Grâce et vérité 1/2

Jésus-Christ est le centre de la révélation de Dieu, il vient à nous avec la grâce et la vérité (Jean 1.17), dévoilant sa nature profonde pleine de grâce et de vérité (Jean 1.14).

La loi montrait aux hommes leurs incapacités et leur besoin d’un Sauveur : Jésus-Christ est le Sauveur dont nous avons besoin ! Sa grâce et sa vérité sont les remèdes appropriés pour nos vies.

D’abord la grâce d’ailleurs, car l’Évangile c’est une Bonne Nouvelle : Dieu nous aime gratuitement. Sa grâce est une faveur que nous n’avons pas méritée, mais qu’il nous offre dans son amour. C’est comme un cadeau, une bénédiction : il veut pardonner nos péchés et nous donner la vie éternelle. Jésus est venu pour ça, il était Dieu dans le ciel, il est venu vivre une vie comme la nôtre sans pécher afin de sauver les pécheurs, il l’a fait en donnant sa vie sur la croix, pour toi, pour moi…

Dieu fait le premier pas en nous appelant à croire en son Fils, il n’est pas indifférent à ce qui se passe dans nos vies, il nous donne le Sauveur, recevons-le simplement.

Sa grâce est là, rentrons dans la grâce !

Oui, Jésus est venu avec la grâce et la vérité, mais qu’est-ce que cela veut dire exactement ?

Dieu nous offre sa grâce, mais pas sans la vérité : les deux vont ensemble !

Quel est le premier message de Jésus dans l’Évangile ? Est-ce que Jésus est venu en disant : « Dieu vous aime tel que vous êtes » ?
Non, dans l’Évangile nous le voyons dire d’abord :

« Repentez-vous, car le Royaume des cieux est proche » (Mat.3.2), « Le temps est accompli, le Royaume de Dieu est proche. Repentez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle » (Marc 1.15).

C’est la vérité que nous devons entendre !

Certains voudraient la grâce sans la vérité, d’autres veulent dire la vérité, mais sans la grâce : en réalité, il faut les deux !
Dieu nous aime, c’est gratuit, mais par amour il nous appelle à changer de vie, à quitter le péché : rien ne peut nous bénir autant que de se détourner de nos péchés (Actes 3.26). La malédiction est liée au péché, la bénédiction vient donc en nous éloignant du péché.

C’est ce que Dieu veut faire : la vérité c’est qu’on est perdu, on s’est égaré sans Dieu, sans Jésus le Sauveur on ne s’en sortira jamais… Oui le monde va mal, le problème c’est le péché !
Et ce n’est pas seulement le monde qui va mal, ce n’est pas seulement l’Occident ou la France, ce n’est pas seulement la politique, ce sont les entreprises, les familles aussi… le problème c’est le cœur humain, partout où il y a un cœur humain il y a un problème, parce que c’est là que le péché a pris place, « c’est du cœur que viennent toutes les mauvaises choses » disait Jésus (Matthieu 15.19)… pas seulement du cœur des autres, de notre cœur aussi !

Thibault Lavigne

0 commentaires

Sur le même thème :

L’ascension

L’ascension

Dans la théologie évangélique, l’Ascension de Jésus-Christ est un événement crucial…

Dieu aux abonnés absents ?

Dieu aux abonnés absents ?

Si nous sommes attentifs à ce qui se passe dans le monde, les mauvaises nouvelles continuent de se bousculer…

Pin It on Pinterest