Deuxième question : Si fête il y a, alors qui fête t-on ? Dieu nous a fait un cadeau, son Fils Jésus. Dieu se fait homme, lui le créateur, celui que nos esprits et nos intelligences ne peuvent saisir. Voilà qu’il vient comme un simple homme afin que nous puissions nous approcher de Dieu. Qui fête t-on ? Emmanuel, Dieu avec nous, Jésus-Christ.

C’est l’extraordinaire de cette bonne nouvelle car Evangile veut dire « Bonne Nouvelle », et cet extraordinaire tient en deux points. Premièrement, nous sommes absolument indignes d’une telle visitation de Dieu. Le mal, le péché règnent ici-bas et les hommes le produisent ou alors en sont victimes, et cela tour à tour.

Deuxièmement, nous n’avons pas voulu du Fils de Dieu. Noël, c’est bien sûr penser, pour beaucoup, au petit Jésus de la crèche. Alors on décore les maisons, on fait une crèche, on la met là où il faut avec de la lumière et on a cette pensée qu’il y a là un petit bébé dans une crèche. Mais il faut aussi se souvenir que le Christ n’est pas resté dans la crèche : Il a grandi, c’était un homme, puis il est mort crucifié, c’est-à-dire mis à mort dans un supplice extraordinaire de souffrances et de douleurs. Donc Noël, c’est aussi se souvenir de cette venue, mais aussi de ce rejet, de cette crucifixion, de cette foule haineuse qui crie : « Non, nous ne voulons pas de cet homme. Nous ne voulons pas qu’il règne sur nous !»

Se souvenir de cette mort terrible, Emmanuel, Dieu avec nous, Jésus, n’en est pas moins ressuscité et c’est là tout le message fort, porteur d’espérance de l’Evangile. Dans certains milieux chrétiens, certaines traditions, on désigne la période qui précède Noël, par le mot «avent » c’est-à-dire qu’il y a tout un temps de préparation à partir de fin novembre jusqu’à cette fête. Le mot «avent » est intéressant parce qu’il vient du latin « advantus » qui désigne l’avènement d’un empereur. Nous devons nous rappeler que la foule haineuse dit : « Nous ne voulons pas qu’il règne sur nous ! » alors que Pilate proposait aux Juifs qu’ils relâchent celui qu’ils nommaient le Roi des Juifs. Dieu nous a donné son Fils qui est le Seigneur et le Roi de l’univers.

Laurent GUILLET