Sélectionner une page

CVA 208 : LE CROYANT FACE AU MAL

Lecture : Rom. 12:9 à 13:7

L’attitude de Jésus à la croix s’impose à nous qui vivons sous la croix.

Comment nous comporter face à ceux qui nous persécutent, face à nos ennemis ? A l’hostilité ?

12 : 9 – “Ayez le mal en horreur ; attachez-vous fortement au bien.”

12 : 17 – “Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes.”

12 : 21 – “Ne sois pas vaincu par le mal, mais vainqueur du mal par le bien.”

13 : 4 – ” Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien ce n’est pas en vain qu’il porte l’épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal.”

Première attitude : Ayez le mal en horreur. Haïr le mal.

L’amour exclu le mal, le mal chasse l’amour. Ils ne peuvent cohabiter.

L’amour recherche le bien suprême du prochain ; Alors il ne peut que haïr le mal qui porte atteinte au prochain.

Dieu a de la haine pour le mal, parce qu’il touche à sa créature, il ne peut le supporter.

Nous aussi, nous devons haïr le mal.

Deuxième attitude : consiste à ne pas rendre le mal.

Il ne faut pas user de représailles. Cela ne ferait QU’AJOUTER un autre mal.

Si nous haïssons le mal, comment pourrions-nous en ajouter à celui déjà commis ?

Jésus dit : ” Moi je vous dis de ne pas résister au méchant” Mat. 5 : 44 – Il y aurait deux méchants.

“Insulté, il ne rendait pas l’insulte ; Souffrant, il ne faisait pas de menaces” 1 Pie. 2 : 23

De nos vies doivent émaner le bien et non le mal, la paix et non la violence.

Troisième attitude : consiste à triompher du mal.

Le haïr est une chose, ne pas le rendre en est une autre ; Mais l’idéal consiste dans la victoire du bien sur le mal.

“Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent.” Luc 6 : 27

Paul dit la même chose au v. 14 et 20 – “Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; S’il a soif, donne-lui à boire ; Car en agissant ainsi, tu amasseras des charbons ardents sur sa tête.”

Dans la communauté nouvelle, les disciples de Jésus bénissent au lieu de maudire, ils prient au lieu de méditer le mal, ils font du bien au lieu de se venger. OU SONT LES MAUVAISES PENSEES ?

Les lèvres qui bénissent ne peuvent maudire ! La main qui fait le bien ne peut frapper.

Que veut dire : “Amasser des charbons ardents sur la tête d’un ennemi ?”

Citation : Martin Luther King dit : “La réaction en chaîne du mal… La haine multiplie la haine, et la violence multiplie la violence, en une spirale descendante de destruction.”

Illustration :

C’était durant la seconde guerre mondiale en Egypte, un sergent rendit témoignage : “Quand nous étions à Malte, un soldat de notre compagnie s’est converti ; Un soir après sa corvée, trempé de sueur, il se mit à genoux pour prier avant de se coucher. Je lui ai donné un coup à la tête avec mes bottes, il continua de prier. Le matin j’ai trouvé mes bottes très bien cirées et brillantes à côté de mon lit. C’était sa réponse. Cela a brisé mon cœur et je me suis converti.”

Quatrième attitude : Elle consiste à punir le mal !

Il y a ici contradiction apparente : Il nous est défendu de nous venger nous-mêmes, mais en même temps “Dieu tirera vengeance.” v. 13 et 19

Il nous est interdit de rendre le mal pour le mal, mais Dieu pourra rétribuer. V. 17 et 19

Si nous n’avons pas le droit de nous venger, ni de rendre le mal, ce n’est pas parce que le mal ne devrait pas être puni, MAIS PARCE QU’IL APPARTIENT A DIEU DE LE FAIRE.

De quelle manière Dieu punit-il le mal ? Et sa colère contre ceux qui le pratiquent ? Nous pensons de suite, “Au jugement dernier” c’est vrai. C’est le juste jugement de Dieu.

Faut-il attendre alors jusqu’à ce jour-là ? Et maintenant Dieu ne fait rien ?

Paul dit que oui, Dieu agit déjà maintenant ! Rom. 1:18

Ce texte semble dire que Dieu n’agit plus pour les préserver de ces choses, mais qu’il les abandonne, il ne les protège plus mais les laisse aller.

C’est une chose terrible, quand une personne insiste tellement à suivre ses mauvaises voies, que Dieu la laisse aller et ne la protège plus.

Mais Dieu a aussi un autre moyen pour punir le mal. CE MOYEN C’EST L’ETAT.

Lire Rom. 13:1

La colère et la vengeance sont interdites au peuple de Dieu, par contre elles font partie des attributions de ceux qui gouvernent.

Au chrétien : Ne pas rendre le mal. A l’autorité compétente : Punir le mal.

Donc selon Paul, il n’est pas question de laisser le mal impuni en attendant le jugement dernier.

Le jugement doit être prononcé et la sanction appliquée par l’autorité civile. CE N’EST PAS AU CITOYEN DE SE FAIRE JUSTICE LUI-MEME. Dieu a donné ce rôle aux autorités.

C’est Dieu qui est à l’origine de l’autorité de l’état. 13:1. “L’autorité est AU SERVICE DE DIEU.”

A trois reprises Paul dit que l’autorité de l’état EST celle de Dieu. Et à trois reprises aussi, que ceux qui exercent l’autorité SONT SERVITEURS DE DIEU. ( Diakonos)

Paul dit que puisqu’ils sont au service de Dieu pour exercer sa vengeance et sa colère (Colombe) nous devons payer les impôts.
Le but de l’état, de l’autorité : Récompenser et encourager le bien, d’une part, et punir et freiner le développement du mal d’autre part.

Les moyens dont dispose l’état : L’usage de la force. Emploi contrôlé et justifié du pouvoir. ( Attention, pas la violence, qui est l’emploi incontrôlé et injustifié du pouvoir.) Arrêter le malfaiteur, le mettre en prison, l’amener au jugement et, s’il est reconnu coupable et donc condamné, faire exécuter la sentence.

La considération : Les citoyens doivent soumission aux autorités, elles ont été établies par Dieu. 1 Tim. 2 : 1. Celui qui s’insurge contre l’autorité se révolte donc contre Dieu. Il ne s’agit pas pour nous de la peur du gendarme, mais de motif de conscience. Il faut aussi prier pour les autorités.

Illustration

Il y a 50 ou 60 ans, c’était dans un village au Nord de Syrie. Abu Dugaam était sérieusement persécuté ayant cru au message des missionnaires étrangers. Son beau-père lui a enlevé sa femme jeune mariée. Les villageois avaient détruit sa maison toute neuve. Il refusa encore et encore d’abandonner sa foi. Conduit à l’orée du village pour être brûlé, on lui donna l’occasion de dire ses dernières paroles. Au lieu de pleurer et maudire, lui qui ne connaissait rien des martyrs, il s’agenouilla et pria pour chacun des persécuteurs. Par peur ou par regret, tous s’en allèrent au village, le laissant seul…

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
lectus non id et, justo ut leo mi,