INTERNET DANS UNE PERSPECTIVE CHRÉTIENNE

INTERNET DANS UNE PERSPECTIVE CHRÉTIENNE

L’usage d’Internet occupe aujourd’hui une place considérable dans nos vies. Je vous invite à une réflexion sur l’usage d’Internet dans une perspective chrétienne.

Trois attitudes sont possibles

  1. Le déni : « On peut s’en passer » ou « Ce n’est pas pour les chrétiens ». Mais il est quasi impossible d’ignorer Internet aujourd’hui, y compris dans nos démarches administratives.
  2. L’assimilation : on se lance à corps perdu dans tout ce qu’Internet propose, on suit les us et coutumes de ses utilisateurs, sans prendre de distance ni se poser de question.
  3. Le discernement spirituel : il s’agit de bien analyser les tenants et les aboutissants de ce à quoi nous confronte Internet et de faire des choix en fonction de principes spirituels et moraux, tout en fuyant ce qui est malsain.

En toute chose, il convient d’appliquer le grand principe directeur posé par l’apôtre Paul :

« Ne vous conformez pas au monde actuel, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin de discerner qu’elle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait » (Romains 12/2).

La liste des pièges est interminable

Outre ce qui est le plus évident, comme la fréquentation de sites pornographiques ou criminels, d’autres dangers sont plus subtils.

  • L’insécurité : arnaques et escroqueries y sont légion. Les brigands du coin des rues sont devenus plus présentables, mais encore plus efficaces. Soyons prudents !
  • Le chômage : les chauffeurs de taxi ne sont pas les seuls menacés. Pas une profession, y compris dans l’industrie, ne peut se dire à l’abri.
    Une révolution est en marche, par l’invasion de l’économie numérique dans notre quotidien. Pour être juste, on peut supposer qu’Internet crée de nouveaux emplois.
  • La violation de notre intimité : exposer notre vie privée à tous n’est pas une bonne chose. Par exemple, les « amis » de Facebook ne le sont pas toujours. Les mots comme retenue, prudence, respect ne doivent pas se dissoudre dans le virtuel.
  • Internet a de la mémoire : tout ce qui est publié est conservé et ne peut être effacé, même si l’auteur de la publication le souhaite.
  • La vie par procuration : parce que leur quotidien leur semble fade, certains « Internautes » cherchent ce qui leur paraît sensationnel dans la vie des autres, quitte à ne plus avoir le temps de vivre par eux-mêmes leur vie personnelle.
  • Se divertir, une obsession : il faut avoir vu la meilleure vidéo, la plus amusante. Internet : le fournisseur d’émotions fortes. Pascal a dit :

« La seule chose qui nous console de nos misères est le divertissement et, cependant, c’est la plus grande de nos misères. »

  • La paresse intellectuelle : on reçoit sans les vérifier toutes sortes d’informations, au risque de devenir le jouet de forces qui nous dépassent.
  • Le buzz : le but du buzz marketing est d’attirer l’attention, de susciter de vives réactions, de créer des polémiques, de provoquer, de raconter au consommateur « une histoire ». Cette définition de Wikipédia exprime parfaitement le phénomène du buzz. Les chrétiens doivent prendre conscience qu’il peuvent être utilisés par ce phénomène du buzz pour diffuser toutes sortes d’informations sensationnelles.
  • Les informations et autres nouvelles falsifiées : les fameuses « fake news » qui pullules cherchant à désinformer et à influencer en particulier sur les réseaux sociaux.

Les avantages d’Internet

L’Église, confrontée aux progrès technologiques, a toujours du relever le défi de mettre les nouveaux moyens de communication au service de l’évangile. Dieu a permis que des chrétiens utilisent les nouveaux médias pour la cause de l’évangile : écriture, imprimerie, radio, TV, Internet, numérique.

  • Favorise la communication : facilite la vie et réduit les distances. En quelques secondes, je suis connecté à un ami au bout du monde, je peux même le voir.
  • Diffusion de l’Évangile : l’accès facile à un grand nombre de documents permet, en principe, à tout chrétien engagé de mieux étudier la Parole de Dieu. Les témoignages encourageants et les informations sur les activités des églises sont autant d’éléments positifs à mettre au crédit de ce réseau mondial.
  • Nouveau champ missionnaire : moyen merveilleux de connecter des multitudes au message de l’Évangile, notamment dans les pays où les églises ne sont pas libres. Beaucoup peuvent ainsi recevoir la Bonne Nouvelle.
  • Une multiplication du travail : puisque les compétences requises pour être entendues sur la toile et dans les médias sont nombreuses, nous avons là une belle occasion pour l’Église de vivre l’effet de corps. L’évangéliste et le théologien sollicitent l’infographiste, le développeur, le programmateur et le webmaster pour être ensemble la « lumière du monde Internet » !

Des choix sont à faire

Évangéliser et enseigner

  • Faire connaître la Parole de Dieu au plus grand nombre est sans doute un objectif prioritaire de l’Église. Le danger est d’utiliser pour cela un vocabulaire d’initié, des méthodes qui vieillissent vite.
  • Donner au chrétien des outils pour se nourrir spirituellement et se former au témoignage est sans doute aussi un des objectifs que Dieu nous fixe.
  • EVANDIS agit dans ces deux axes d’action, comme son nom l’énonce clairement : EVAN-gélisation et DIS-cipulat.

Liberté et sécurité

  • Le principe même d’Internet : chacun est libre de s’exprimer. Il n’y a pas de censeur, le citoyen étant réputé libre et compétent. Il a droit à l’information et il lui revient de l’interpréter comme bon lui semble. Mais le résultat déplaisant peut être une information détournée ou corrompue. Des sites chrétiens sont tombés dans ce piège : sous couvert de « spiritualité affranchie », on a parfois exprimé sans retenue des avis ou des jugements sur des personnes ou des organisations, oubliant la Parole de Dieu qui nous demande de ne pas dire du mal des autres.
  • Comment répondre à la demande paradoxale d’une information sûre, mais non contrôlée ? La réponse passe certainement par un « label » qui donne à la fois des garanties de liberté et de crédibilité. Les services et productions fait par des organisations chrétiennes ayant un cadre théologique et doctrinal solide peut être ce « label ». C’est une garantie que les enseignements « borderline » et déviants seront prescrits.
  • EVANDIS est attaché à la doctrine et à la théologie pentecôtiste des ADD de France. Nous veillons à ne pas diffuser les enseignements « ésotériques » de certains milieux évangéliques… Internet est, hélas le lieu où des pratiques évangéliques non bibliques font « buzz » et attirent des chrétiens à la recherche de nouveautés pseudo spirituelles.

En guise de conclusion : réfléchissons et prions

Internet est plus qu’un phénomène passager ou une simple évolution technologique, c’est une véritable révolution qui nous concerne tous. On peut le qualifier, comme certains de « sixième continent » ou de « supra continent ». Des chrétiens individuellement ou dans un cadre d’églises ont déjà entrepris des actions, parfois très poussées, certaines admirables, d’autres… moins.

Une des grandes difficultés pour ceux qui se lancent dans ce travail est l’extraordinaire rapidité avec laquelle ces technologies se répandent. Toute personne ayant de bonnes connaissances dans ces domaines peut entrer dans les maisons pour informer, enseigner et conseiller. De plus, la technologie évolue à très grande vitesse.

Les chrétiens doivent produire des services et des contenus spirituels fiables et enrichissants. Notre Dieu mérite ce qui se fait de mieux.

Face à ce grand défi, nous pouvons…

  • Prier pour les équipes en place et pour que des jeunes se forment et servent avec ces nouvelles technologies de la communication pour l’évangélisation ou la formation des disciples.
  • Vous renseigner sur les services et productions d’EVANDIS ; faire connaître nos services spirituels ; nous soutenir.
  • Envoyer vos remarques, vos suggestions ou vos encouragements.

Laurent GUILLET

Evandis Gospel TV

Vidéo à la demande

Vidéos à la demande

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don avec Helloasso, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don

DERNIERS ARTICLES

Découvrir

ABONNEZ-VOUS

Praesent id, suscipit fringilla felis massa at ut