Sélectionner une page

CVA 202 : LE PAYS DES GEANTS

Lecture : 2 Cor. 10 : 3-5.

” Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ.”



Illustration :

Du pétrole fut découvert sur une propriété de l’Oklahoma appartenant à un vieil indien. Toute sa vie il n’avait connu que la pauvreté, ayant tout juste de quoi vivre. Mais la découverte du pétrole a soudainement fait de lui un homme très riche.

La première chose qu’il s’est achetée fut une grosse Cadillac. Il voulait avoir la plus longue voiture du comté, pour cela il l’a faite rallonger ayant ainsi quatre roues à l’arrière. Il s’habillait avec ses nouveaux vêtements et chaque jour il allait avec sa Cadillac au village voisin sous le soleil et la poussière. Il voulait voir tout le monde et voulait que tout le monde le voit.

C’était un vieil homme très aimable. C’est ainsi qu’en passant à travers le village il faisait signe de la main en tournant dans toutes les directions. Ce qui est remarquable, c’est qu’il n’a jamais foncé sur personne et n’a jamais rien percuté. La raison pour cela c’est qu’à l’avant de cette belle et grosse voiture il y avait deux chevaux qui étaient attachés et qui la tiraient.

Il n’y avait aucun problème avec le moteur de la voiture. C’est simplement que le vieil indien n’a jamais appris à la conduire. Il n’a jamais appris à mettre la clé dans le contact et à la faire démarrer. Sous le capot il y avait plus de 100 chevaux qui ne demandaient qu’à foncer, mais le vieil indien était content d’utiliser les deux chevaux qui étaient accrochés à l’avant de la voiture.


Le diable est vraiment heureux, (si toutefois le diable peut être heureux) quand il peut maintenir un croyant à n’utiliser que la puissance de deux chevaux au niveau de la foi. A cette vitesse, le progrès spirituel est réduit au maximum, et c’est ce que recherche le diable dans cette guerre contre nous.

I – La guerre à laquelle nous sommes confrontés

La vérité c’est que nous vivons dans un monde de géants. Il y a bien des choses qui sont au-dessus de nous et qui semblent se mettre en travers de ce que Dieu voudrait que nous soyons.
Dans l’A.T., Dieu a envoyé son peuple, Israël, vers un lieu appelé le Pays de la Promesse. C’était un lieu magnifique pour y vivre, mais il était aussi habité par des géants auxquels il fallait faire face et les vaincre. 


Nous vivons, nous aussi, dans un monde de géants auxquels il faut faire face si nous voulons être là où Dieu nous veut.

1 -Il nous faut accepter l’idée que cette lutte est nécessaire :

Dieu ne nous a jamais caché le fait que ses enfants auraient des combats à mener. Il a dit à Moïse que dans la Terre Promise il y aurait des bénédictions ET des ennemis :

Ex. 3 : 16 : ” Va, rassemble les anciens d’Israël, et dis-leur : L’Eternel, le Dieu de vos pères, m’est apparu, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Il a dit : Je vous ai vus, et j’ai vu ce qu’on vous fait en Egypte, et j’ai dit : Je vous ferai monter de l’Egypte, où vous souffrez, dans le pays des Cananéens, des Héthiens, des Amoréens, des Phéréziens, des Héviens et des Jébusiens, dans un pays où coulent le lait et le miel.”



Il a promis le Pays à Josué, mais il lui a dit qu’il lui fallait être fort et courageux pour faire face à l’adversité :

Jos. 1 : 1-7. ” Nul ne tiendra devant toi, tant que tu vivras. Je serai avec toi, comme j’ai été avec Moïse ; je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point. Fortifie-toi et prends courage, car c’est toi qui mettras ce peuple en possession du pays que j’ai juré à leurs pères de leur donner. Fortifie-toi seulement et aie bon courage,”



Il a promis à Gédéon qu’il sauverait Israël mais aussi qu’il lui faudra affronter les Madianites.

Juges 6 : 15 : ” Gédéon lui dit : Ah! mon seigneur, avec quoi délivrerai-je Israël ? Voici, ma famille est la plus pauvre en Manassé, et je suis le plus petit dans la maison de mon père. L’Eternel lui dit : Mais je serai avec toi, et tu battras Madian comme un seul homme.”



Il a oint David pour être roi dans sa jeunesse, mais David a eu à combattre Goliath et les Philistins.
1 Sam.

          Notre Sauveur n’a pas été moins franc avec ses disciples et avec nous. Jésus dit :

Jean 15 : 18 : ” Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui ; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait. Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.”



En d’autres mots, il y a beaucoup de joie et bien des bénédictions à suivre Christ, mais il y a aussi bien des combats. Ces combats sont nécessaire et ils sont réels…

2 – Quelle est donc cette lutte ? Quelle est sa nature ?

Nous sommes engagés dans une guerre OFFENSIVE, et pas seulement défensive…
 Nous n’avons pas à imiter les anciennes garnisons du Far West qui devaient tenir le fort contre les attaques des indiens. Enfermées à l’intérieur et tenant l’ennemi à l’extérieur. 

Pourtant c’est semble-t-il le plan qu’ont bien des chrétiens. Ils mettent les chariots en cercle autour de leur église et tiennent le diable à distance jusqu’à ce que Jésus revienne ! Mais ce n’est pas l’idée de Dieu. 



Quand Goliath a défié Israël, Saül s’est cantonné sous sa tente et s’est mis à espérer que tout s’arrangerait.

Quand les Madianites détruisaient Israël, Gédéon se cachait dans un pressoir…

Leur philosophie était celle de Charlie Brown. Il dit à Lucy, “Désormais j’ai adopté une nouvelle philosophie. Je ne vais avoir peur qu’un seul jour à la fois.”



Nous ne sommes pas appelés à nous cacher. On s’imagine qu’en se cachant on échappe à l’ennemi.

Illustration :
Après avoir été faire ses courses, une mère de famille est arrivée à la maison et a trouvé cinq de ses enfants assis tranquillement en cercle. Quand elle a regardé à l’intérieur du cercle elle a aperçu qu’ils avaient cinq jeunes putois qu’ils avaient trouvés dans les bois. 
Sans trop y réfléchir, elle s’est mise à crier : “Courez, les enfants, courez !” Et c’est ce qu’ils ont fait, MAIS pas avant que chacun d’eux n’attrape un putois pour l’emporter avec lui dans la maison !!!


Attention de ne pas paniquer devant les géants de la vie et de rendre la situation encore pire !

3 – Dieu nous appelle à renverser des forteresses. V. 4

Dans ces mots il peut y avoir l’idée de renverser des trônes. Quand Paul a annoncé l’évangile à Ephèse, beaucoup de personnes furent sauvées. En se tournant vers Christ ils ont réalisé qu’ils devaient se défaire des idoles de la déesse Diane. (Voir, Actes 19 : 21) 

En voyant cela, les fabricants d’idoles ont réalisé que leurs affaires étaient en péril.
 Ils se sont mis à dire que l’évangile prêché par Paul avait détruit la magnificence de Diane. 

En d’autres mots, l’évangile a renversé la forteresse de ce faux dieu. C’est ce que nous sommes appelés à faire… Par l’évangile de Jésus Christ nous renversons les forteresses du système de ce monde. 

Bien des gens sont tenus par des systèmes religieux, des idoles. se sont de véritables forteresses. Jésus dit : “Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira.”

Les âmes seront délivrées des forteresses qui les tiennent enfermées.

4 – Nous sommes appelés aussi à renverser les raisonnements :

Les pensées vraies apporteront la lumière au sein des faux raisonnements et les renverseront. 


Quels sont ces raisonnements ? Les façons de penser erronées et charnelles caractéristiques de ce monde. 
Paul en parle dans Col. 2 : 8 – ” Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité.”

2 Cor. 10 : 5, nous dit que toute hauteur, ou géant, qui s’élève contre la connaissance de Dieu, il faut le renverser. Ce sont des choses qui sont bien au-dessus de nous et dont nous désespérons de pouvoir les atteindre.

Goliath s’élevait bien au-dessus de tous en Israël. Il était même plus grand que Saül, le roi, qui était pourtant l’homme le plus grand du royaume. 
Mais quelle que soit la taille de Goliath, Israël pouvait le vaincre s’il permettait à Dieu de combattre pour eux.

Il y a bien des choses qui sont au-dessus de nous :

Les géants intellectuels : des gens qui paraissent tout savoir. Ce sont des experts et nous , nous ne le sommes pas ! Comment faire face à leurs déclarations ?


Les géants philosophiques : des gens qui semblent tout comprendre de la vie, bien mieux que nous.


Les géants du matériel : Ils sont bien plus nantis que nous. Qui sommes-nous pour contredire leur déclaration ou leur croyance. Un homme comme Bill Gates …

En fin de compte, un géant c’est toute chose ou toute personne qui refuse de donner à Dieu sa place légitime.


II-Les armes avec lesquelles nous combattons

5 – Il y a d’abord les armes dans lesquelles nous ne mettons pas notre confiance :

Les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles. V. 4

Les géants de la vie ne sont pas anéantis avec les armes de notre fabrication. 
Le monde a sa façon pour régler les problèmes. 


Pour solutionner le péché des humains, Dieu a envoyé son Fils Jésus !



Jésus disait à Paul : 
” Je t’ai choisi du milieu de ce peuple et du milieu des païens, vers qui je t’envoie,
 afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés.”

6 – Les armes dans lesquelles nous nous confions :

Paul dit : ” Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses.”



Quoique nous vivions dans ce monde et que nous rencontrions les mêmes problèmes que le monde, nous avons une façon différente d’y faire face.

 Pour solutionner mes problèmes personnels, Dieu a fait habiter Christ en moi : 
” J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.”



Le monde refuse catégoriquement les solutions de Dieu. 


Notre confiance est dans les armes de Dieu.

 Quand David a dû faire face au géant Goliath, le roi Saül lui a proposé de revêtir l’armure charnelle. Mais David savait qu’il devait mettre sa confiance dans les armes de Dieu et combattre le combat de Dieu à la façon de Dieu. 

Les solutions de ce monde semblent parfois attrayantes mais NOTRE CONFIANCE DOIT REPOSER SUR LES ARMES DE DIEU…

1 Sam. 17 : 38 -” Saül fit mettre ses vêtements à David, il plaça sur sa tête un casque d’airain, et le revêtit d’une cuirasse. David ceignit l’épée de Saül par-dessus ses habits, et voulut marcher, car il n’avait pas encore essayé. Mais il dit à Saül : Je ne puis pas marcher avec cette armure, je n’y suis pas accoutumé. Et il s’en débarrassa. Il prit en main son bâton, choisit dans le torrent cinq pierres polies, et les mit dans sa gibecière de berger et dans sa poche. Puis, sa fronde à la main, il s’avança contre le Philistin.”

Quels sont les géants qui vous gâchent la vie, qui vous empêchent de servir Dieu et vous bloquent dans votre efficacité?


Héb. 12 : 1 – ” Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu.”

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
porta. vel, efficitur. sem, commodo ut suscipit elit. odio Donec