CVA 241 : Le lion est un agneau ou l’humilité de Dieu

Introduction :
L’apôtre Jean est transporté au ciel. Il voit des choses indescriptibles et incroyables. Cela dépasse l’entendement et il n’y a pas de mots pour décrire les visions. Il voit Dieu sur le trône, mais il ne le décrit pas… Le langage humain est inadéquat.
Celui qui est assis sur le trône a dans sa main droite, un rouleau scellé de sept sceaux.
Un appel est lancé à travers l’univers entier pour trouver quelqu’un qui soit apte à ouvrir les sept sceaux… Mais on ne trouve personne… A cette nouvelle Jean est submergé de tristesse et se met à pleurer.
Mais aussitôt quelqu’un intervient pour lui dire : « Ne pleure point; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. »
Immédiatement, Jean se retourne pour voir le lion majestueux, qui d’un coup de ses griffes acérées ouvrira les sceaux.

Mais il ne voit pas un lion ! Il voit un agneau et même un petit agneau. Grec : « arnion », un petit agneau. Un agneau plus grand se dit « arèn ».
C’est ce Petit Agneau qui s’avance vers celui qui est assis sur le trône pour ouvrir les sceaux.

Dans la suite nous voyons qu’au fur et à mesure que les sceaux sont ouverts, des scènes jaillissent mettant en mouvement les événements des derniers jours de l’histoire de la terre.
Quand ces événements sont libérés par l’Agneau, un jaillissement puissant et furieux se produit, alors tous ceux qui sont dans le ciel se prosternent et adorent l’Agneau. Quelle scène majestueuse et quelle gloire !

1 – Une déclaration apparemment contradictoire :

a / – Nous sommes en présence d’un paradoxe :
Comment un lion peut-il être un agneau ? Les deux sont opposés.
Un est le chasseur et l’autre la proie. Un est mis en cage avec des barres de fer, l’autre est si inoffensif qu’on a tous envie de le caresser.

b / – C’est un oxymoron. C’est une alliance de mots en apparence contradictoires. Par exemple : Un silence éloquent.
Un lion semblable à un agneau c’est un oxymoron…

c / – Normalement ça ne va pas ensemble, sauf au ciel. Ici le lion est un agneau. Qui plus est, sa force vient de sa mort !!! C’est parce qu’il a été immolé et qu’il a racheté les âmes des hommes qu’il est qualifié pour ouvrir les sept sceaux, autrement dit, de contrôler les événements qui vont avoir lieu sur la terre…

. « Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation » V. 9

d / – Quelle est donc la signification de cette vision d’un petit Agneau qui introduit le déchaînement des événements de la fin ?

2 – Premièrement : La force de Dieu est déguisée en faiblesse :

a / – Le secret de sa grande force est dans son apparente faiblesse.
Considérez l’Agneau de Dieu mourant sur la croix.

. Avez-vous déjà vu une plus grande apparence de faiblesse de la part de Dieu que sur la croix ?
. Ils se sont moqués de lui et dit : » Descend de la croix si tu es le Fils de Dieu ! »

Mat. 27 : 40. L’ironie c’est qu’il était capable de descendre de la croix, mais il a choisi de ne pas le faire.

b / – Ce que Dieu accomplissait là était l’acte le plus puissant qu’il exécutera jamais.
Plus grand que de créer le monde et plus grand que d’amener le monde à sa fin.

. L’acte Rédempteur de Christ sur la croix était l’œuvre suprême de Dieu.
. Sa force était cachée, mais pour Dieu c’était le moment le plus puissant.

c / – Dans cet acte d’une faiblesse criante, le diable a été couvert de honte et son pouvoir lui fut arraché.
Tant que nous vivons sur cette terre, nous ne connaîtrons jamais les batailles terribles qui se sont déroulées entre le moment où Jésus est entré triomphant à Jérusalem et le moment de sa résurrection.

. Mais nous pouvons dire une chose, c’est que l’Agneau est devenu un Lion !

d / – Nous, nous voulons un déploiement de puissance pour que les gens voient que nous sommes du côté vainqueur. Les gens autour de la croix voulaient ce déploiement de puissance…
Mais Dieu est content dans l’apparence de la faiblesse. Si on y réfléchit bien, on découvre que Dieu a une profonde sagesse.

e / – Qu’en serait-il si Dieu gagnait toujours ? Que se passeraient-il si le bien triomphait toujours et si de faire ce qui est juste, rapportait beaucoup d’argent ?

. Les gens se précipiteraient pour suivre Dieu.
. Les gens sont prêts à faire les choses qui rapportent.
. Et les gens veulent être du côté gagnant. Ils se sentent important.

f / – De cette manière, Dieu gagnerait le monde entier.
Mais le coeur des gens serait attaché à quoi ?
Aimeraient-ils Dieu pour lui-même, ou pour son pouvoir ?
Est-ce qu’ils voudraient que Dieu utilise leur vie, ou est-ce qu’ils voudraient utiliser Dieu pour satisfaire leur objectif ?

3 – Que penser de cette faiblesse apparente de Dieu ?

a / – Que devons-nous penser quand nous voyons que le mal gagne et que la plupart des gens sont du côté du mal ?
Et que penser quand nous voyons que ceux qui suivent Christ sont ridiculisés et même persécutés ?

b / – Et quand il arrive qu’être chrétien c’est désavantageux ? Que faire ? (Ex. Parce que vous êtes chrétien, on nomme chef d’équipe quelqu’un d’autre, parce que l’autre est prêt à mentir…)

. Alors, seuls ceux qui aiment vraiment Dieu vont suivre Dieu et vivront pour lui.
. Ceux-là oseront s’appeler de son Nom.

c / – Seuls ceux qui aiment la vérité, même si elle a l’apparence de la faiblesse et même si elle ne cadre pas avec la pensée du monde, suivront la vérité.

d / – On n’a pas besoin de courage pour faire ce que tout le monde fait ou croit.

. Mais il faut du courage pour suivre la vérité quand les autres ne vous comprennent pas et vous déprécient.
. Il faut du courage pour faire ce qui est bien même si ça signifie que vous allez être puni.

e / – Voilà le peuple que Dieu veut. N’importe qui peut prendre la voie facile. Vous n’avez pas besoin d’être quelqu’un pour le faire. Jésus dit :

. « Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. » Mat. 7 : 13

4 – Dieu ne s’abaisse-t-il pas quand il veut accomplir son œuvre à travers nous ?

a / – Souvent nous préférons faire le travail nous-mêmes parce que nous pensons le faire mieux !
Que pensez-vous de Dieu alors ? Avec tout le pouvoir infini qu’il a, il veut nous faire participer à son travail !

b / – Pensez à l’humilité de Dieu quand il a décidé de venir sur terre en prenant la forme d’un homme.
Quelle puissance était cachée dans cette apparente faiblesse !

c / – Esaïe a prophétisé sur lui quand il a écrit :

. « Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n’a point ouvert la bouche. » Es. 53 : 7

d / – Voilà le cœur du Seigneur, désireux de se soumettre à la faiblesse, et pourtant quelle puissance !

5 – Nous sommes mal à l’aise quand Jésus nous demande de nous joindre à lui dans sa faiblesse :

a / – Quand il était ici-bas, il a dit : « Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. » Mat. 1 : 29

b / – Il nous demande souvent de faire à l’opposé de ce que le monde pense :

. « Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Quiconque s’élèvera sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé. » Mat. 23 : 11

c / – La force dans la faiblesse. Il nous dit de ne pas résister au mal par la force :

. « Vous avez appris qu’il a été dit: oeil pour oeil, et dent pour dent. Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre. » Mat. 5 : 38

. « Et c’est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, Lui qui n’a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s’est point trouvé de fraude; lui qui, injurié, ne rendait point d’injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s’en remettait à celui qui juge justement; » 1 Pie. 2 : 21

6 – Dieu ne se soucie guère de l’apparence de la faiblesse :

a / – Dieu ne s’intéresse pas aux apparences, parce que ce qui l’intéresse c’est la réalité.
Ce qui est réel, c’est qu’il contrôle l’univers en dépit de ce que les autres peuvent penser, et il mènera le monde vers son rendez-vous ultime.

b / – La Bible déclare :
« Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes…. Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes; et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu’on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu. » 1 Cor. 1 : 25

7 – Deuxièmement : Dieu a un projet :

a / – Il faut comprendre l’importance du livre (ou du rouleau) avec les sept sceaux. Il y a un rouleau. Il y a un projet. Il a été écrit de la main de Dieu et il s’accomplira. L’histoire est en marche vers un but.

. Le manuscrit est écrit en dedans et en dehors, du début jusqu’à la fin ; ainsi il n’y a pas de place pour que quelqu’un ajoute quoi que ce soit au dessein de Dieu.

b / – Dans la croyance Hindou, on ne croit pas qu’il y a une direction à l’histoire du monde. Les Hindous croient que la vie continue pour toujours à travers des cycles. Sans arrêt, à l’infini. C’est la raison pour laquelle ils croient à la réincarnation. Personne ne meurt jamais, il réapparaît seulement sous une forme différente. Il n’y a aucun but à la vie et aucune direction.

c / – Par contre la Bible enseigne que Dieu a un dessein, et ce dessein pour le monde est révélé de la Genèse à l’Apocalypse.

. « nous faisant connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu’il avait formé en lui-même, pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre. En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté afin que nous servions à la louange de sa gloire,… » Eph. 1 : 9

d / – Il a formé le monde dans ce but, et il amènera ce système à sa fin afin que ce qu’il avait prévu, s’accomplisse.
Dieu triomphera à la fin, car le manuscrit est dans sa main. C’est lui qui a le plan…

8 – Troisièmement : C’est Dieu qui contrôle :

a / – Dieu ne se soucie guère de l’humilité apparente, car il sait où vont les choses. La confiance règne.
C’est inutile d’essayer de prendre le dessus sur toutes choses.

b / – Nous regardons le monde et il semble que c’est le mal qui règne… Mais nous avons le manuscrit, et nous savons qui gagne à la fin.
C’est Dieu qui contrôle…

c / – Les apparences sont trompeuses. Les choses ne sont pas toujours ce qu’elles paraissent.
Le Lion est un Agneau, mais l’Agneau est aussi un Lion !

d / – Essayez de revoir la scène au Jardin de Gethsémané.
Les gardes viennent pour arrêter Jésus, armés d’épées et de bâtons. Pierre tire son épée et coupe une
oreille à l’un d’entre eux. Mais Jésus lui dit : « Remets ton épée à sa place; car tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée. Penses-tu que je ne puisse pas invoquer mon Père, qui me
donnerait à l’instant plus de douze légions d’anges ? » Mat. 26 : 52

e / – C’est Jésus qui contrôlait toute chose, bien qu’il laissait croire que c’était les autres qui le contrôlaient…

9 – Vous pensez que l’Agneau est inoffensif :

a / – Regardez ce qui se passe quand l’Agneau ouvre le cinquième sceau :

. « Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’agneau; car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister ? » Apo. 6 : 15

b / – L’Agneau va triompher de toutes les puissances terrestres.
Ils préfèreront affronter la mort qu’affronter l’Agneau !

c / – Il nous appelle à le suivre dans la faiblesse, mais il nous appellera aussi à le suivre dans sa force…

. « Ils combattront contre l’agneau, et l’agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. »

d / – Il vaut la peine de lutter… La bataille semblera parfois longue et même épuisante. Il semblera parfois que nous n’avons pas le dessus. Mais continuez à faire confiance à Dieu.
Pour certains, il leur semblera que vous êtes en apparente faiblesse, mais en réalité, vous êtes forts !

e / – Paul déclare :« le Seigneur m’a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ; car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort. » 2 Cor. 12 : 11

 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
id Curabitur tempus mattis ipsum libero accumsan sem, lectus dolor. odio eleifend