouvons lire cela dans le livre du Lévitique. Tel est l’engagement demandé aussi au peuple de la Nouvelle Alliance, comme nous le rappelle l’apôtre Pierre. Le chapitre 12 de la lettre de Paul aux Romains, en montre des applications pratiques.

Chers amis, si vous souhaitez que le nom de Dieu soit sanctifié, pensez tout d’abord à votre propre vie, votre cœur, vos pensées. Il est souvent facile, aisé, de montrer du doigt tout ce qui ne va pas dans ce monde ou chez les autres, mais comme disait quelqu’un, lorsqu’on pointe un doigt sur une autre personne, sans nous en rendre compte, quatre doigts sont pointés vers nous.
Alors, je termine en vous disant ceci : si nous voulons que dans ce monde, le nom de Dieu soit sanctifié comme le Christ prie dans le Notre Père, soyons nous-mêmes en communion avec Dieu, réconciliés, sauvés par sa grâce et cherchant sans cesse à Lui plaire.

Laurent GUILLET

0 commentaires

Sur le même thème :

À chaque jour suffit sa peine !

À chaque jour suffit sa peine !

« A chaque jour suffit sa peine ! » Voilà une expression qui est bien connue de nous tous et souvent employée.

Pin It on Pinterest