Sélectionner une page

CVA 211 : UN ENGAGEMENT A LA VA-VITE

Lecture : Jean 6 : 1-2, 14-15, 60, 66-69.

Introduction :

Nous arrivons tous dans nos vies où il nous faut faire des choix spécifiques.
Les décisions que nous prenons à ce moment-là vont donner une orientation à notre avenir.
C’est comme d’arriver à la croisée des chemins, et il nous décider si nous allons à droite ou à gauche.

Que vous choisissiez un investissement, un lycée, un conjoint ou une carrière, le choix peut bouleversé votre vie… pour le meilleur ou pour le pire ! N’importe comment, le choix sera assez important pour que vous y consacriez de mûres réflexions.

Avez-vous choisi de marcher avec le vrai Dieu, ou préférez-vous un dieu de votre propre fabrication ?
Le Vrai Dieu, c’est lui qui dirigera votre vie, et vous devrez lui rendre compte. Un dieu de votre propre imagination, sera toujours d’accord avec vous…

Avez-vous choisi d’être chrétien ?

a / – Savez-vous ce que ce choix implique ? Savez-vous ce que signifie réellement être chrétien ?

C.S. Lewis fait remarquer avec raison que nous courons le danger de banaliser le mot « Chrétien », au point qu’il devient un mot inutile. Il a remarqué que bien des gens utilisent le mot, « Chrétien », simplement pour désigner quelqu’un qui fait le bien. Selon leur vue, cela signifie quelqu’un qui essaye de suivre une certaine éthique.

b / – Mais le mot chrétien ce n’est pas ça !
C’est quelqu’un qui suit Christ, qui accepte Christ et ses enseignements et veut vivre selon sa Parole.
« Ce fut à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens. » Act. 11 : 26

c / – Donc, le terme chrétien fut appliqué aux disciples. Etre un chrétien, c’est être un disciple de Christ.
Un disciple c’est plus que quelqu’un qui accepte intellectuellement les enseignements de Christ. Un disciple c’est quelqu’un qui suit Christ, en pratique, dans la vie de tous les jours.

d / – Dans Jean 6, nous avons un rapport intéressant de personnes différentes qui voulaient suivre Jésus.
Quelqu’un les a nommé, Les Curieux, Les Convaincus et les engagés.
e / – Nous allons utiliser ces mêmes étiquettes pour voir si nous avons fait le bon choix pour suivre Jésus.

I – Les Curieux

» Après cela, Jésus s’en alla de l’autre côté de la mer de Galilée, de Tibériade.
Une grande foule le suivait, parce qu’elle voyait les miracles qu’il opérait sur les malades. » Jean 6 : 1

Ici nous avons le groupe des curieux :

a / – « Une grande foule… » Mais ce qui est important, c’est de remarquer pourquoi ils suivaient Jésus ?

L’Ecriture déclare, » parce qu’elle voyait les miracles qu’il opérait… » Autrement dit, ils suivaient parce qu’ils voyaient les œuvres miraculeuses. Ils étaient curieux !

b / – Vous connaissez la nouvelle, Jésus arrive dans notre ville ! Il fait des miracles. Il est près du rivage.

c / – Allons voir, peut-être qu’il fera un miracle pour nous. Le groupe des curieux vient à Jésus pour voir s’ils peuvent recevoir quelque chose. Pourquoi pas un miracle ou deux. On ne sait pas, peut-être une guérison ou une bénédiction.

d / – Ce groupe existe aujourd’hui : Ils veulent la bénédiction mais sans un réel engagement.
Ces personnes suivaient Jésus parce que ça rapporte.

e / – Tant que c’est commode, aussi longtemps qu’il y a des bénédictions, tant qu’ils sont au sommet de la montagne, tant qu’on n’exige pas d’eux des efforts, tant qu’on ne leur demande pas de s’engager plus complètement, ces gens seront avec vous…

f / – Mais plus loin nous remarquons une chose, c’est qu’il y a foule s’il y a distribution de bénédictions, mais cette foule disparaîtra lorsqu’il parlera d’engagement.

g / – Tant qu’il y avait de la nourriture gratuite, ils étaient là ! Mais quand les choses sérieuses ont commencé, ils ont disparu. Annoncez qu’il y a grillade de merguez gratuites, du bon temps gratuitement, et vous aurez une foule. Mais ce ne sont pas les curieux qui font les vrais engagés.

II – Les Convaincus

« Ces gens, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient: Celui-ci est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde.
Et Jésus, sachant qu’ils allaient venir l’enlever pour le faire roi, se retira de nouveau sur la montagne, lui seul. » Jean 6 : 14

1 – Voici ceux qui vont plus loin que les curieux, le groupe des convaincus :

a / – Ils sont allés plus loin dans la recherche de la vérité. Ils sont plus ouverts, mais pas trop.<

Ils sont convaincus intellectuellement.

b / – Au V. 14, ils déclarent, ” Celui-ci est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde.”
La curiosité les a poussé à croire en lui. Ils sont convaincus qu’il est le Messie.

c / – Tout cela semble tout à fait bon ! Mais il y a un défaut important dans leur pensée.
Ils veulent bien qu’il soit le Messie, mais surtout LEUR Messie ! Ils veulent un Messie qui accomplisse leurs désirs !!!
« Jésus se rendit compte qu’ils allaient venir l’enlever de force pour le faire roi. Il se retira donc de nouveau sur la colline, tout seul. » F. C.

d / – Leur intention était d’établir le royaume de Dieu terrestre, avec Jésus comme roi terrestre. Mais ça, c’est EUX qui le voulaient ! Ce n’est pas ce que Jésus veut. Ils voulaient la couronne sans la croix. Ils voulaient la victoire sans sacrifice.
Mais le plan de Dieu, c’était la croix. Jésus, lui, savait qu’il fallait passer par là, MAIS eux avaient d’autres plans pour lui !

e / – Dans le récit, nous remarquons qu’ils n’ont pas consulté Jésus concernant leur plan. Le fait même qu’ils allaient l’enlever de force, indiquent qu’ils savaient que lui ne le désirait pas !

2 – Ils croyaient qu’il était le Messie, mais ils ne voulaient pas faire SA volonté :

a / – Nous avons les mêmes cas aujourd’hui, des gens qui professent croire à la Seigneurie de Christ mais qui font la sourde oreille à ses commandements.

Ils veulent un royaume à leur façon !
Ils veulent la victoire, mais selon leurs conditions. Ils sont convaincus, mais pas engagés !

b / – Nous savons qu’ils voulaient la couronne sans la croix, car un peu plus loin Jésus se met à dire qu’il est le Pain de Vie. Le Pain qui est descendu du ciel. C’est alors qu’il dira des choses difficiles.
» En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes. » V. 53

c / – Bien sûr, il parlait de la croix sur laquelle il allait s’offrir en sacrifice, et eux devront s’en nourrir.

d / – Ce fut la goutte qui a fait déborder le vase.
» Plusieurs de ses disciples, après l’avoir entendu, dirent: Cette parole est dure; qui peut l’écouter ? » V. 60

e / – Vivre avec la croix, c’était trop pour eux. Ils n’étaient pas du tout prêts à des sacrifices. Que décident-ils quand ça commence à devenir difficile ?

» Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n’allaient plus avec lui. » V. 66

3 – Beaucoup réagissent aujourd’hui de la même façon devant la croix :

a / – La croix a été et elle est une pierre d’achoppement pour beaucoup.

Quand au salut, elle est une offense pour certains, parce qu’ils ne veulent pas admettre que leurs œuvres sont insuffisantes pour le salut. Elle est une offense à leur fierté !

b / – Vous ne pouvez pas être sauvés par vos bonnes œuvres, et vous ne pouvez pas mériter le salut.
Nous devons admettre que nous sommes des pécheurs. La croix nous rappelle notre péché et notre insuffisance.

c / – Pour venir à Christ, il faut venir au pied de la croix. Nous devons renoncer au péché et mettre toute notre confiance dans cette œuvre où Christ a tout accomplie pour payer notre salut.

Notre confiance doit être dans l’œuvre de Christ et non dans la nôtre.
Nous devons venir dans l’humilité, comme un enfant, reconnaissant que nous n’avons rien à donner mais tout à recevoir.

d / – Mais la croix c’est aussi un principe de vie pour les croyants. La croix c’est notre vie de tous les jours. Un renoncement quotidien. Et ça aussi c’est un obstacle ! Tous les jours, je dois renoncer à ma volonté et me soumettre à la sienne. Quand je le confesse comme Seigneur, je dois accepter de faire ce qu’il dit. La croix doit être notre nourriture quotidienne : » Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. » V. 55

e / – Aujourd’hui aussi, beaucoup sont convaincus, mais ne sont pas engagés !

III – Les Engagés

» Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n’allaient plus avec lui. Jésus donc dit aux douze: Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller? Simon Pierre lui répondit: Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. Et nous avons cru et nous avons connu que tu es le Christ, le Saint de Dieu. » Jean 6 : 66

1 – Nous arrivons maintenant au groupe des engagés :

a / – Après le groupe des curieux qui ne voulaient le suivre que pour ce qu’ils pouvaient recevoir en retour, puis le groupe des convaincus, qui voulaient bien croire, mais ils voulaient que ce soit selon leurs conditions, nous avons maintenant le groupe des engagés.

b / – Ils n’ont pas seulement saisi intellectuellement la vérité, ils ont tout misé sur Jésus et ont brûlé les ponts derrière eux.

. C’est une chose de connaître la vérité, c’en est une autre de la mettre en pratique. Non pas seulement vouloir, il faut le faire en réalité.

c / – Dans leur foi, les disciples déclaraient :

. Tu es le seul Sauveur ; Tu es le seul Seigneur.
. Pierre dit, « Nous ne pouvons pas aller vers quelqu’un d’autre, car tu es le SEUL qui a les Paroles de la Vie Eternelle ! »
Il est le seul a pouvoir donner la Vie Eternelle ! Ils ont réalisé qu’il est le Chemin, la Vérité et la Vie, et que personne ne peut aller au Père QUE PAR LUI !!!

d / – Désormais, ils se sont accrochés à Jésus, et ne faisaient qu’un avec lui.
» Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. » Act. 4 : 12

2 – Non seulement ils ont cru, mais ils ont connu :

a / – Ils ont connu que Jésus est le Saint de Dieu !

C’est une autre façon de dire qu’il est le Seigneur.

b / – S’il est le Saint de Dieu, il est le Seigneur de TOUT !
Nous ne devons pas croire seulement qu’il est le Sauveur, mais aussi qu’il est le Seigneur.

c / – Ce n’était pas un engagement superficiel, mais un engagement qui affecte toute leur vie.
Quand une personne est vraiment engagée envers Christ, son comportement, sa façon de se conduire reflètera cet engagement.

d / – Bien des personnes professent être chrétiennes quand en réalité elles ne sont que parmi les curieux ou les convaincus, mais rares sont celles qui sont parmi les engagées.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
mi, Aliquam justo ultricies amet, quis,