Sélectionner une page

Ne dis pas : “je rendrai le mal…”

Ne dis pas : “je rendrai le mal…”

Ce message s’adresse à chacun, chrétien comme non chrétien. Au chrétien qui est en lutte constante avec sa nature charnelle qui, sans cesse, voudrait que « le vieil homme » prenne de nouveau le contrôle de sa vie… Au non chrétien qui découvre l’évangile et cherche à connaître le Dieu de la Bible et Jésus-Christ.

Dans la Bible, Proverbe 20 verset 22, nous lisons :

« Ne dis pas : je rendrai le mal. Espères-en l’Éternel, et Il te délivrera ».

Nous avons besoin d’être pardonnés et de pardonner. Beaucoup de vies sont ruinées et gâchées à cause de la colère, la rancune, le désir de vengeance, la haine et le ressentiment. Il y a un conflit intérieur envers Dieu, les autres, soi-même ou les circonstances. C’est une guerre, une rage qui dévore et ronge. Toutes sortes de pensées peuvent surgir et on élabore des plans pour essayer de s’en sortir. Notre génération est composée de tant de personnes qui sont exposées à de telles situations qui créent des tensions intérieures et des maladies. Et tout cela devient, comme on dit, un phénomène de société. Mais c’est beaucoup plus grave que cela et seulement la Bible peut apporter des réponses concrètes, adaptées et efficaces à tous ces conflits, tensions et problèmes.

Ensemble, nous voulons nous approcher de cette Parole de Dieu, en découvrir le message libérateur ainsi que Celui qui en est l’auteur, mais surtout qui a accompli la délivrance dont nous avons tant besoin : c’est Jésus. C’est Lui de qui il est écrit :

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’Il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par Lui » (Jean 3 : 16)

Le Salut dont il est question ici, c’est le pardon de nos péchés et une vie nouvelle pour l’éternité. C’est la délivrance de tout ce qui nous domine et nous retient dans un état d’esclavage. C’est la libération des conflits intérieurs, et aussi la guérison des corps, car Dieu est vivant et rien ne lui est impossible. Il nous aime, s’intéresse à nous et veut nous bénir. Si donc nous voulons qu’Il nous aide alors Il fera son œuvre dans notre vie, avec puissance et autorité, de sorte que l’on pourra constater que la Bible est vraie : « Ne dis pas ! »

La Parole de Dieu est un conseiller pour notre bien. Voulons-nous nous laisser avertir par son message, écouter ce qu’elle à nous dire, nous arrêter pour réfléchir, afin de prendre des décisions et nous engager dans une autre direction ? Peut-être, dites-vous que personne n’a le droit de s’occuper de vos affaires, car elles sont privées et vous êtes assez grand pour vous en sortir tout seul. Alors oui, mais pourquoi souffrez-vous depuis si longtemps à cause de ce conflit qui semble sans réponse ? Dieu vous parle parce qu’Il vous aime et s’intéresse à vous, vous êtres précieux pour Lui, vous avez du prix à ses yeux. Il n’aime pas quand vous souffrez et c’est parce qu’Il est le seul à pouvoir vous aider. Il vous demande, dans la situation où vous êtes que vous puissiez adopter une autre attitude, avoir un autre regard sur votre problème et envisager une solution qui vient de Lui plutôt que d’utiliser les moyens qui sont à votre portée et dont vous savez qu’ils sont inefficaces.

Dieu dit : « Ne dis pas ! ». Notre erreur est que nous analysons la situation en raisonnant ; cela conduit à des décisions maladroites qui ne font que nous faire enfoncer davantage dans notre souffrance.

Quand une personne se parle à elle-même, il y a de fortes chances pour qu’elle tourne en rond et qu’elle ne trouve pas de solution.

Un homme désespéré disait :

« Je lève mes yeux vers les montagnes. D’où me viendra le secours ? Le secours me viendra de l’Éternel qui a fait les cieux et la terre ». (Psaume 121 : 1-2).

Dieu dit :

« Au jour de la détresse, invoque-moi, je te délivrerai, et tu me glorifieras » (Psaume 50 : 15).

La Bible nous dit que :

« Quand un malheureux crie, l’Éternel entend et Il le sauve de toutes ses détresses » (Psaumes 34:6-7).

Réfléchissez à cette proposition, changez de stratégie en vous tournant vers Dieu et vous verrez les choses changer par son pouvoir supérieur.

« Je rendrai le mal ». Le conseil de Dieu est « Ne dis pas : je rendrai le mal ». C’est peut-être facile à dire. Il y a des souffrances subies qui deviennent obsédantes. Avez-vous été trompé, trahi par un conjoint ou un ami, ou avez-vous été injustement méprisé et humilié publiquement ? Peut-être pendant votre enfance, avez-vous été mal aimé, battu, martyrisé, violenté, abusé, abandonné. Peut-être vous a-t-on sali par un acte sexuel non consenti ou avez-vous vécu des conflits graves ?

Vous savez ce qu’on peut ressentir dans ces moments. Le désir de vengeance est là, jour et nuit on élabore des plans pour essayer de faire souffrir comme on a souffert » je rendrai le mal, je ferai encore plus mal, c’est ma seule consolation, me venger sera un soulagement ». Toute la vie, les pensées sont là et on se ronge intérieurement. Finalement, on ne s’en sort pas, on continue à souffrir, à être malheureux et on s’enfonce toujours plus bas.

Est-il possible d’aimer et de pardonner ?

Humainement non, mais ce qui est impossible à l’homme est possible à Dieu Il peut nous donner la force de le faire, alors nous serons délivrés. Si vraiment vous voulez vous en sortir, approchez-vous de Dieu par cette prière :

« Ô ! Dieu, Tu sais toi comment je souffre intérieurement à cause de ce conflit, mais maintenant, alors que je n’en peux plus, viens à mon secours et délivre-moi en me donnant la possibilité d’aimer et de pardonner, au nom de Jésus. Amen. »

Et Dieu le fera, car c’est sa volonté. Espères-en l’Éternel.

Dieu nous demande de remettre notre sort entre ses mains, de placer en Lui notre confiance et Il agira. Il dit « Espères-en l’Éternel ». Quelqu’un dira que pour lui c’est trop tard, il n’y a plus d’espoir, de solutions. Oui, espère en l’Éternel. L’espérance en Dieu ne trompe pas, elle n’est pas vaine. La Bible nous dit que lorsque l’on tourne vers Dieu les regards on est rayonnant de joie, car regarder à Dieu c’est envisager qu’il y a encore une possibilité de s’en sortir, c’est la seule issue.

Mais, me direz-vous, où est Dieu pour que je puisse tourner mon regard vers Lui ? La réponse est simple : Il est là, près de vous, à vos côtés, devant vous et déjà depuis longtemps Il frappe à votre porte, mais vous avez eu peur, alors vous avez tardé à lui ouvrir. Aujourd’hui Il vous met en confiance. N’attendez plus, ouvrez-Lui. Alors, dans un lieu secret, calme et tranquille vous allez prier simplement, même si vous ne voyez, ne sentez ou n’entendez rien, sachez que Dieu est présent, qu’Il vous voit, et vous entend, et que maintenant Il va faire quelque chose de concret et de puissant pour vous. « Et l’Éternel te délivrera ». Dieu promet que si nous espérons en Lui, alors Il nous délivrera.

La délivrance est cette guérison intérieure dont on a tant besoin. Sur la Croix, il y a plus de 2000 ans, Jésus est monté en se chargeant de nos péchés, de nos fardeaux, de nos maladies. Il est mort en nous portant sur son dos, dans les moindres détails de notre vie. Il nous a entraînés avec Lui dans sa mort, mais avant de mourir Il a dit : « Tout est accompli ». Puis il est ressuscité. Dans la mort, Il a laissé tout ce dont Il s’était chargé. À la résurrection Il a amené des choses nouvelles. C’est cela la victoire dont nous avons besoin. Il nous faut donc comprendre et saisir que notre délivrance est à la Croix de Jésus.

Pour résoudre le problème de notre péché, il faut le confesser, l’abandonner, s’en repentir. Pour résoudre notre conflit intérieur, il faut l’abandonner entre les mains de Dieu, le Lui confier, et Il agira. « Tout pouvoir m’a été donné » dit Jésus. C’est pour nous sauver qu’Il a tant de puissance.

Voulez-vous arrêter de souffrir, en finir avec votre passé chargé et douloureux, avec votre enfance qui n’en finit pas de vous poursuivre et dont vous supportez encore aujourd’hui des séquelles graves ? Avec cette situation de conflit intérieur qui vous ronge, avec la rancune, la rancœur, le désir de vengeance et le ressentiment ? Avec la haine, les mauvaises pensées, les projets méchants qui sont au fond de votre cœur ? Alors une seule solution possible : venir à Jésus, maintenant, sans hésiter, sans rien cacher, pour tout Lui dire, Lui confier et Lui abandonner.

Amis ne dites pas : « Je rendrai le mal ». Espérez-en l’Éternel et Il vous délivrera. Maintenant c’est vous qui allez décider et prendre vos responsabilités. Vous avez le droit de prendre un autre chemin, mais il ne mènera qu’à une plus grande souffrance, car il ne peut pas apporter de solutions meilleures à celles de Dieu.
Ce que le Seigneur vous demande ne vous coûtera rien, car Il a Lui-même payé le prix et accompli la délivrance, elle est donc à votre disposition, et vous n’avez qu’à tendre la main pour la prendre, par la foi.

Écoutez, croyez, recevez, expérimentez que l’Évangile est vrai, concret, puissant, qu’il est pour vous efficace et pour aujourd’hui. Ensuite obéissez, vous verrez alors votre vie changer, votre conflit disparaître, le bonheur arriver. Enfin, témoignez autour de vous de ce que Dieu a fait et vous verrez d’autres personnes s’approcher de Dieu et vivre la même expérience.


Merci de partager ce message avec vos amis chrétiens !
Retrouver les messages Evandis chaque semaine sur notre site : le message de la semaine

Evandis Gospel TV

Découvrir

Mon coach spirituel : Changer pour toujours !

Mais aussi :


Vidéo à la demande

Vidéos à la demande

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don avec Helloasso, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don

ABONNEZ-VOUS

Sélectionner une ou plusieurs listes :