Lecture : Luc 11 : 29-32. et Jonas 4 : 1-11.

Jonas : Signifie, Colombe !
Amitthaï : Signifie, de la Vérité ! Véridique, Sincère.

Illustration :

Concernant Jonas et Dieu qui cherche à le replacer sur le bon chemin.
Un homme travaillait pour la NASA dans la conception des boosters de la fusée Saturne.
Il raconte qu’à chaque fois une trajectoire parfaite était programmée dans les ordinateurs. Mais à cause des conditions météo, ou de légères différences dans la poussée, la trajectoire originale n’était jamais suivie.
Alors quand la fusée subissait le moindre écart de sa trajectoire originale, l’ordinateur calculait une nouvelle trajectoire, et quand elle s’écartait encore légèrement de cette course, une nouvelle trajectoire était calculée par l’ordinateur… Cela pouvait se produire des douzaines de fois pour garder la fusée en direction de l’ouverture prévue dans l’espace.
Dieu n’est pas l’auteur du mal, mais il peut utiliser des circonstances adverses pour attirer notre attention…
Cela a marché avec Jonas, il s’est retrouvé dans une mélasse sombre et humide, dans le ventre du poisson.
Résultat : « Jonas, dans le ventre du poisson, pria l’Eternel, son Dieu.
Il dit: « Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Eternel, »

Illustration :
Dans le ventre du poisson… Ce n’est certainement pas la meilleure position pour la prière !
Il y avait trois pasteurs qui discutaient sur la meilleure position pour la prière. Alors qu’ils discutaient, il y avait dans la pièce le réparateur du téléphone qui réparait le système téléphonique. Un des pasteurs dit, moi je crois que la solution c’est les mains jointes dans l’adoration. Le deuxième pasteur dit, moi je crois que c’est à genoux. Le troisième dit, vous n’y êtes pas du tout, la meilleure position c’est les bras levés et le visage tourné vers le ciel !
Il se trouve que le réparateur des télécoms ne pouvait plus se retenir et il entra dans la conversation :
« Moi j’ai trouvé que la prière la plus puissante que j’ai jamais faite, c’est quand je me suis retrouvé pendu la tête en bas, accroché par les talons en haut d’un pylône électrique à 12m du sol ! »

Dieu lui donne une seconde chance :

a / – Jonas a manqué le premier essai mais ça n’a pas fait de lui un raté. Dieu n’en a pas terminé avec lui :

« La parole de l’Eternel fut adressée à Jonas une seconde fois, en ces mots:Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et proclames-y la publication que je t’ordonne! »

b / – Avez-vous remarqué les mots, « une seconde fois ! »
Dieu, est le Dieu d’une deuxième et d’une troisième chance…

c / – Combien de fois nous nous sommes écartés de ses voies et Dieu ne nous a pas laissé tomber…
Jonas était à Jaffa quand il a bifurqué LOIN DE SA TRAJECTOIRE. Maintenant il se trouve ailleurs, et de là Dieu reprogramme son parcours POUR QU’IL ATTEIGNE LE BUT D’ORIGINE…!

d / – Le plan de Dieu à l’origine EST PARFAIT… mais il arrive qu’en cours de route on s’écarte !
Dieu nous remet dans la trajectoire !

e / – Dieu est le Dieu de la seconde chance, MAIS ça ne veut pas dire : des chances illimitées !!!

f / – Dieu réclame de nous l’obéissance !!!

Illustration :

Cet employé de la NASA raconte que parfois la fusée s’écartait tellement de sa course qu’ils étaient obligés de la faire exploser. Ex. La fusée Ariane dernièrement ! Mais tant que la fusée répond aux commandes, il y a espoir.

Je voudrais que l’on voit ensemble les caractères qui se trouvent dans cette histoire :

I – Le Prédicateur : Jonas connaissait son Dieu

Jonas dit : « je savais que tu es un Dieu compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, » Jonas 4 : 2

a / – Ce sont là les sentiments de Dieu, ses pensées pour tous les hommes.
MAIS Jonas a un cœur avec des cloisons : BONTE OUI MAIS…!!! Jonas est un être humain !

b / – Nous avons un impératif mes frères, ce à quoi on reconnaît un disciple du Seigneur, C’EST A L’AMOUR… « Si vous avez de l’amour… ! » « Aimez-vous les uns les autres;COMME JE VOUS AI AIMES, »

Notre Maître est un Dieu d’amour… COMME LUI AIME, NOUS DEVONS AIMER… Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés,

c / – Nous ne pouvons pas servir Dieu, et être en désaccord avec lui ! Nous devons représenter le Seigneur !

Dans la parabole du fils prodigue, nous avons le fils aîné qui sert son père sans jamais transgresser ses ordres… MAIS QUAND le plus jeune est sauvé, et se retrouve à la maison, le père explose de joie !!!

Malheureusement, le fils aîné si fidèle dans son service ne partage pas du tout cette joie. Les Scribes et les Pharisiens étaient si méticuleux…Mais ils avaient oublié d’aimer.
Il est en colère contre son père !!! Dieu est content mais pas Jonas…

d / – C’est exactement ce qui se passe avec Jonas… Il est en colère, irrité !!!
» je savais que tu es un Dieu compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, »

Illustration :

Paul a dit : « Que le soleil ne se couche point sur votre colère ! »
Un couple chrétien s’était querellé. Il a crié contre sa femme et elle lui a répondu sur le même ton. Quand ils se sont mis en pyjama pour aller au lit, la femme s’est penchée vers son mari et lui a dit : « Chéri, nous avons promis de ne jamais laisser le soleil se coucher sur notre colère. » Et le mari a répondu, « Le soleil brille encore sur la Chine ! »

Le prédicateur

e / – Il faut être en harmonie avec les sentiments de Dieu : Quand il est en colère, soyons en colère ! Quand il est compatissant, soyons compatissant !

f / – Nous avons l’exemple de Moïse :

La première fois, Dieu dit à Moïse de frapper le Rocher ! Ex. 17 : 6
» Voici, je me tiendrai devant toi sur le rocher d’Horeb; tu frapperas le rocher, et il en sortira de l’eau, et le peuple boira. Et Moïse fit ainsi, aux yeux des anciens d’Israël. »

La deuxième fois, Dieu dit à Moïse de parler au Rocher ! Nom. 20 : 8 » Vous parlerez en leur présence au rocher, et il donnera ses eaux; tu feras sortir pour eux de l’eau du rocher, et tu abreuveras l’assemblée et leur bétail. »

Mais Moïse ne fera pas cela ! Il va re-frapper le Rocher ! Nom. 20 : 10 » Et Moïse leur dit: Ecoutez donc, rebelles! Est-ce de ce rocher que nous vous ferons sortir de l’eau?
Puis Moïse leva la main et frappa deux fois le rocher avec sa verge. Il sortit de l’eau en abondance. L’assemblée but, et le bétail aussi. »

g / – Cet acte fut si grave, que Dieu interdit à Moïse d’entrer dans le Pays de la Promesse, Canaan.

Que s’est-il passé exactement ?

Dieu dit à Moïse : » Monte sur cette montagne d’Abarim, sur le mont Nebo… Tu mourras sur la montagne où tu vas monter,… parce que vous avez péché contre moi au milieu des enfants d’Israël, près des eaux,… dans le désert de Tsin, et que vous ne m’avez point sanctifié au milieu des enfants d’Israël. Tu verras le pays devant toi; mais tu n’entreras point dans le pays que je donne aux enfants d’Israël. »

L’homme le plus doux de toute la terre a perdu patience…! Moïse n’a pas sanctifié Dieu aux yeux des enfants d’Israël. EN FRAPPANT LE ROCHER AVEC COLERE IL A DONNE AUX YEUX DU PEUPLE L’IMAGE D’UN DIEU EN COLERE… Alors que Dieu ne l’était pas… « Parle au Rocher ! »

Attention à la façon dont nous traitons les auditoires ! « Simon, fils de Jonas, est-ce que tu m’aimes ? Si tu m’aimes alors tu peux paître mes brebis !!! »

Ce qui est grave aussi, c’est que ce Rocher est un type de Christ. 1 Cor. 10 : 4
« ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ. »

Christ, notre Rocher a été frappé UNE seule fois pour nos péchés sur la croix ! Le frapper une DEUXIEME fois équivaut à le crucifier une deuxième fois ! Héb. 10 : 29

II-Le message : Il peut être particulier

En fuyant au loin, Jonas avait emporté son problème avec lui… ET MAINTENANT, EN ACCOMPLISSANT la volonté de Dieu, son problème est TOUJOURS EN LUI… Même en faisant la volonté de Dieu…

a / – Il n’a toujours pas accepté dans son cœur d’avoir les sentiments divins…
3 : 1- Dieu pardonne Jonas et lui redonne exactement la même œuvre… Dieu n’a pas changé, ni son cœur, ni sa volonté POUR PLAIRE A JONAS !

b / – Jonas va annoncer « Le JUGEMENT de Dieu », et il espère bien qu’il n’y aura pas de changement, IL FAUT QUE DANS 40 JOURS NINIVE SOIT DETRUITE !!!

c / – Mais cette prophétie était conditionnelle —- Elle se serait accomplie s’il n’y avait pas eu repentance.

d / – Nous devons porter le message que Dieu nous donne, et savoir faire abstraction de nos sentiments pour ceux de Dieu…

Ex. Esaïe le prophète : » J’entendis la voix du Seigneur, disant: Qui enverrai-je, et qui marchera pour nous? Je répondis: Me voici, envoie-moi. » Es. 6 : 8

Quel zèle dans la réponse d’Esaïe ! Mais au fait avez-vous remarqué ce que Dieu lui dit ? » Va, et dis à ce peuple: Vous entendrez, et vous ne comprendrez point; Vous verrez, et vous ne saisirez point.
Rends insensible le cœur de ce peuple, Endurcis ses oreilles, et bouche-lui les yeux, pour qu’il ne voie point de ses yeux, n’entende point de ses oreilles, Ne comprenne point de son cœur, Ne se convertisse point et ne soit point guéri. »

Esaïe dit : « Jusqu’à quand Seigneur ?… » Et c’est Paul qui répondra : « Jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée… » Rom. 11 : 25

Nous, nous voulons exactement le contraire… Qu’ils comprennent, qu’ils voient, qu’ils saisissent… Que les cœurs soient touchés, les oreilles soient sensibles, les yeux ouverts POUR QU’ILS SE CONVERTISSENT ET SOIENT GUERIS… »

Heureusement, Dieu a trouvé un Esaïe fidèle à sa vocation…

e / – La responsabilité du messager, c’est d’être fidèle. « Ce qu’on demande des dispensateurs, c’est d’être trouvés fidèles ! »

III – Les résultats : Responsabilités partagées

1- Remarques de Jésus sur les résultats :

a / – Jésus dit que les gens de Ninive se lèveront ET CONDAMNERONT la génération qui a entendu Jésus !

Les Ninivites diront : « Comment ! Nous on s’est repenti à la prédication d’un simple prédicateur ! Et vous, vous qui aviez LE FILS DE DIEU LUI-MEME? VOUS NE VOUS ËTES PAS REPENTIS !

Nous on s’est repenti au message d’un homme qui n’a parlé que de jugement et de condamnation… Et vous qui avez entendu des paroles ineffables du Dieu vivant lui -même, le message de la grâce et du pardon, vous ne vous êtes pas repentis !!!

Jonas n’a fait aucun miracle, il était au contraire selon certains, tout défiguré par le suc gastrique durant son séjour dans le poisson… Alors que Jésus a fait tant de miracles qu’ils dira sur Capernaüm, « si les miracles qui ont été faits au milieu de toi avaient été faits dans Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui. »

Jonas était un homme sans envergure, en contraste avec la majesté de Jésus. OUI IL Y A ICI PLUS QUE JONAS !!!

Le plus grand des Prédicateurs est venu sur la terre : JESUS

b / – Pourtant avec Jonas, les gens se sont repentis…
Pourtant avec Jonas les gens ont cru…

En contraste, Chorazin, Bethsaïda, Capernaüm et la génération des Juifs de l’époque de Jésus, ne se sont pas repentis…?

c / – Des païens se repentent devant un homme insignifiant.
Israël reste impénitent MEME quand c’est Jésus qui prêche !!!

d / – Si vous me le permettez, je dirais que le messager Parfait n’a pas eu les mêmes résultats qu’un prophète désobéissant ! (Rien à voir avec le messager, c’est un principe qui est mis en évidence)
Cela ne m’étonne pas que les gens de Ninive se lèvent et condamnent cette génération.

e / – Il y a donc la responsabilité du messager MAIS AUSSI la responsabilité des auditeurs :

Les Ninivites ont disposé leur cœur à la repentance, alors qu’Israël n’a pas eu les mêmes dispositions, ni au temps de Jonas, ni au temps de Jésus…

f / – Quel que soit le messager, le cœur doit se préparer à obéir… Le peuple païen écoutera un Jonas,
le peuple de Dieu, rejettera Jésus ! Si c’est seulement une question de messager, alors c’est le contraire qui aurait dû se produire !

Illustration :

C’était une grande soirée musicale. On avait annoncé qu’exceptionnellement le célèbre violoniste allait jouer sur un violon d’une valeur inestimable. La salle était comble, et le violoniste subjugua son auditoire en faisant rire chanter et pleurer ce fameux violon… Quand il termina, l’auditoire se mit debout pour applaudir. Puis la folie sembla s’emparer du violoniste, il saisit le violon, le jette à terre et le brise en le piétinant ! Les spectateurs sont sous le choc… Le responsable de la soirée se précipite et calme l’auditoire en leur affirmant qu’il ne s’agit point là du violon de grande valeur, c’était un sans valeur, mais que l’artiste avait voulu montrer que ce n’est pas l’instrument qui est le plus important, mais le Maître… Et l’artiste joua sur le beau violon, et il le fit rire, pleurer et chanter !

g / – C’est peut-être pour cela que Dieu a employé Jonas, pour qu’aujourd’hui les serviteurs de Dieu se
disent, « Bof ! Après tout, même un Jonas a eu les mêmes résultats !!! »

2 – Le disciple n’est pas plus grand que le Maître :

a / – Jean 15:20 « Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre. »
Mais il a dit aussi : Luc 6:40 – « Le disciple n’est pas plus que le maître; mais tout disciple accompli sera comme son maître. »

b / – Quelqu’un a dit : « Si la vertu s’incarnait, les gens tomberaient à genoux devant elle…! »
Détrompez-vous ! Jésus a été l’incarnation de la vertu, mais cette perfection mettait mal à l’aise les gens de ce temps-là ! « Le monde a préféré les ténèbres à la lumière… »

c / – Jésus était l’incarnation des sentiments de Dieu… BONTE, AMOUR, DOUCEUR…
Les gens l’ont vu et touché le cœur de Dieu. « Ce que nos mains ont touché… »

d / – Tout en Jésus était en harmonie avec Dieu… « Celui qui m’a vu, a vu le Père…! »

Quelle différence avec Jonas !

Ce principe de l’incarnation doit se retrouver chez nous : Incarnation dans notre vie des vertus spirituelles afin que le monde voit !

e / – Jésus aurait été si content de voir la repentance de son peuple…
Jonas était irrité en voyant la repentance de Ninive…

f / – Jésus est si heureux de voir manifestées, la bonté, la miséricorde divine…
Jonas préfèrerait mourir que de voir cela…
Au fait, avez-vous remarqué la patience que Dieu a eu avec Jonas ?

Dieu essaye de lui faire réaliser qu’il s’inquiète de son petit confort personnel, mais il ne s’inquiète pas des 120 000 personnes qui allaient périr.

La même patience est manifestée par le père du fils aîné de la parabole… Comme Jonas celui-ci est en colère, mais le père essaye de le raisonner… Il représentait les Pharisiens !

Si Dieu a de la patience avec nous, ayons aussi de la patience avec les autres !