CVA 281 : PENSEES HUMAINES

Lecture : Prov 4 : 23.
Citation de Nicolas Fontaine : “Les hommes ont leurs pensées et Dieu a les Siennes.”

1) LE CŒUR : UN CHAMP DE BATAILLE.

– Le cœur de l’homme, c’est-à-dire son esprit et son âme, est le lieu où s’affrontent des pensées issues de plusieurs origines. En effet, on note 3 sources d’où émanent les différentes et innombrables pensées : l’origine humaine, lorsque l’homme génère lui-même ses propres idées; l’origine diabolique, quand Satan interfère pour influencer l’être humain par ses conceptions, ses réflexions, ses mensonges; l’origine divine, car le Seigneur est une personne qui possède des pensées pures, justes et qui désire les partager et les communiquer à Ses créatures.
– Notre esprit (regroupant les fonctions de la conscience, de l’intuition et de la communion avec Dieu) et notre âme (sphère de fonctionnement de la volonté, du raisonnement et des sentiments) ne sont pas enveloppés de parois étanches et imperméables aux sollicitations et actions extérieures.
Luc 8 : 12 : Il a plu à Dieu de sauver l’humanité en donnant Son Fils à la croix pour le pardon des péchés. Cette bonne nouvelle est annoncée par le moyen de la prédication. 1 Cor 1 : 18; 21. Cette communication de l’évangile peut se faire par des moyens différents mais complémentaires pour atteindre le même but : message biblique, chant, mime, sketch; théâtre, film, bon témoignage des croyants…
Lorsque le message du salut atteint le cœur, le diable a la faculté d’enlever la parole entendue et l’empêche ainsi de produire son action vivifiante.
Mat 16 : 23 : Il existe des situations dramatiques où des gens sont possédés par des esprits démoniaques. La puissance ténébreuse peut alors parler et agir à la place de la personne en se servant de son corps. Marc 5 : 1-17; 9 : 14-29. Il est à noter que lorsque quelqu’un a donné sa vie à Christ, il expérimente une résurrection spirituelle, son cœur renferme la présence du Saint-Esprit. Il ne peut donc pas être habité par des esprits diaboliques. 1 Cor 3 : 16; 6 : 19-20, 2 Cor 6 : 16; Eph 2 : 22. Par contre, il demeure accessible aux pensées, aux paroles de l’Ennemi dont le but est de détruire, destabiliser, influencer dans des mauvaises voies et polluer l’existence.
– Pierre, bien que sincère et rempli de bons sentiments et de bonnes intentions louables sur un plan humain, s’est laissé emporter par ses propres pensées charnelles. De plus, Satan a certainement influencé le disciple qui a prononcé des paroles sentimentales mais contraires aux voies divines. Es 55 : 8-9;
Jean 13 : 2; 2 Tim 2 : 22.
– Lorsque la nature humaine et les influences ténébreuses sont à l’œuvre, l’homme est soumis à toutes sortes de pensées engendrant bien des souffrances et des perturbations : angoisses, inquiétudes, craintes, peurs, tristesse, agitation intérieure…Tous les hommes rencontrent ce genre de tumultes à cause de circonstances défavorables. 1 Rois 19 : 4; Ps 22 : 2-3; Lam 3 : 19-20; Mat 26 : 37-38. Cependant, certains sont prisonniers et liés par ces pensées négatives qui les dominent.
– D’autres pensées sont plutôt en rapport avec la préoccupation voir l’obsession des choses de la terre qui sont alors une priorité absolue : recherche effrénée du confort, des loisirs, des avantages de la société de consommation, convoitise… Aggée 1 : 4; 2 Rois 5 : 26.
– D’autres pensées pouvant asservir les incroyants comme les croyants sont en rapport avec le péché car les sentiments manifestés et entretenus sont contraires à la sainteté et à la gloire de Dieu : ressentiment, rancune, critique, amertume, manque de pardon, intransigeance, haine, impureté, mensonge, mépris… Eph 4 : 31.
– Si notre cœur est assailli par ces différents éléments, il est aussi accessible aux pensées de l’Esprit qui veut nous en imprégner. Mat 16 : 16-17 : Pierre a prononcé une parole de vérité, remarquable parce que le concept lui a été proposé par inspiration divine. Jésus a affirmé que cette proclamation n’avait pas pour origine les sentiments ou la réflexion humaine mais l’influence du Saint-Esprit révélant la pensée du Père. Phil 2 : 5. Le Seigneur souhaite avoir le plus large accès au cœur de Ses enfants afin de les remplir de Ses perceptions, de Ses appréciations, de Ses raisonnements.

2) LA GESTION DES PENSEES.

a) Nécessité de recevoir les pensées du Seigneur.

– En effet, Dieu a créé l’homme avec la liberté de choisir, d’accepter ou de repousser les propositions divines. Une attitude de cœur adéquate est indispensable pour se laisser imprégner des choses d’en haut : ouverture, disponibilité, accueil, acceptation, détermination, persévérance, rejet des à priori et des préjugés, remise en question, volonté d’être transformé.
– Le changement dans notre vie dépend dans une large part de notre position intérieure. Le Saint-Esprit ne peut remplir qu’un cœur ouvert et assoiffé et Il intervient en fonction du degré d’abandon, de foi et de confiance manifestés. Ruth 2 : 13; 2 Rois 22 : 19; Act 2 : 37; 17 : 11.
– Le danger pour un chrétien est de rester attaché fermement à ses raisonnements, à ses positions, à ses avis sans accepter de les remettre en question à la lumière de la bible et de la pensée divine. Ainsi, il arrive à des croyants entêtés et obstinés de stagner spirituellement, de faire du surplace et inexorablement de régresser à cause de positions obtues, tranchées qu’ils ne veulent pas abandonner.

b) Nécessité de retenir les pensées divines.

– La nature humaine présente le défaut d’être oublieuse. Ainsi, lorsque le Seigneur communique Sa vie et Ses grâces, le risque d’oublier et de ne pas savoir conserver les bienfaits divins est une réalité. Il est nécessaire de s’exercer régulièrement à retenir, mémoriser, réfléchir et repasser sur son cœur les pensées et les Paroles du Seigneur. Deut 4 : 9; Luc 1 : 65-66; 2 : 19.
– Pour éviter l’évaporation des richesses intérieures reçues par le Saint-Esprit, la solution est d’orienter les pensées vers les choses du royaume de Dieu, ceci dès le matin. En effet, dès le début de la journée, notre cœur a tendance naturellement à vagabonder et à se laisser emporter par toutes sortes de pensées humaines. La responsabilité de chacun est de le diriger vers tout ce qui concerne la vie de Dieu (versets et réflexions bibliques, chants, conseils et paroles entendues, expériences avec le Seigneur, louange, intercession, prise de position de foi…)
Phil 4 : 4-9 : Paul encourage ses lecteurs à rechercher et à conserver les différents éléments énumérés. L’utilisation du temps en grec marque une continuité, une permanence, l’idée que ces pensées demeurent constamment dans le cœur du disciple. Plus ces-dernières se développent et croissent dans le chrétien, moins celles d’origine charnelle voir diabolique ont de l’influence et du poids.
– Personne n’est marqué favorablement par les pensées divines du jour au lendemain. Ces-dernières ne sont pas présentes dans la nature humaine. Leur réception est rendue favorable lorsque le chrétien renonce aux siennes, se tient dans la prière et plonge ses regards dans les Ecritures. Puis, la bonne habitude qui consiste à se placer devant Jésus dans une attitude de don permet d’être progressivement transformé et imprégné de la mentalité et des pensées de Dieu. Rom 12 : 2; Eph 4 : 23.

c) Repousser les mauvaises pensées.

Es 55 : 7 : Le Seigneur exhorte à abandonner, à refuser les pensées négatives émanant de la propre nature humaine. L’accent est mis sur la volonté et la responsabilité de l’homme qui a le pouvoir de les repousser. Caïn a été assailli par la tentation de supprimer son frère. Ces pensées meurtrières ont fait irruption dans son cœur. Comme il n’a pas voulu leur résister et les éliminer, il en est devenu prisonnier et elles l’ont conduit à passer à l’acte. Le texte montre clairement que le fils d’Adam avait la faculté de les évacuer. Malheureusement, il a choisi de les suivre. Gen 4 : 7.
– Il n’est certainement pas possible d’empêcher toutes les mauvaises pensées de s’engouffrer dans le cœur. Néanmoins, le chrétien a le pouvoir de les gérer en les dominant, en les repoussant et en choisissant de s’orienter vers les pensées de Dieu.
– Jérémie et Habakuk ont été bouleversés et déstabilisés par des pensées oppressantes. Mais, à un moment donné, ils ont dans la foi traité efficacement leur crise en mettant en pratique les principes développés et ont reçu la paix et le repos intérieur. Ps 5 : 12; Es 61 : 10; Lam 3 : 19-27; Hab 3 : 18.
– Cependant, on rencontre des situations où la volonté personnelle ne suffit pas pour canaliser les pensées. En effet, des influences ténébreuses puissantes maintiennent des gens dans la dépendance d’idées de mort, de suicide, d’impuretés sexuelles, de dépression, d’angoisses, de craintes, de fardeaux intérieurs. Certaines dominations (oppressions sexuelles, celles relatives à l’argent…) peuvent être vécues par des croyants qui ne se sont pas donnés entièrement à Jésus et qui continuent ainsi de vivre sous la tyrannie de leur vieille nature. Quand celle-ci n’est pas livrée à la croix, elle a le pouvoir de diriger l’existence du converti qui n’est pas conduit par le Saint-Esprit.
– Ces personnes, véritablement liées, n’ont pas toujours la force de se libérer. La victoire est obtenue par une prise de position dans la foi, par la confession de la Parole de Dieu et par la prière fervente adressée au Seigneur qui libère de toutes les chaînes et délivre de tous les accablements. Lorsque l’homme est impuissant par ses propres forces à se dégager des pièges de l’ennemi, la puissance divine agit pour affranchir entièrement. Es 61 : 1-3; Jean 8 : 36.

Philippe Landrevie

 

 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
venenatis leo lectus porta. ut accumsan et, id facilisis eget velit, mi,