LE STRESS 4/4

LE STRESS IV

On sait aujourd’hui que le stress est responsable pour 80 à 85 % de nos maladies. L’animateur d’un séminaire sur le stress me disait : “Quand je m’enrhume, les premières questions que je me pose sont : Est-ce que j’ai vécu un stress récemment ? Avec qui ai-je eu un conflit ? Avec qui me suis-je disputé ?” On sait que le stress diminue le système de défense immunitaire de l’organisme. Il diminue aussi sa capacité, ainsi que la résistance de l’organisme aux infections des virus, des bactéries. Ceci a des conséquences profondes sur les petites et grandes maladies car le facteur prédominant pour le déclenchement de ces maladies, c’est le stress. Le stress est un ennemi incroyable ! Aujourd’hui, on parle du stress en disant : “Je suis stressé, il faut que je me déstresse…” En fait, c’est un ennemi très puissant et le but de ces séries est de vous apprendre à vous en libérer afin de vivre les pressions quotidiennes sans tensions excessives.

On a vu précédemment que celui qui avait une tendance au stress, c’est celui qui a un manque de force psychologique et spirituelle. Le stress est un signal d’alarme qui est un peu comme un voyant rouge qui s’éclaire et qui vous dit : “Tu as un manque de force psychologique et spirituelle. Tu as peur d’être rejeté et peur d’être humilié. Tu as une mauvaise image de toi-même et tu ne t’es pas pardonné à toi-même.” L’approche qui marche, c’est celle du pardon car elle amène à se pardonner à soi-même. C’est un pardon qui vient de plus haut, et au niveau de l’image de soi on a vu que c’était très relié à l’image spirituelle que l’on peut avoir du Père Céleste, qui nous libérera de cette mauvaise image de nous-mêmes.

Par rapport à l’opinion des autres, j’ai lu l’interview d’un homme politique très connu qui disait : “Vous savez, il y a une chose à laquelle on ne s’habitue jamais, même quand on est un homme politique de premier plan, c’est la critique.” J’étais un peu triste pour lui parce le milieu politique est particulièrement exposé aux critiques qui sont quotidiennes, et celui qui veut être délivré de l’emprise du stress doit absolument être délivré de cette peur du rejet, de cette peur de l’opinion des autres. Il est essentiel d’avoir ce recul face aux critiques… Plus facile à dire qu’à faire, vous allez me dire ? Je ne crois pas ! Je crois qu’il est possible d’être délivré et cela commence très souvent par rapport à l’opinion des parents. Quelqu’un qui a eu des conflits avec ses parents, et tout le monde en a eu, a développé une mauvaise image de lui-même et il a cette peur du rejet.

Il est important de ne pas vouloir plaire aux autres. Faites le point dans votre vie : combien d’actes et de paroles sont dites dans la journée, non pas dans le but de dire la vérité ou d’être honnête mais tout simplement pour vouloir plaire aux autres et ne pas être rejeté ? Si c’est vous, ne vous étonnez pas d’être une victime du stress quand les pressions de la vie deviennent trop importantes à vos yeux, parce que c’est vraiment le facteur sur lequel le stress peut se développer. Qu’y a t-il derrière cela ? Evidemment, il y a le mot orgueil : vouloir plaire aux autres, c’est de l’orgueil. Ce n’est jamais facile d’en parler. D’ailleurs, on remarque que les personnes les plus orgueilleuses ne savent pas qu’elles le sont.

Un bon conseil : la meilleure façon de savoir s’il y a de l’orgueil dans notre vie, c’est de le demander à ceux qui nous entourent. Demandez tout simplement : “Est-ce que j’ai de la fierté dans ma vie, est-ce que j’ai de l’orgueil ?” Quelqu’un qui vous dira la vérité, vous permettra de savoir où vous en êtes à ce niveau-là. L’attitude la plus mauvaise dans notre vie : celle qui cause le plus de problèmes dans nos relations avec les autres, qui cause des problèmes de santé au quotidien, qui cause aussi le plus de conflits dans notre relation avec le Créateur, Dieu : c’est l’orgueil ! Il y a cette parole terrible dans la Bible qui dit que : “Dieu résiste aux orgueilleux”, c’est-à-dire que Dieu est contre les orgueilleux, et fait échouer leurs projets.

Beaucoup de gens pensent, lorsqu’ils échouent dans la vie, que c’est parce qu’ils ont été maladroits ou qu’ils n’ont pas fait exactement ce qu’il fallait faire, et c’est vrai. Certains disent même : “C’est l’ennemi qui a fait échouer mes projets”, et quelquefois cela peut aussi être vrai. La vérité, à la base, c’est que Dieu est contre les orgueilleux et Il résiste à leurs projets parce que le projet de Dieu pour nous est un projet de libération. Il veut que nous soyons libérés de nous-mêmes, pour que nous ayons la sérénité et la paix intérieure qui nous permettront d’être délivrés du stress, en étant brisés au niveau de l’orgueil pour devenir humbles.

Lorsqu’on lit l’histoire des temps bibliques, par exemple celle des rois qui gouvernaient à cette époque, il y avait un roi très puissant, le roi David. C’était un homme qui était en situation de guerres perpétuelles vis-à-vis des gens qui l’entouraient parce que la situation politique était très difficile à ce moment-là. C’était un homme qui voulait être humble, et dans l’opinion des autres, il trouvait non pas matière à se rebeller, à avoir de l’amertume, mais il trouvait plutôt matière à réformer sa vie. Il entendait les critiques des personnes et cela lui permettait de voir ce qui n’allait pas dans sa vie.

L’orgueil est le frein essentiel à la communion avec Dieu, à la relation personnelle avec le Christ. Nous savons que le vrai bonheur ne se trouve pas dans la réussite matérielle, ni dans la réussite familiale ou bien dans la bonne communion avec ses proches parce que tout cela on peut le perdre ne serait-ce que dans un accident de voiture ou une maladie. Le vrai bonheur, pour ceux qui y ont un peu goûté ou simplement qui l’ont approché, c’est être bien dans sa peau. J’essaye de l’expliquer dans mon livre. Les gens qui ont cette vraie communion avec Dieu, ce sont des gens humbles. Quelqu’un qui n’est pas humble, n’a pas cette relation avec Dieu. Il croit l’avoir et il peut se duper : il peut aller à l’église, lire la Bible, témoigner de sa foi mais il n’a pas du tout cette communion avec Dieu. Il vit une religion mais pas une foi. Pour en revenir au roi David, que demandait-il ? Voulait-il être un roi plus puissant, plus fructueux, un meilleur roi ? Non. On voit que dans ses moments de communion avec Dieu, il demandait un cœur humble, un cœur qui reconnaît la réalité sur ses défauts, qui ne se venge pas et qui n’essaye pas de prouver aux autres qu’il est le meilleur. Il voulait un cœur humble.

Lorsque j’ai quelqu’un de humble en face de moi dans ma vie quotidienne et dans ma pratique, cette personne est à peu près inébranlable. Vous avez beau lui dire quoi que ce soit, elle peut passer par n’importe quelle épreuve, c’est quelqu’un qui ne va pas être ébranlé. Elle peut souffrir, mais elle ne va pas être troublée même si tout s’écroule autour d’elle. Malgré toutes les circonstances difficiles de la vie : la perte d’un proche, une guerre, un conflit, la perte de tous ses moyens financiers; il y a quelque chose de fondamental qui ne lui est pas enlevé et que personne ne peut lui enlever : la joie et la paix qu’elle a dans sa relation quotidienne avec Dieu. Donc, toute la motivation de ses actions n’est pas pour plaire aux hommes, mais de plaire à Dieu. Celui qui est fort dans sa tête et dans son cœur agit non pas pour plaire aux autres mais pour plaire à Dieu, pour plaire à Jésus-Christ.

C’est une réalité, et c’est pour cela que finalement on s’aperçoit que l’Evangile prêché dans la véracité de la Bible, a un succès extraordinaire dans beaucoup de pays du monde entier. Qu’ils soient riches ou pauvres, beaucoup de gens se tournent vers l’Evangile, pourquoi ? (Malheureusement beaucoup moins en France que dans les autres pays, puisque la France est un des pays où les gens sont moins intéressés par l’Evangile.) Les gens se tournent vers l’Evangile parce qu’ils voient tout simplement que cela les libère et en particulier ils sont libérés du stress.

Quelqu’un qui a confiance en Dieu pour la vie quotidienne développe paradoxalement cette confiance en lui-même. Il n’a plus peur du rejet des autres parce qu’il sait qu’il est accepté de Dieu, parce qu’il se comporte paisiblement, humblement, avec droiture, dans chacun des comportements de sa journée. Il fait attention à son comportement, à ce qu’il dit, comment il s’habille, comment il gère ses relations avec les autres parce qu’il sait que sa vie se place devant le regard, sous le regard de Dieu et que c’est cela qui a de l’importance, qui lui donne de la valeur, qui lui donne cette force intérieure, qui lui permet de résister aux pressions de la vie.

Ce n’est pas en allant à des séminaires sur le stress, bien que je crois qu’ils ont leur place car ils apportent beaucoup de choses, qu’une personne peut être libérée de l’emprise du stress. Elle a besoin de retrouver la sérénité intérieure et cette sérénité on la trouve dans la relation et la communion avec Dieu, dans cette vie quotidienne d’humilité où l’on ne se prend pas pour le pape, où l’on n’essaye pas d’être le roi du monde mais on essaye de se comporter honnêtement, droitement, d’être juste avec les gens qui nous entourent, de ne pas faire preuve d’orgueil. C’est cela qui donne de la valeur à une personne et qui fait qu’une personne trouve la paix et la joie dans ce monde. Une personne qui vit ainsi face aux pressions, ces pressions ne trouvent pas prise et ne créent pas de tensions excessives parce que la personne ne regarde pas à l’opinion des autres, mais regarde à l’opinion de Dieu. Elle a cette impression, cette sensation, cette certitude intérieure que ce qu’elle fait chaque jour, ce qu’elle pense, est agréable à Dieu.

Le meilleur conseil que l’on puisse donner du point de vue psychologique et spirituel, c’est de rechercher non pas l’approbation des gens qui nous entourent parce que finalement on ne l’aura jamais car les gens ont toujours des reproches à nous faire, ou en tout cas ils seront jaloux; mais c’est de chercher l’approbation de Dieu dans chacun des domaines de notre vie. C’est cela qui donne la libération du stress.

Dr Jean-Luc BERTRAND

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
Donec libero dolor. leo. pulvinar venenatis, libero dolor felis venenatis