Mais parlons maintenant de l’authenticité du Nouveau Testament. En réalité, les preuves de l’authenticité des Ecrits du Nouveau Testament sont nettement plus solides que celles de nombreux textes classiques. Si cette deuxième partie de la Bible n’était qu’une collection de livres profanes, avec les moyens de contrôle dont nous disposons actuellement, son authenticité serait généralement considérée comme inattaquable. Certaines personnes considèrent ces livres sacrés comme suspects à priori, et exigent des preuves et des confirmations en bon nombre qu’elles ne demanderaient pas pour un ouvrage profane. Il existe environ 5000 manuscrits grecs du Nouveau Testament entiers ou en morceaux.

Les meilleurs et les plus valables remontent à l’année 350 environ. En comparaison, nous ne possédons dans l’histoire profane que 9 ou 10 manuscrits valables de la guerre des Gaules de César. Sur les 14 livres de l’histoire de Tacite, fin du 1er siècle après Jésus-Christ, il ne nous en reste que 4 seulement. Et bien d’autres exemples encore, démontrent que douter de l’authenticité du texte biblique malgré toutes les preuves dont nous disposons, c’est simplement faire preuve de mauvaise volonté.

De nos jours, nous sommes encore mieux placés que nos grands-parents pour admettre l’authenticité de la Bible. L’histoire de l’Antiquité, les nombreuses découvertes, l’actualité vérifiant les textes prophétiques sont autant de preuves mises à notre disposition aujourd’hui. Que nous faut-il alors de plus ? Ce n’est même plus une question de foi à ce niveau, c’est une simple honnêteté morale et une acceptation logique de la vérité.

Au-delà de ces preuves, il en existe une autre, non moins importante. En effet, le lecteur de la Bible découvre lui-même cette authenticité. En lisant ses pages, il l’a ressent, au plus profond de son être. Ce témoignage intérieur bouleversant est encore supérieur à tous les autres arguments, les plus convaincants soient-ils. Il est supérieur à toutes les preuves les plus tangibles soient-elles. L’argument des légendes et des mythes face à tous ces moyens de contrôle ne reste qu’un prétexte finalement pour fuir ce livre, dont on sait que le contenu nous interpelle. Et pourtant la Bible affirme que l’aurore d’une vie nouvelle et meilleure se trouve dans la confiance et l’obéissance à son message.

Christian BLANC