CVA 232 – Le Lion est un Agneau

Lecture : Apo. 5 : 1-14.

Introduction :
« Ne pleure point; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. Et je vis, au milieu du trône… un agneau qui était là comme immolé. » V. 5
Quand l’apôtre Jean se tourne pour voir le Lion, voici, c’est un Agneau !

C’est l’histoire d’un livre, ou d’un rouleau manuscrit, scellé de sept sceaux et que personne ne pouvait ouvrir.
Imaginez-vous dans la gloire avec l’apôtre Jean qui reçoit cette grande révélation.
Il y a là le trône et celui qui y est assis, le Seigneur Dieu, le Tout-Puissant. Devant le Créateur, la création éclate en louange : « Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance; car tu as créé toutes choses, et c’est par ta volonté qu’elles existent et qu’elles ont été créées. » Apo. 4 : 11

Quelle peut être la signification de ce livre scellé de sept sceaux ?
Un événement important rapporté dans l’Apocalypse se trouve dans Apo. 11 : 15 –
« Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient: Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ; et il régnera aux siècles des siècles.
Et les vingt-quatre anciens, qui étaient assis devant Dieu sur leurs trônes, se prosternèrent sur leurs faces, et ils adorèrent Dieu,
en disant: Nous te rendons grâces, Seigneur Dieu tout-puissant, qui es, et qui étais, de ce que tu as saisi ta grande puissance et pris possession de ton règne. »

1 –Ce livre scellé de sept sceaux serait « Le titre de propriété de l’héritage de l’homme »:

a / – Dans ce livre serait rapportée l’histoire de son recouvrement. L’homme a perdu sa domination sur la terre et Satan en est devenu l’usurpateur. L’histoire divine, c’est comment Dieu a entrepris de reprendre possession du royaume du monde.

b / – C’est Jésus qui a vaincu, lui le Lion de la tribu de Juda, mais que Jean voie sous la forme d’un Agneau immolé. C’est lui qui a accompli le rachat.

c / – Il y avait à l’époque de Jean deux pratiques culturelles et historiques :

La coutume romaine :
La coutume romaine pour établir un testament se faisait lors d’une cérémonie composée d’un testateur et de sept témoins. Pour chacun des sept témoins il y avait un sceau. De plus, un ami de grande confiance était choisi qui pour une somme symbolique, achetait la propriété pour la famille.
De cette façon, la propriété devenait la propriété de l’ami de confiance, toutefois, à la mort du testateur, cet ami de grande confiance rendait la propriété aux héritiers légitimes.
Pour établir un tel document, un long manuscrit en parchemin était utilisé. L’écrivain du document commençait à écrire et quand il avait fini cette partie, il s’arrêtait, roulait le parchemin de façon à couvrir l’écrit, et alors il scellait le manuscrit avec de la cire. Ensuite il recommençait à écrire, s’arrêtait, scellait une autre portion, et ainsi de suite jusqu’à ce que tout le manuscrit soit scellé avec les sept sceaux. De cette façon, le manuscrit était lu une portion après l’autre, après que chaque sceau soit brisé.

Pour nous, cet ami de grande confiance, c’est le Seigneur Jésus qui a payé notre rédemption et c’est lui que nous voyons ici ouvrant les sceaux qui nous restituent notre héritage. Dans ce cas, il réclame ce qui a été perdu par Adam. De plus, cette procédure était utilisée pour empêcher des personnes non autorisées d’ouvrir le manuscrit scellé des sept sceaux. Seule une personne « digne », celle ayant les bonnes références, pouvait ouvrir les sceaux, lire l’héritage et le donner aux héritiers.

La coutume juive :
Si une famille juive venait à perdre sa propriété ou ses possessions à cause d’un malheur ou d’une détresse, leur propriété ne pouvait pas leur être enlevée définitivement (La loi du jubilé dans l’Ancien Testament et le proche parent ayant droit de rachat les protégeait contre cela.)
Toutefois leur perte était enregistrée dans un manuscrit et scellée sept fois. Ensuite les conditions nécessaires au rachat du terrain et des possessions, étaient inscrites à l’extérieur du manuscrit.
Quand quelqu’un ayant le droit de rachat était trouvé, s’il remplissait les conditions demandées, alors celui qui avait pris la propriété était tenu de la restituer à son propriétaire d’origine. (Nous en avons un bel exemple avec Boaz qui avait droit de rachat sur la propriété de Ruth.)

d / – L’application que nous pouvons en faire c’est que :

1. Le monde et sa domination appartenaient à Adam et à sa descendance : » Dieu dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. » Gen. 1 : 26
« Tu l’as abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Tu l’as couronné de gloire et d’honneur, Tu as mis toutes choses sous ses pieds. En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n’a rien laissé qui ne lui fût soumis. » Héb. 2 : 7

2. La terre et la race humaine ne devait pas être gouvernées par des anges, comme c’est le cas avec Satan et ses anges déchus, après usurpation. C’est pour cela qu’il est écrit concernant la situation actuelle de l’homme : « nous ne voyons pas encore maintenant que toutes choses lui soient soumises. » Héb. 2 : 8

3. Par conséquent, quelqu’un doit être trouvé du milieu de l’humanité, un parent ayant droit de rachat, quelqu’un qui soit qualifié pour réclamer l’héritage perdu. Il fallait qu’il
soit vraiment humain, mais en même temps qui ne soit pas sous la domination de l’usurpateur. Il ne devait pas avoir de péché et ne devait pas être un ange.

e / – Apo. 5 : 9, dit que Jésus a été trouvé digne : « Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. »

2 – L’homme est confronté à cette importante question : « Qui est digne ? »

a / – « Et je vis un ange puissant, qui criait d’une voix forte: Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux? Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder. »

. Sa voix parcourt l’univers entier et pénètre même dans les entrailles de la terre. On recherche quelqu’un qui aurait les compétences pour ouvrir le livre et les sceaux.
. Cette scène dramatique attire notre attention sur le problème. Dans l’univers entier, personne n’est qualifié pour ouvrir le livre, ni même de le regarder.

b / – Qui, aujourd’hui, au milieu de tous les prétendants, pourrait dire, « Moi, je suis digne, j’ai les capacité, je suis qualifié… »
Qui va débarrasser le monde de ses impiétés et de ses injustices ? Depuis que l’homme a perdu sa domination, il n’a connu que les larmes et les souffrances ainsi que les attaques de Satan le meurtrier.

c / – L’homme a cherché les réponses à ses problèmes, mais toujours aux mauvais endroits. Dans les gouvernements humains, la richesse, les plaisirs, les philosophies humaines.
Mais aucune des réponses humaines ne peut faire face au problème auquel nous sommes confrontés.

d / – Dans le ciel, on n’a trouvé personne…
On laisse l’apôtre Jean verser d’abondante larmes avant d’intervenir en lui disant, » Ne pleure point; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. »

e / – L’apôtre Jean se retourne à la recherche du Lion, symbole de puissance et de majesté, et à sa surprise, aperçoit un Agneau comme immolé. (Egorgé !) Il porte à jamais les marques de son sacrifice à la croix.

. « qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés. » Col. 1 : 13
. « il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. » Col. 2 : 14

3 – « Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône. »

a / – Maintenant, les choses vont changer, l’Agneau s’est mis en marche…
Jésus se présente devant le Père, et il reçoit le pouvoir de diriger les événements futurs, amenant ainsi tous ses ennemis à devenir son marchepied.

b / – Dan. 7 : 13 – « Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu’un de semblable à un fils de l’homme; il s’avança vers l’ancien des jours, et on le fit approcher de lui.
On lui donna la domination, la gloire et le règne; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit. »

c / – Ps. 2 : 8 – « Demande, et je te donnerai les nations pour héritage, pour domaine les extrémités de la terre. Tu les briseras avec un sceptre de fer, tu les mettras en pièces comme le vase du potier. » Et maintenant, rois, devenez sages; recevez l’avertissement, juges de la terre. Servez Yahweh avec crainte, tressaillez de joie avec tremblement. Baisez le Fils, de peur qu’il ne s’irrite et que vous ne périssiez dans votre voie; Car bientôt s’allumerait sa colère; heureux tous ceux qui mettent en lui leur confiance. » Crampon

d / – Quand Jésus va prendre le livre scellé des sept sceaux, plus rien ne l’arrêtera pour prendre en main les royaumes du monde… Apo. 11 : 15-

. « Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient: Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ; et il régnera aux siècles des siècles. Et les vingt-quatre vieillards, qui étaient assis devant Dieu sur leurs trônes, se prosternèrent sur leurs faces, et ils adorèrent Dieu, en disant: Nous te rendons grâces, Seigneur Dieu tout-puissant, qui es, et qui étais, de ce que tu as saisi ta grande puissance et pris possession de ton règne. »

4 – Un mouvement d’adoration spontané :

a / – « Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l’agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints. Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant: Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation; » Apo. 5 : 8

b / – Et puis tous les êtres célestes et toute la création s’unissent pour louer l’Agneau de Dieu ! Personne n’est préoccupé par soi-même ou par les autres. Toute leur attention se porte sur l’Agneau ! Nul ne cherche à mettre en avant sa personnalité !
» Je regardai, et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône et des êtres vivants et des vieillards, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. Ils disaient d’une voix forte: L’agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire, et la louange. Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient: A celui qui est assis sur le trône, et à l’agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles! Et les quatre êtres vivants disaient: Amen! Et les vieillards se prosternèrent et adorèrent. »

c / – Phil. 2 : 9 –
« C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. »

d / – Si toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, alors Satan lui-même sera forcé de le reconnaître après des siècles de blasphèmes et de calomnies à l’égard de Dieu !

e / – Cette vision de l’apôtre Jean est une révélation d’événements futurs. Quand ces choses se produiront, nous, l’église, nous ne serons plus sur terre, ayant été enlevés auprès de Dieu.

5 – Bientôt Jésus va se lever de son trône et va venir nous chercher :

a / – Il doit trouver des adorateurs en esprit et en vérité. Des hommes et des femmes qui glorifient Dieu d’UNE SEULE VOIX !

. « Que le Dieu de la persévérance et de la consolation vous donne d’avoir les mêmes sentiments les uns envers les autres selon Jésus-Christ, afin que tous ensemble, d’une seule bouche, vous glorifiiez le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ. » Rom. 15 : 5

b / – N’attendons pas d’être dans le ciel. Soyons un peuple de louange dès maintenant !

Louange et gloire à l’Agneau de Dieu (Bis)
Tu as remporté la victoire, tu as vaincu la mort,
Avec les anges dans la gloire je chante encore.
Louange et gloire à l’Agneau de Dieu (Bis)

 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
ultricies non suscipit facilisis mi, Lorem