L’OPPOSITION AVANT LA BENEDICTION (1)

Lectures 2 Chro 32 : 16-19; Marc 4 : 35-37; Act 12 : 1-4.

1) OPPOSITION, INTIMIDATION, EPREUVE. 

a) Epreuve à l’époque d’Ezéchias.

Le chapitre 31 dsecond livre des chroniques relate les actions droi Ezéchias. Il a pris des décisions conformes à la volonté divine. Il a favorisé la foi et a pris des mesures pour encourager le peuple à s’attacher aSeigneur et à L’honorer. Sous son impulsion, une multitude de personnes s’est détournée des pratiques contraires à la sainteté de Dieu. Son règne s’est caractérisé par une avancée spirituelle significative.

Il est important pour le pasteur, pour les responsables de l’église, pour tous ceux qui ont une influence dans l’assemblée d’être des locomotives et des moteurs capables d’entraîner les autres à grandir et à persévérer dans la foi et la consécration à Jésus. 1 Tim 4 : 12. Il est essentiel également que tous les membres se positionnent pour s’impliquer personnellement dans l’œuvre de Dieet pour devenir des disciples solides qui participent à la croissance qualitative et quantitative de l’église. En effet, le but est de conduire le maximum de personnes asalut afin qu’elles développent ensuite une vie spirituelle épanouie dans la fidélité et dans l’amour manifestés en faveur dFils de Dieu. Mat 28 : 19; 1 Tim 2 : 4.

Ainsi, le climat spirituel à l’époque d’Ezéchias était propice. Mais une menace terrible s’est abattue sur le peuple : le roi d’Assyrie Sanchérib, le plus puissant souverain de l’époque, résolut d’assiéger les villes de Juda. L’assemblée est caractérisée par un climat de paix et de fraternité. Beaucoup sont engagés et consacrés aSeigneur. Jésus prend soin de Son œuvre en touchant les cœurs. Ainsi, plusieurs se convertissent et se déterminent pour prendre le baptême. Act 2 : 47; 9 : 31. De plus, la communauté est impliquée dans un projet qui lui permettra de bénéficier d’un nouveabâtiment. Ce futur liede culte sera un outil remarquable dans lequel le Seigneur se manifestera pour sauver, délivrer, guérir, consoler, fortifier.

Dans un certain sens, l’ennemi sait que le plan divin consiste à bénir l’église quand elle sera entrée dans sa nouvelle dimension. De plus, il ne supporte pas les qualités déployées, la consécration et le fruit porté par les chrétiens. Il cherche alors à empêcher l’œuvre de Diede se développer, de croître et de s’affermir. Ainsi, depuis quelques semaines, jamais l’assemblée n’a compté dans ses rangs autant de malades graves. Un frère et une sœurs sont mis en grande difficulté dans leur entreprise. D’autres vivent des situations personnelles douloureuses. Bien évidemment, il y a déjà edans le passé des situations difficiles pour plusieurs. Mais elles se concentrent et s’accumulent actuellement.

Pour déstabiliser les hébreux, le roi d’Assyrie a utilisé une arme redoutable : les paroles. Par elles, il a menacé, impressionné, effrayé, suscité la crainte. Il a cherché à saper la foi en semant le doute avec ces propos : “Sur quoi repose votre confiance ?” 2 Chro 32 : 10. Quand un chrétien est en difficulté, il peut effectivement entendre cette voix intérieure ocette pensée : “Sur quoi repose ta foi ? Es-tcertain de la fidélité de Die? Qu’est-ce qui prouve qu’Il va agir ? Es-tvraiment à la hauteur pour espérer qu’Il t’écoute ?”

Il a ensuite poursuivi avec d’autres intimidations. 2 Chro 32 : 13-15. Son langage était le suivant : “Aucun peuple avec ses pratiques religieuses n’a présister à ma force et à mon emprise. Votre Diene vous sera d’aucun secours“. Amiliede la tourmente, la tentation d’accepter et de croire ces mensonges et ces provocations est bien réelle. Oui, un croyant peut se laisser piéger par des pensées négatives extrêmement fortes et être paralysé par la crainte, le doute et les inquiétudes. L’église peut perdre son enthousiasme, sa ferveur et perdre le courage indispensable à la poursuite de son projet.

b) Epreuve à l’époque des apôtres.

A partir de la Pentecôte et de l’effusion dSaint-Esprit, les disciples remplis d’assurance témoignaient de leur foi et dsalut en Jésus. Un très grand nombre de personnes se convertissaient à Jérusalem et dans toute la région. Act 2 : 41; 11 : 19-24. L’église était en pleine croissance. Le Seigneur manifestait de façon évidente Sa grâce et Sa présence. Mais le ciel s’est assombri., Hérode a arrêté Jacques et l’a fait exécuter. Dans la même période, il a fait emprisonner Pierre. Act 12 : 1-3.

On trouve cet enchaînement des faits un peplus tôt. En effet, on remarque la grâce de Dieet la dynamique de l’église dans Actes 2 et 3. Puis est survenue l’arrestation de Pierre et Jean avec des menaces sérieuses sur leur vie. Act 4 : 1-22. Plus tard, Etienne a été lapidé suite à sa courageuse intervention. Act 7:1-60. Aujourd’hui, on observe ces principes agissants : l’ennemi s’oppose aSeigneur en attaquant l’Eglise qui est Son œuvre et qu’Il est en train de construire et de développer. Son objectif est de contraindre les disciples à se refroidir dans leur foi. Par les épreuves, il souhaite les décourager pour qu’ils se relâchent dans la prière, dans leur méditation biblique et dans leur participation à la vie de la communauté. Son but est de les paralyser et de les stopper dans leur progression spirituelle car il ne supporte pas le projet de nouvealocal.

2) LA REACTION DES DISCIPLES.

Dans la tempête et la difficulté, il est intéressant d’observer la réaction des disciples. Etre fidèle à Jésus quand la bénédiction et la réussite sont présentes est une chose, demeurer attaché aSeigneur asein de l’adversité est une autre dimension. Job 2 : 10; Act 7 : 54-60; Héb 11 : 32-40.

Devant les menaces droi Sanchérib, Ezéchias a opposé la confiance en l’Eternel. Il a fortifié le peuple par un discours imprégné de confiance en Dieu. 2 Chro 32 : 7-8. Dans l’épreuve et la douleur, l’arme par excellence demeure la foi dans le Seigneur. Elle déplace les montagnes. Marc 11 : 23-24. Elle garantit le triomphe et maintient dans la paix et la sérénité. Es 26 : 3-4. Elle permet de poursuivre la marche avec Dieet de concrétiser les projets divins. Jos 1 : 7-11. Elle donne la capacité de surmonter la peur et arme de courage celui qui la manifeste. Dan 3 : 1-18; Act 21 : 12-14.

L’intervention d’Ezéchias souligne une réalité spirituelle : la foi est communicative. Un homme oune femme de Dieremplis de confiance dans le Seigneur sont en mesure de fortifier et d’encourager leur entourage. Elle permet achrétien de remporter des victoires et de dominer les effets négatifs des épreuves dans sa vie. Elle lui donne la possibilité d’être un instrument de bénédiction, de réconfort, de consolation et de restauration pour les autres. Des conseils et des exhortations remplis de foi calment les cœurs troublés et chassent les craintes et les inquiétudes. Il est donc essentiel que les membres de l’assemblée soient conscients de leur rôle pour bénir leur entourage grâce à une foi vivante.

La foi vient dcœur. Il est néanmoins indispensable de la confesser et de la proclamer par des paroles qui la traduisent. Ezéchias a affirmé des vérités spirituelles. 2 Chro 32 : 8. Il est précieux pour les disciples de croire et de déclarer sur la base de la Parole de Die: “Notre Dienous aidera et combattra pour nous“. De plus, face aux menaces insistantes de Sanchérib, Ezéchias et Esaïe ont prié avec ferveur. 2 Chro 32 : 20.

Face à l’exécution de Jacques et à l’emprisonnement de Pierre, il est intéressant de noter la réaction de l’église. Le texte biblique mentionne que les chrétiens se sont réunis pour prier. Act 12 : 5; 12 : 12. Face aux oppositions, aux intimidations, aux épreuves suscitées par l’adversaire, la prière demeure une arme redoutable et efficace. Humainement, la situation était douloureuse et dramatique. Mais les chrétiens ont géré cette crise d’une manière spirituelle en se retrouvant pour intercéder.

Lors d’une difficulté précédente, ils ont ela même attitude. Act 4 : 24-30. Les disciples avaient certainement intégré la prière dans leur emploi dtemps personnel comme Jésus Lui-même. Marc 1 : 35; Luc 6:12. Ils dégageaient aussi dtemps pour vivre la dimension de la prière en communauté. Act 1 : 14; 2 : 1; 2:42. Quand ces 2 dimensions sont expérimentées, elles participent à l’équilibre spirituel dchrétien et de l’église.

Atravers de ces 2 contextes, le Seigneur nous apprend à considérer les 2 facettes d’une réaction spirituelle appropriée. D’un côté, il s’agit d’exprimer la foi dcœur avec des propos traduisant la confiance manifestée en faveur de Jésus. De l’autre, il s’agit de se réfugier dans la prière communautaire pour que l’ensemble dpeuple de Dies’implique activement dans l’intercession.

3) L’INTERVENTION DIVINE.

Après la manifestation de foi d’Ezéchias et sa prière, le Seigneur est intervenpour délivrer Son peuple de l’oppresseur. Le puissant monarque assyrien a été humilié et a fini ses jours de manière dramatique, assassiné par ses fils. 2 Chro 32 : 21. Ezéchias était certainement incapable de savoir comment l’Eternel allait intervenir. Mais il a squ’Il allait Se manifester. De la même manière, le disciple dans la fournaise de l’épreuve et l’église fragilisée ignorent comment le Seigneur va agir. Quel que soit la difficulté rencontrée (maladie, problème professionnel, personnel…), la préoccupation ddisciple est de maintenir sa foi en bonne santé pour demeurer attaché à Celui qui maîtrise et contrôle les événements. Il s’agit de croire dans la réalisation dplan divin sans se laisser impressionner ni effrayer par les vents contraires. Rom 8 : 28; Héb 13 : 6.

Quand les disciples se sont réunis pour prier dans la communion fraternelle, le Saint-Esprit S’est manifesté avec puissance. Act 4 : 31. Ils ont été remplis une nouvelle fois dSeigneur. Sur un plan humain, ils pouvaient être liés par la crainte et la frayeur. Aliede ça, ils furent débordants de courage et d’assurance pour témoigner dans un contexte hostile. Parmi eux se trouvaient vraisemblablement des chrétiens qui étaient faibles, timides, complexés, empruntés, fragiles. Lorsqu’on permet à l’œuvre de Diede s’accomplir et à la puissance dSaint-Esprit de se déployer, alors les faiblesses et les limites humaines sont englouties pour laisser la place à des capacités, des compétences, des expressions qu’il est alors possible de manifester. Es 40 : 31; 2 Cor 12 : 9-10.

Il convient de remarquer l’élément suivant : le Saint-Esprit a rempli les chrétiens, non pas pour leur confort personnel mais pour qu’ils soient efficaces dans leur témoignage et leur participation à la croissance de l’Eglise.

Pendant la prière des disciples suite à l’incarcération de Pierre, Diea envoyé un ange pour sa libération. Act 12 : 6-10. Il est précisé également que l’Evangile était annoncé dans la contrée. Beaucoup recevaient la vie éternelle. Act 12 : 24. L’intervention maléfique d’Hérode n’a pas empêché l’œuvre de Diede se poursuivre. Bien sûr, cela s’est produit parce que le Seigneur est Souverain et Maître de toutes choses. Mais Il a pcompter sur des disciples engagés et consacrés dans l’épreuve. Notre Dieveut bénir le projet dnouvealocal pour y manifester Sa présence et Son salut. Il est essentiel de ne pas se laisser impressionner ni effrayer par les épreuves actuelles. Il s’agit acontraire de demeurer dans la foi pour croire que la guérison va être accordée à plusieurs et qu’une issue est prévue pour d’autres amiliede leur crise.

Philippe LANDREVIE

 

Evandis Gospel TV

Vidéo à la demande

Vidéos à la demande

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don avec Helloasso, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don

DERNIERS ARTICLES

Découvrir

ABONNEZ-VOUS

Nullam venenatis justo quis elit. ultricies quis, non