La cinquième ampoule

Lecture : Jean 8/12

Pour faire plaisir à mes parents, j’avais consenti à assister à une réunion d’évangélisation. Mais j’étais indifférent ! Mes deux sœurs avaient déjà accepté Jésus comme leur Sauveur.

Le soir venu, j’étais dans la salle parmi de nombreux auditeurs, assis au fond, bien décidé à ne rien écouter. Pour passer le temps, je regardais les gens, la salle, j’examinais les boiseries du plafond et le grand lustre suspendu au milieu.

Sur les cinq ampoules, quatre seulement étaient allumées. Quelqu’un aurait quand même bien pu changer celle qui ne marchait pas ! Tout à coup, l’assistance se mit à chanter. Je n’avais pas remarqué que le prédicateur s’était assis et que l’heure s’était écoulée. A la sortie, j’échangeais quelques paroles avec d’autres jeunes, puis je rentrai chez moi.

Je n’avais pas écouté un seul mot du message. Pourtant, à mon insu, Dieu avait touché ma conscience. Cette nuit-là, je n’arrivais pas à m’endormir. Je repensais constamment au grand lustre du milieu de la salle. Il avait cinq ampoules, mais quatre seulement étaient allumées, la cinquième était noire, sans éclat, sans chaleur. Est-ce que ce n’était pas là l’image de ma famille ? Quatre lampes brillaient : Papa, Maman, mes deux sœurs. Et moi ? Ah ! J’étais en effet, sans lumière, sans chaleur, mort aux yeux de Dieu.

Je me jetais à genoux et demandais le pardon de mes péchés. Dieu dirigea mes regards vers la croix, par la foi, je saisis le salut de Dieu et je fus sauvé.

Cinq lumières brillent maintenant dans notre famille.

Transmis par D.L

0 commentaires

Sur le même thème :

La querelle des outils

La querelle des outils

Prenons bien soin de ne pas nous plaindre les uns des autres en trouvant des défauts à un quelconque outil de Dieu.

Ce n’est pas par des oeuvres…

Ce n’est pas par des oeuvres…

La Parole de Dieu plus sûre que l’eau, ne te demande pas de te fier à tes sentiments mais de te laisser porter par elle et c’est ce qui te conduira vers la paix de Dieu

A chacun son dû !

A chacun son dû !

A chacun son dû ! Que devons-nous rendre à Dieu ? Lui qui, sans arrière–pensée, sans égoïsme, sans intérêt, sans calcul, uniquement par amour et grâce, a débloqué notre situation perdue et sauvé notre âme de l’enfer, faisant don de Jésus, son Fils unique à la croix !

Pin It on Pinterest