« Qu’un autre te loue, et non ta bouche, Un étranger, et non tes lèvres. »