Sélectionner une page

CVA 205 : SA VICTOIRE, NOTRE VICTOIRE

Lecture : Apo. 3 : 21

Jésus a vaincu et s’est assis sur le trône, il nous dit, nous invite, à faire de même.
 Donc Jésus nous invite à vaincre.

 

1 – Jésus a vaincu par lui-même. Mais nous ne pouvons vaincre par nous-mêmes.

Donc, on ne peut faire un parallèle avec Jésus, qu’à condition d’être EN CHRIST.



Nous n’avons pas à essayer de combattre et de vaincre le diable puisque Christ l’a déjà fait.



Notre victoire consiste à s’approprier la victoire remportée par Christ.



1 Cor. 15 : 57 – ” Grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ!”



Eph. 1 : 20 et 2 : 4 – “Christ est assis au-dessus de tout… Nous sommes assis avec lui…”
 Nous avons part à la résurrection de Christ et aussi à son trône ! Si Dieu a mis toutes choses sous les pieds de Christ, il les a mises aussi sous nos pieds, puisque nous sommes EN LUI.

Marc 3 : 27 – ” Personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, sans avoir auparavant lié cet homme fort ; Alors il pillera sa maison.”

 

2 – Bien qu’aillant été vaincu, le diable est laissé en liberté…

Il a été renversé mais pas supprimé. Il a déjà été vaincu mais il ne s’avoue pas vaincu.



Celui qui sait que Christ l’a vaincu, va lui résister, mais celui qui ne le sait pas ou qui ne prend pas avantage sur lui AU NOM DE Jésus, le malin en profitera.



C’est contre notre foi que le diable s’acharne. Parce que nous avons foi dans la victoire de Jésus, le diable essaye de nous ébranler dans ce domaine. “Vous connaîtrez la vérité et la vérité…”



“Veillez ! Votre adversaire le diable rôde comme un lion rugissant…”


3 – Le triomphaliste et le défaitiste.

Certains ne voient que la victoire ABSOLUE remportée par Christ, Mais ils ne s’arment pas de résistance contre les puissances virulentes des ténèbres.



D’autres sont défaitistes : ils sont terrorisés par le diable, et ils sous-estiment la victoire que Christ a déjà remportée

Nous vivons en territoire ennemi. L’ennemi n’a pas cessé d’exister. Mais nous devons savoir qu’en Christ nous sommes plus que vainqueur. NOTRE FOI DOIT ETRE FERME.

 

4 – Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable. 1 Jean 3 : 8

Quelles sont ces œuvres ? La loi, le péché, la mort, le diable, l’enfer, la malédiction, la chair et le monde.  

Nous exminerons : la loi, la chair, le monde, la mort.



La loi nous tyrannisait, nous pourchassait, parce que nous avions toujours quelque chose à nous reprocher. Elle était devenue un maître implacable. Elle nous condamnait. À cause de cela nous étions exposés à la malédiction.                   Gal. 3 : 23 – “Christ nous a racheté de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous.”



Si vous vivez sous le sentiment de culpabilité, c’est peut-être que vous regardez à la loi comme étant votre maître, ET NON A CHRIST. En Christ il n’y a plus de condamnation = la paix.



Sur sa croix, Christ nous a mis à mort en ce qui concerne notre appartenance à la loi, pour être à lui. 



Nos péchés ont été condamnés en Jésus-Christ, la loi n’a plus de fondement pour nous accuser.

5 – LA CHAIR : Grâce à Jésus nous ne sommes plus asservis à la chair.

La chair c’est la nature déchue, non régénérée, tout ce que nous sommes par naissance, hérédité et éducation. Égoïsme, égocentrisme. Les œuvres de la chair sont abjectes : l’inconduite sexuelle, l’idolâtrie, les pratiques occultes, la haine, l’envie et la colère, les rivalités, les querelles et l’ivrognerie. ( Gal. 5 : 19 ) L’être humain est asservi à toute espèce de désirs et de passions.



”Celui qui commet le péché est esclave du péché… Si le Fils vous affranchi…”



Rom. 6 : 6 – ” notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché soit réduit à l’impuissance, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché;”

 

6 – LE MONDE : La chair est à l’intérieur cherchant une emprise sur nous, le monde est à l’extérieur, exerçant sa pression sur nous.

Le monde c’est l’humanité sans Dieu, qui s’oppose à l’église par la moquerie ou la persécution.



Il essaye de nous pousser dans son moule. D’infiltrer en nous ses valeurs et ses normes.



La chair et le monde sont étroitement liés. C’est l’ensemble de ceux qui ne sont pas rachetés, ils ne voient qu’à travers les yeux d’une nature irrégénérée.



Jésus dit : “Vous aurez des tribulations dans le monde ; Mais prenez courage, j’ai vaincu le monde.”



Jésus a rejeté ses références faussées, et a annoncé sa propre échelle des valeurs.
 “Car tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde ; et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi. Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?” On ne se conforme plus au monde présent, nous sommes renouvelés dans l’intelligence. “J’ai été crucifié pour le monde, le monde a été crucifié pour moi.”

 

7 – LA MORT : Nous ne sommes plus sous l’esclavage de la mort.

” Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, lui aussi, d’une manière semblable y a participé, afin d’écraser par sa mort celui qui détenait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable, et de délivrer tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans l’esclavage.” Héb. 2 : 14



L’homme redoute la mort parce qu’il entrevoit le jugement. Puisque nous jouissons du pardon, la mort ne peut plus nous faire aucun mal.



Paul lance son cri de victoire : “O mort, où est ta victoire ? O mort,, où est ton aiguillon ?… Grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ.”

Quelle doit être notre attitude face à la mort ? Elle reste un ennemi, elle est contre nature, répugnante, indigne, elle est “le dernier ennemi qui sera détruit.”(1 Cor. 15 : 26)



La mort est un ennemi vaincu, elle a perdu le pouvoir de nous nuire et de nous terrifier.



La mort est un déménagement, une transition vers une vie de plénitude.
“Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de recevoir le livre et d’en ouvrir les sceaux, car tu as été immolé et tu as racheté pour Dieu, par ton sang, des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation ;
 Tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. Je regardai et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône, des êtres vivants et des anciens, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. Ils disaient d’une voix forte : L’Agneau qui a été immolé est digne de recevoir puissance, richesse, sagesse, force, honneur, gloire et louange. Et toutes les créatures dans le ciel, sur la terre, sous la terre et sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient : A celui qui est assis sur le trône et à l’Agneau, la louange, l’honneur, la gloire et le pouvoir aux siècles des siècles ! Et les quatre êtres vivants disaient : Amen ! Et les anciens se prosternèrent et adorèrent.” Apo. 5 : 9
 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Campagne de dons 2019

Votre don fera la différence !

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
massa risus. leo elit. quis, porta. venenatis, ut fringilla commodo