La nouvelle année (1)

La nouvelle année (1)

Pour illustrer cette nouvelle année, j’aimerais commencer par cette petite histoire d’un homme pauvre qui habitait une pauvre cabane, sur un beau terrain. Un voisin riche lui proposa alors d’acheter le terrain et la cabane. Ils font donc affaire, et notre homme vendeur commence à faire quelques efforts pour réparer, rendre plus présentable tout ce qui pouvait l’être. Il change quelques tuiles, met quelques coups de pinceaux aux peintures par-ci, par-là, il change une vitre cassée, consolide un escalier branlant, bref il se donne de la peine pour que cette vieille masure soit un peu présentable lors de la vente, surtout lorsque son voisin va en prendre possession. Sitôt l’acte signé, le prix versé, lorsque toutes les choses sont accomplies pour la vente et l’achat, l’acheteur fit tout simplement venir les bulldozers et raser la cabane.

Vous vous en doutez, la seule chose qui l’intéressait, c’était le terrain pour y établir une nouvelle construction. C’est une histoire, elle peut toutefois être tout à fait réelle car cela existe.

J’aimerais vous dire que Dieu n’agit pas autrement dans nos vies. Cela peut être surprenant, mais en cette nouvelle année qui commence, j’aimerais vous dire qu’il est toujours possible de construire du neuf, de redémarrer à zéro. Un texte de la Bible vient étayer cette pensée. L’apôtre Paul écrivait ceci :

«Si quelqu’un est en Christ, (s’il a la foi en Jésus-Christ) il est une nouvelle (créature ou) création. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.»

La nouvelle année vient juste de commencer et c’est l’époque pour beaucoup, de prendre des résolutions fermes, tout au moins pour le mois de janvier ; les onze mois à suivre verront si oui ou non elles étaient fermes. On se dit, ça va changer, il faut faire du neuf. Dieu ne se contente pas de replâtrage. Tout comme cet homme a voulu replâtrer, arranger quelque peu sa vieille maison pour la vendre, souvent quand on se présente devant Dieu on veut se replâtrer un peu, se faire un lifting. Nous sommes des spécialistes, nous les hommes, pour faire du neuf avec du vieux, ce n’est pas ce que Dieu désire.

La Bible nous dit que nous pouvons devenir de nouvelles créations ou créatures. L’homme qualifie souvent de nouveau ce qui ne l’est pas toujours. Dieu Lui, est très précis, et dans le texte original du Nouveau Testament, la langue grecque a deux mots pour désigner ce qui est nouveau :

Un premier terme désigne ce qui n’a jamais servi, ce qui vient d’être inventé, ce qui est inattendu, tout autre, à nul autre pareil, pourrions-nous dire, bref quelque chose d’innovant.

Il y a un deuxième mot qui désigne ce qui est neuf par rapport au passé. On pourrait dire d’une chose qu’elle est plus récente qu’une autre, d’une personne qu’elle est plus jeune qu’une autre :  Un jeune par rapport à un vieux par exemple. Si vous dites : «Je viens d’acheter une nouvelle paire de chaussures», on se doute bien que vous n’avez pas inventé les chaussures.

Dieu utilise cette précision pour nous parler : Il veut faire avec nous quelque chose de nouveau. Dans le texte ci-dessus, l’apôtre Paul utilise deux fois le premier terme, c’est-à-dire une réalité, un concept qui désigne quelque chose de vraiment nouveau.

Cela indique un changement véritable, en profondeur, une transformation si profonde, intense, que la Bible parle même d’une recréation, pourquoi une nouvelle naissance ? parce qu’il est question d’être recréé. Face à l’Evangile, le message qui nous invite à faire le point sur nous-mêmes, à nous repentir – c’est-à-dire à regretter amèrement nos fautes, nos torts, nos péchés, notre détournement de Dieu – la Bible nous invite au changement. La tentation de l’homme est de toujours aller vers Dieu en essayant de changer par lui-même. Qui n’a pas essayé de se changer par lui-même ? Nos propres efforts : Efforts personnels pour s’améliorer, nous rendre plus présentables, pour rechercher nos bons côtés, mettre en évidence nos qualités, nos talents et si possible cacher nos défauts. Nous sommes passés maîtres dans l’art du camouflage, du maquillage, de porter un masque.

Penser qu’il y a quelque chose de bon en nous qui doit être développé entre les mains de Dieu, c’est une erreur. La religion nous le propose, la morale nous y incite et tous les efforts de l’homme pour réparer la vieille masure, raccommoder le vieil homme, ne sont que vanité devant Dieu. Nous ne pouvons pas paraître devant lui. Et dans cette année nouvelle qui commence, peut être nos résolutions sont de ce domaine-là. Changer le look, l’extérieur, mais la vraie question est :

«Est-ce que nous voulons changer intérieurement ?»

La Bible nous dit qu’il faut être nouveau, pas faire du nouveau, mais être nouveau. Il nous faut vraiment revêtir cet homme nouveau.. Il est question de reconstruire, non pas de retaper. Malgré tous les travaux qui ont été faits, l’acheteur n’a pas hésité à raser la vieille baraque. Dieu veut faire du neuf avec nous. La vraie question se pose : «Est-ce que nous le laisserons faire ?» Est-ce que nous lui dirons :

«Dans cette nouvelle année qui commence, je souhaite Seigneur que tu t’occupes des choses de ma vie et que tu fasses vraiment du nouveau»

Si nous voulons changer, devenir une nouvelle créature, il faut comprendre que le Christ a donné sa vie pour nous. Lui, il n’a pas hésité à venir sur la terre des hommes, dans la chair, dans un corps semblable au nôtre, à être un homme nouveau. La Bible nous dit :

“qu’Il est le premier-né d’entre les frères»

et par sa crucifixion, sa mort, son sacrifice et sa résurrection, le Christ a inauguré pour nous, une vie nouvelle.

Si quelqu’un réalise et accepte cela, alors comme le dit notre texte,

« les choses anciennes sont passées »

et les questions du péché, de la mort, de l’injustice, de tous ces travers et défauts qui nous accablent, la Bible dit que nous pouvons passer de la mort à la vie, être pardonnés, réconciliés avec Dieu, recevoir la paix et changer de statut devant Lui.

C’est le grand projet de Dieu que de créer un homme nouveau avec chacun d’entre-nous. C’est une œuvre extraordinaire, miraculeuse, c’est la grâce, le souffle puissant de l’Esprit de Dieu qui peut cela.
Il nous faut ajouter la foi et croire à ce que la Bible nous propose.
C’est une œuvre spirituelle, surnaturelle qui s’accomplit en nous. Tout cela ne vient pas de nous, mais de Dieu. Être un homme nouveau, retapé pour cette année nouvelle, la question est là. La balle est dans notre camp, dans votre camp.

Je termine avec cette citation de l’apôtre Paul :

«C’est pourquoi écrivait-il, nous ne perdons pas courage, et même lorsque notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour.»

Je vous souhaite à tous une année vraiment bénie et que votre homme intérieur se renouvelle de jour en jour.

Laurent GUILLET

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
nec neque. et, Sed tempus dolor id ut