CVA 216 – DE L’ECHEC A LA REUSSITE

Lecture : Jean 21 : 15

» Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, fils de Jonas, m ‘aimes–tu plus que ne m’aiment ceux–ci ? Il lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes agneaux.
Il lui dit une seconde fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes–tu ? Pierre lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis.
Il lui dit pour la troisième fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes–tu ? Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois: M’aimes–tu ? Et il lui répondit: Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime . Jésus lui dit: Pais mes brebis. »

Quand Jésus dit : » M’aimes-tu…? » Simon Pierre répond : » Tu sais que je te chéris…Que j’ai de l’amitié… »
Alors la troisième fois, Jésus lui dit : » Simon, fils de Jonas, tu me chéris…Tu as de l’amitié…? » Et c’est pour ça qu’il est écrit que la troisième fois, Simon fut attristé, parce que la troisième fois, Jésus avait employé le même verbe que lui,
» Tu me chéris…Tu as de l’amitié…?
En Grec, Jésus employait le verbe, » agapao « , Simon Pierre, employait le verbe,
» phileo « .

Simon Pierre :
On se souvient de lui comme étant celui qui a essayé de marcher sur l’eau, mais a commencé à enfoncer quand les vagues et les vents ont balayé sa foi…!
Il a témoigné que Jésus est le Fils de Dieu, mais l’a renié trois fois en une nuit…!
Il a juré qu’il n’abandonnerait jamais son Maître, mais il s’est sauvé quand sa vie fut en danger…!
Simon Pierre était l’homme qui ne tenait pas ses promesses. Il est l’homme qui a échoué !

Mais Simon Pierre :
On se souvient de lui comme étant un grand apôtre.
Hardiment et sans se lasser, il a proclamé que Jésus est le Fils de Dieu.
Il a baptisé des centaines et des milliers de gens.
Il a accompli des miracles en guérissant des malades et en ressuscitant des morts.
Des gens cherchaient même son ombre, croyant qu’elle pourrait les guérir.
Simon Pierre, est l’homme qui a réussi. Un homme devenu célèbre…!

1 –Avez-vous déjà eu besoin qu’on vous remette sur les rails ?

a / – Je crois qu’on a tous eu un moment où on a eu besoin de repartir à zéro.
On nous a permis de repartir à nouveau… Et nous en avons été reconnaissants.

b / – Il arrive à n’importe qui, de chercher sincèrement à marcher avec Jésus et à lui plaire…et malgré tout d’échouer malgré nos bonnes intentions. N’est-ce pas ce qui est arrivé à l’apôtre Pierre ?

Illustration :
Deux propriétaires de chevaux de courses avaient développé une rivalité passionnée. Chaque printemps ils engageaient un cheval dans la course. Un des deux pensa que ça lui donnerait de l’avantage s’il engageait un cavalier professionnel. Alors il a embauché un très bon jockey.
Le jour de la course arriva finalement, et comme d’habitude, leurs deux chevaux menaient la course jusqu’à la dernière haie. Mais cette haie c’était trop pour les deux chevaux, les deux tombèrent, ainsi que les deux cavaliers.
Mais cela n’a pas arrêté le jockey professionnel, il est rapidement remonté et a gagné la course avec facilité.
Quand il est retourné à l’écurie, il a trouvé le propriétaire du cheval rouge de colère. Il ne comprenait pas ce comportement puisqu’il avait gagné la course… Alors le jockey a demandé au propriétaire : » Quel est votre problème ? Est-ce que j’ai gagné la course, oui ou non ? »
L’homme rouge de colère fit signe de la tête : » Oh oui, vous avez gagné la course. Mais vous vous êtes trompé de cheval !!! »

c / – On a beau être sincère, il nous arrive aussi de nous égarer et d’échouer…
Ce jockey avait la meilleure des intentions, il voulait gagner la course mais il a pris la mauvaise décision, et pour finir il a échoué dans ce qu’il avait projeté de faire.

d / – C’est dans des cas semblables qu’on a besoin qu’on nous donne une deuxième chance.

Illustration :
Quand un vice-président d’IBM a présenté l’idée de créer une division séparée, l’autorisation lui a été donnée par le PDG, Thomas Watson. Quand il a mis le plan en action, il a rapidement perdu dix millions de dollars. Il s’est présenté et a dit à M. Watson qu’il démissionnait, et quand Watson a demandé pourquoi, le vice-président a dit, ” Parce que cette affaire n’a été qu’un lamentable échec. ” Watson a répondu,
” Vous n’allez pas démissionné après que j’ai dépensé dix million de dollars pour votre éducation.”

e / – C’est là certainement une attitude que nous apprécions tous. Nous aimerions tous qu’on ait la même réaction à notre égard, si un jour il nous arrive d’échouer !

Nous serions heureux qu’une autre occasion nous soit donnée pour repartir dans la bonne voie.
Comment Jésus a-t-il agit avec Simon Pierre après son échec retentissant ?
Au lieu de le rejeter, il le restaure. A travers cet échec, Pierre a reçu une éducation…

Jésus peut transformer nos échecs en réussites

Nous allons voir les différentes étapes qui ont conduit Simon Pierre de l’échec à la réussite :

2 – Premier : Le premier pas fut une confiance en soi mal placée :

a / – Dans Jean 13 : 36, nous lisons :
» Simon Pierre lui dit: Seigneur, où vas–tu? Jésus répondit: Tu ne peux pas maintenant me suivre où je vais, mais tu me suivras plus tard . Seigneur, lui dit Pierre, pourquoi ne puis–je pas te suivre maintenant ? Je donnerai ma vie pour toi. Jésus répondit : Tu donneras ta vie pour moi ! En vérité, en vérité, je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m’aies renié trois fois. »

b / – Pierre va surestimer ses capacités.
Il est prétentieux. Il a une certaine confiance dans ses propres forces.

Marc 14 : 29 – » Pierre lui dit: Quand tous seraient scandalisés, je ne serai pas scandalisé. Et Jésus lui dit: Je te le dis en vérité, toi, aujourd’hui, cette nuit même, avant que le coq chante deux fois , tu me renieras trois fois. Mais Pierre reprit plus fortement: Quand il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas. »

c / – Il est si sûr de lui, qu’il pense être plus capable que les autres disciples. Même si les autres succombent, lui, il tiendra ferme. Il restera avec Jésus quoiqu’il advienne…

d / – Et c’est alors qu’arrive la trahison. Judas embrasse Jésus et les soldats se précipitent.
Les ennemis du Seigneur sont là ! Pierre se trouve entouré par les adversaires… Et tout à coup ses
prétentions s’écroulent… Ces ennemis sont réels et non imaginaires…

e / – Et vous savez ce qu’ils ont tous fait…! Ils se sont mis à courir…

3 – Et la chose que nous ne voulions pas faire c’est justement ce que nous faisons :

a / – Et l’homme qui avait dit qu’il ne flancherait pas, est là-bas, bien loin de Jésus…
Rappelez-vous ce qui lui est arrivé :

Jean 18 : 17 – » Alors la servante, la portière, dit à Pierre : Toi aussi, n’es–tu pas des disciples de cet homme ? Il dit: Je n’en suis point. »

b / – Jean 18 : 25 – » Simon Pierre était là, et se chauffait. On lui dit : Toi aussi, n’es–tu pas de ses disciples ? Il le nia, et dit: Je n’en suis point. Un des serviteurs du souverain sacrificateur, parent de celui à qui Pierre avait coupé l’oreille, dit: Ne t’ai–je pas vu avec lui dans le jardin? Pierre le nia de nouveau. Et aussitôt le coq chanta. »

c / – Imaginez ce que Pierre a dû ressentir à cet instant ! Un raté… Échec complet…
Il faisait parti du cercle intime… Il avait vu des miracles que les autres n’avaient pas vu… Il avait contemplé Jésus sur la montagne de la transfiguration, avec Moïse et Élie. Il avait goûté à tous les avantages.

d / – Quand les événements sont devenus trop pressants, au moment où Jésus avait le plus besoin de lui, il a renié le Maître.

Pierre était terrassé par sa propre faiblesse.
Le texte nous dit qu’il pleura amèrement.
Ce fut certainement le pire moment qu’il ait connu.
Son cœur fut brisé, il venait de décevoir celui qu’il aimait le plus.
Il avait promis juste auparavant que si tous l’abandonnent, lui il serait là… Et il n’y était pas !

e / – Cette expérience de Pierre, nous enseigne que la plupart d’entre nous, nous ne savons pas à quel point nous sommes pécheurs. Nous avons de nous-mêmes une trop haute opinion… Quel choc alors lorsque nous chutons ! Nous préférons être choqué quand c’est les autres qui chutent.

f / – Maintenant, posons-nous la question : Devons-nous rester dans cette situation ?

4 – Deuxième : Heureusement nous avons l’amitié de Jésus :

a / – Luc 22 : 31 – » Le Seigneur dit : Simon, Simon , Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment. Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères. »

Bien des raisonneurs de ce siècle auraient répondu à Jésus : » Si tu sais à l’avance ce qui va m’arriver, au lieu de prier pour que ma foi ne défaille point, pourquoi ne pas m’éviter tout simplement cette épreuve ? »

b / – Jésus connaissait le cœur de Simon Pierre. Il connaissait l’homme caché derrière l’échec.
C’est à cause de ces échecs que Jésus est allé à la croix… A cause de nos reniements…

c / – Nous découvrons ici, que Dieu n’attend pas que nous soyons comme il faut et acceptables pour nous aimer et s’occuper de nous.

Christ est mort pour nous alors que nous étions encore des pécheurs !

d / – Jésus aimait cet homme et il est venu le rencontrer au bord du lac :
» Après le déjeuner, Jésus s’adresse à Simon Pierre : – Simon, fils de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci ? – Oui, Seigneur, répond-il, tu sais bien que je suis ton ami. Jésus lui dit: – Sois un berger pour mes agneaux.
Puis il lui redemande une deuxième fois: – Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? – Oui, Seigneur, lui répond Simon. Tu sais que je suis ton ami. Jésus lui dit: – Conduis mes petites brebis.
Puis, pour la troisième fois, il lui demande: – Simon, fils de Jean, es-tu mon ami ? Pierre est peiné de ce que, cette troisième fois, il lui demande : Es- tu mon ami ? Il lui répond: – Seigneur, tu sais tout, tu sais que je suis ton ami. Jésus lui dit: – Sois un berger pour mes brebis. » Parole Vivante

e / – Si Jésus n’était pas préoccupé par la situation de Simon Pierre, il n’aurait pas programmé cet instant.

» Pierre m’aimes-tu ? » Ou as-tu simplement un peu d’amitié ?

Illustration :
On raconte qu’un soldat de Napoléon, avait été touché à la poitrine. Alors que le chirurgien essayait d’enlever la balle, on entendit l’homme dans sa souffrance murmurer
» Si vous allez plus profond docteur, vous y trouverez l’Empereur ! »

5 – Troisième : Après avoir corrigé le passé, Jésus remet l’apôtre sur les rails :

a / – Le passé, tel un fantôme, nous hante sans cesse s’il n’est pas réglé.
Personne n’est immunisé contre les chutes. Même pas le plus proche disciple de Jésus.

b / – Celui qui avait renié son Maître au moment où il en avait le plus besoin, Jésus l’attendait sur le rivage ET IL LUI AVAIT PREPARE DU POISSON ROTI… Le petit déjeuné…!

Jésus est votre Ami, Jésus vous aime !

c / – Mais si Jésus aime toujours Simon Pierre, la communion avait été gâchée. On a de la difficulté à affronter la personne avec qui on a quelque chose !!!
Il fallait la rétablir… Jésus n’a pas laissé passer ça ! Il a amené Simon Pierre à y faire face…

d / – Pierre était plein de doute, et il craignait que Jésus lui dise,
» pourquoi tu m’as renié ? »

» Pierre m’aimes-tu plus que les autres… Tu as dit que même si les autres m’abandonnent, toi tu ne m’abandonnerais pas…! »

e / – L’église est un lieu où l’on vient pour être guéri de nos blessures et purifié de nos péchés… Jésus nous y attend AVEC UN PETIT DEJEUNE… Laissez-le mettre ses bras autour du cou, et vous demander, » M’aimes-tu…? »

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
Praesent ante. justo fringilla libero. Aenean efficitur.