IRONS-NOUS TOUS AU PARADIS ?

IRONS-NOUS TOUS AU PARADIS ?

Le pasteur Alain DENIZOU nous a quittés le 04 juin dernier. Ce texte qu’il a rédigé pour Evandis, nous permet de répondre à cette question cruciale : irons-nous tous au paradis ?

Il s’adresse autant aux croyants qu’aux non-croyants. Il nous rappelle les vérités de l’Évangile sur ce sujet si important et nous permet de proclamer le salut en Jésus-Christ.

En le publiant aujourd’hui, c’est un hommage qu’Evandis rend à notre frère bien aimé qui a été administrateur et président de notre association cultuelle pendant plus de 44 ans.
Il a servi Dieu fidèlement au sein des ADD de France sur une période de 56 ans.

Vous pouvez envoyer vos messages de condoléances sur cette page : Condoléances Pasteur Alain Denizou


Vous connaissez certainement cette fameuse chanson : « Nous irons tous au paradis » ? Elle fut fredonnée par beaucoup, en permettant à un grand nombre de ne plus s’inquiéter de leur avenir, de leur éternité.

Pensez-vous sincèrement que tous vont aller au paradis ? Pensez-vous y aller vous-même ?

Il serait insensé de penser qu’après la mort tout est terminé, et que l’on peut se séparer par un sinistre « adieu ». La pensée de l’éternité existe dans le cœur de tous les hommes. Vous y avez déjà songé, mais vous n’avez pas toujours essayé de résoudre ce problème angoissant. La Bible, qui est la Parole de Dieu, a fait ses preuves au travers des siècles, et nous éclaire aujourd’hui sur ce sujet :

« Non, nous n’irons pas tous au paradis ! »

Dans Luc 16/19-31, le mauvais riche n’y est pas. Ses frères ne semblent pas en prendre le chemin. Le livre de l’Apocalypse déclare, au chapitre 21, verset 8 :

« Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les débauchés, les magiciens, les idolâtres et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. »

Ainsi, nous n’avons pas le droit de nous nourrir d’illusions, de déclarations insensées, glanées à droite ou à gauche et de chercher ce qui abonde dans notre sens. Il faut revenir à la source, à la vérité. La Bible parle de

« Ceux qui ont l’amour de la vérité pour être sauvés. »

Pourquoi tous ne vont-ils pas au Paradis ? Dieu serait-Il injuste ? N’aimerait-Il plus les hommes ? Les places seraient-elles limitées ? Non ! Il est écrit que Dieu ne fait aucune différence entre les hommes et qu’Il est riche pour tous ceux qui l’invoquent. Alors pourquoi ? La Bible déclare, dans Jérémie 5/3 :

« Ils refusent de se convertir ». 

Jésus dira aussi :

« Si vous ne vous convertissez pas, vous n’entrerez pas dans le Royaume de Dieu. » 

Bien sûr, ceux qui veulent persévérer dans la mauvaise direction s’amassent un trésor de colère pour le jour du juste jugement de Dieu. Ce que nous semons, il nous faut, tôt au tard, le moissonner.

Dans Ézéchiel, chapitre 16/49, nous apprenons que :

« Sodome vivait dans une insouciante sécurité ».

Paul déclare, dans Romains 1/28 :

« Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé. » 

Quand la priorité n’est pas donnée à Dieu, le chemin de la facilité nous est largement ouvert, mais son issue, c’est la ruine éternelle. Dieu nous tient responsables de nos actes :

« L’âme qui pèche, c’est celle qui mourra », 

dit Dieu. Nous ne sommes pas victimes des circonstances, ce serait une excuse trop facile. Nous sommes tous capables d’un choix, mais il s’agit de faire le bon et de confier sa vie à celui qui nous aime. En enfer, il n’y a pas de fêtes ni de rires. Le mauvais riche de la parabole l’expérimente maintenant. Mais alors, comment échapper à cette ruine, à la colère divine ? Comment sortir de notre ornière ? Que faut-il faire pour être sauvé ?

Il faut tout d’abord vouloir être sauvé. Par amour, Dieu nous pressera, mais Il ne s’imposera pas. Il respecte notre liberté. L’adversaire de nos âmes vole et égorge. Mais si un malheureux crie à Dieu, Il l’entend et le sauve de ses détresses. Il est dit :

« Cherchez, demandez et frappez, et une réponse positive sera apportée. »

Demandez à Dieu de vous sauver aujourd’hui. Tournez-vous vers Lui et Il confirmera sa Parole à votre égard. Ensuite, il existe un chemin que vous devez emprunter, c’est celui de la repentance, car Paul déclare :

« J’ai prêché la repentance et la conversion à Dieu… Dieu annonce à tous les hommes qu’ils aient à se repentir, parce qu’Il a fixé un jour où Il jugera le monde. » 

Soyez convaincu. Demandez-Lui pardon et changez de voie. Tournez-vous vers la Croix où Jésus-Christ est mort pour vous :

« Il a été blessé pour tes péchés, brisé pour tes iniquités, le châtiment qui te donne la paix est tombé sur Lui. » (Ésaïe 53/5)

Résolument, tournez-vous vers Lui, invoquez-Le et Il mettra en vous le témoignage de son pardon, de sa vie :

« Celui qui croit en moi a la vie éternelle »,

dira Jésus. À partir de maintenant, servez Dieu en vous laissant guider par sa Parole, car il est dit :

« Sauvés pour servir le Dieu vivant et vrai. » 

Cela affermira votre vie et vous permettra de gagner des âmes à Jésus-Christ et glorifiera Celui qui nous a aimés le premier. Acceptez Jésus comme votre Sauveur aujourd’hui !

par le Pasteur Alain DENIZOU

 

Evandis Gospel TV

Vidéo à la demande

Vidéos à la demande

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don avec Helloasso, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don

Découvrir

ABONNEZ-VOUS

Sélectionner une ou plusieurs listes :