TAG ARCHIVE
Brebis
Brebis sans berger

Brebis sans berger

Jésus voit ces gens comme des brebis sans berger, car le berger signifie pour elles la sécurité, la nourriture et le repos assuré. Bien sûr, Jésus ne pense pas à leur situation matérielle, mais à leur état spirituel.

Le dévouement à Jésus

Le dévouement à Jésus

Jésus ne nous dit pas : « Convertissez les gens à votre manière de penser, mais occupez-vous de mes brebis…

Jésus délivre les captifs

Jésus délivre les captifs

La présence de Jésus dérange les mauvais esprits. Il faut que l’on soit hors de sens pour croire que Jésus vient pour tourmenter. Pourtant, des milliers de gens disent et pensent cela. Ils fuient le pardon, l’amour de Dieu. Ils ne veulent pas être sauvés. La seule explication, c’est que le diable a aveuglé l’intelligence de ces gens-là pour qu’ils ne voient pas la beauté de Jésus, pour qu’ils n’acceptent pas son amour.

Calme et confiance

Calme et confiance

Le Seigneur Jésus, notre bon Berger, doit souvent employer avec nous les mêmes méthodes. Nous nous débattons dans nos difficultés, nous cherchons une issue, mais sans résultat. Ainsi, inconsciemment, nous l’empêchons de venir à notre aide.

Une trilogie

Une trilogie

La brebis perdue, la drachme perdue, le fils perdu. La trilogie de Luc 15 illustre l’activité de l’amour divin en trois actes !
– La brebis et le berger : Dieu nous aime…
– La drachme et la femme : Dieu nous cherche…
– Le fils et le Père : Dieu nous accueille…

Il en manque une !

Il en manque une !

Le berger compte ses brebis et ce soir-là, « il en manque une » ! Comme tout bon berger qui se respecte, il doit, au lieu de se reposer légitimement, aller à la recherche de celle qui s’est égarée, elle est en grand danger dans la nuit !

Pin It on Pinterest