Sélectionner une page

Le dernier jour de la fête

Le dernier jour de la fête

Lecture : Jean 7/37

Jésus nous interpelle. Sa Parole nous invite à réfléchir, à regarder les choses en face. Un jour, le dernier jour de la fête, Jésus s’écria :

« Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive… ».

J’ai souvent pensé en lisant ces mots,  qu’ils s’appliquaient à tous les hommes. Nos enfants, nos jeunes voudraient vivre leur vie comme une fête. Ils veulent être heureux, jouir à « cent à l’heure » et ils continuent jusqu’au…. dernier jour de la fête car il y a toujours un dernier jour jusqu’à la désillusion, le rude contact avec la vie ! Et là, ils s’aperçoivent qu’ils ont encore soif, que les bonheurs de la « fête » sont des bonheurs en trompe-l’œil.

Ce qui est vrai pour les jeunes est vrai aussi pour les autres. Chaque départ, chaque remise à zéro veut être vécue comme une fête, mais à la fin ! C’est pour cela peut-être que Monique, cette belle jeune fille de seize ans, qui se disait heureuse, pleurait en secret dans sa chambre. Elle avait encore soif. La fête avait été belle, mais décevante. Au fond d’elle-même, il y avait une frustration, un vide, mais lequel ? Dans nos vies, il y a de nombreuses fêtes : la fête du mariage, puis la fête des enfants, puis la fête de l’argent, etc. La fête de la vieillesse… la mort ? Le dernier jour de la fête, Jésus se tenait debout et s’écriait :

« Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive ».

La vraie fête, celle qui n’a pas de « dernier jour », celle qui n’est pas une succession de fêtes d’intensité toujours moindre, c’est celle que nous offre Jésus. Priez, demandez-lui à boire, il vous fera du bien.

Jean COMTESSE †

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
ipsum ante. felis at facilisis sit Nullam lectus