Jésus au coeur de nos tempêtes

11-27-2023-Message-Evandis-Jésus-Tempêtes-Light

« 22 Aussitôt après, il obligea les disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté, pendant qu’il renverrait la foule.
23 Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l’écart ; et, comme le soir était venu, il était là seul.
24 La barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots ; car le vent était contraire.
25 À la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer.
26 Quand les disciples le virent marcher sur la mer, ils furent troublés, et dirent : c’est un fantôme ! Et, dans leur frayeur, ils poussèrent des cris.
27 Jésus leur dit aussitôt : rassurez-vous, c’est moi ; n’ayez pas peur !
28 Pierre lui répondit : Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux.
29 Et il dit : viens ! Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus.
30, Mais, voyant que le vent était fort, il eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il s’écria : Seigneur, sauve-moi !
31 Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit : Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ?
32 Et ils montèrent dans la barque, et le vent cessa.
33 Ceux qui étaient dans la barque vinrent adorer Jésus, et dirent : Tu es véritablement le Fils de Dieu.
34 Après avoir traversé la mer, ils vinrent dans le pays de Génésareth.
35 Les gens de ce lieu, ayant reconnu Jésus, envoyèrent des messagers dans tous les environs, et on lui amena tous les malades.
36 Ils le prièrent de leur permettre seulement de toucher le bord de son vêtement. Et tous ceux qui le touchèrent furent guéris. »  Matthieu 14:22 à 36

L’épreuve que ces hommes doivent affronter est sans aucune commune mesure avec ce qu’ils ont déjà pu rencontrer. C’est plus dur, plus difficile, plus violent que tout le reste connu auparavant. La preuve, c’est qu’ils n’ont pas grand espoir de s’en sortir ! Ils sont ballottés par le vent, détrempés par les paquets de mer qui entrent dans leur embarcation. Les circonstances météorologiques sont déchaînées, tout s’en mêle.

De plus, c’est la nuit, et Jésus n’est pas là. Malgré l’expérience professionnelle de quelques-uns d’entre eux, ils n’arrivent pas à faire évoluer la situation d’un pouce, ils ne s’en sortent pas !

Notre petite foi peut nous amener à nous poser la question suivante :

Pourquoi Jésus n’est-il pas venu tout de suite ?
Pourquoi n’a-t-il pas tout fait pour éviter la tempête ?
Pourquoi ne leur a-t-il pas évité cette dure épreuve ?

N’avons-nous pas un élément de réponse en 2 Corinthiens 1:8-9 ?

« Nous regardions comme certain notre arrêt de mort, afin de ne pas placer notre confiance en nous-mêmes, mais de la placer en Dieu » !

Voilà pourquoi Jésus a laissé ses chers disciples dans cette terrible situation, et voilà pourquoi il arrive que nous aussi nous soyons dans ce genre de difficulté.
Au travers de ce type d’expérience, quand nous désespérons de tout et de tous, nous apprenons à n’espérer qu’en lui, Jésus de Nazareth.

Plus vite nous apprendrons, plus vite l’épreuve prendra fin.

0 commentaires

Sur le même thème :

La joie véritable 2/2

La joie véritable 2/2

J’ose affirmer ici que Jésus fût dans le monde d’hier et d’aujourd’hui le véritable « semeur de joie ».

Pin It on Pinterest