Lecture : 1 Chr. 4 : 9-10. 
 »Jaebets était plus considéré que ses frères ; sa mère lui donna le nom de Jaebets, en disant : C’est parce que je l’ai enfanté avec douleur. 
Jaebets invoqua le Dieu d’Israël, en disant : Si tu me bénis et que tu étendes mes limites, si ta main est avec moi, et si tu me préserves du malheur, en sorte que je ne sois pas dans la souffrance !… Et Dieu accorda ce qu’il avait demandé. »



La Bible de Jérusalem traduit : « Yabeç l’emporta sur ses frères. Sa mère lui donna le nom de Yabeç en disant : « J’ai enfanté dans la détresse. » 
Yabeç invoqua le Dieu d’Israël: « Si vraiment tu me bénis, dit-il, tu accroîtras mon territoire, ta main sera avec moi, tu feras s’éloigner le malheur et ma détresse prendra fin. » Dieu lui accorda ce qu’il avait demandé. »



La version en Français Courant traduit : « Yabès était un homme plus considéré que ses frères; sa mère lui avait donné le nom de Yabès parce qu’elle avait beaucoup souffert en le mettant au monde.
Yabès prononça cette prière: « Dieu d’Israël, accorde-moi ta bénédiction; augmente mes possessions, étends sur moi ta main protectrice et éloigne de moi le malheur et la souffrance ! » Dieu lui accorda ce qu’il avait demandé. »



La version TOB traduit : « Yaébeç invoqua le Dieu d’Israël en disant : « Si vraiment tu me bénis, alors tu agrandiras mon territoire, ta main sera avec moi et tu éloigneras le malheur pour que je ne sois pas dans la douleur. » Et Dieu accomplit ce qu’il avait demandé. »

Jamais Jaebets n’oubliera que sa mère a beaucoup souffert en le mettant au monde. Toute sa vie il s’appellera souffrance, douleur ! 
Pourquoi Dieu a-t-il voulu, au milieu de cette lecture aride et de tous ces noms, nous rapporter cette note rafraîchissante ? Nous ne savons pas. Peut-être est-ce de lui que vient le nom de la ville de Jaebets ? 1Chr. 2 : 55 Une chose est sûre, c’est que Dieu a écouté la prière de Jaebets et nous avons le droit de croire qu’il écoutera tous les autres qui prieront de même du fond du cœur.  » Car auprès de Dieu, il n’y a pas de considération de personne. » Rom. 2 : 11 Au milieu de toutes ses personnes anonymes, Jaebets sort du lot. On ne souvient pas de lui à cause de grands exploits. Mais à cause d’une prière. Il n’a pas gagné de grande bataille ou édifié de grands monuments. Il a fait une prière ! Du milieu de toute cette liste de noms, c’est lui qui est mis en évidence à cause de cette prière…

1 – Ce n’est pas évident de porter un nom semblable : Imaginez les moqueries de ses petits copains. 
Imaginez aussi sa maman quand elle l’appelait pour manger : « Eh ! Souffrance, viens manger ! » Toute sa vie, dans sa jeunesse, la maman lui rappelle combien il l’a fait souffrir… Ce qui n’est pas bon du tout pour son psychisme. 

Cet homme a pourtant triomphé un jour de ce handicap, et c’est ce que semble dire le texte quand il déclare :  » Jaebets était plus considéré que ses frères; »  

Ce que vous avez été dans le passé NE DOIT PAS DETERMINER VOTRE FUTUR… 
 Avec Dieu, « Les choses anciennes sont passées, voici toutes choses sont devenues nouvelles… Et tout cela vient de Dieu… » 2 Cor.:17 

Au milieu d’un environnement en décomposition, Jaebets s’est levé et a fait cette prière parce qu’il ne voulait pas subir…mais triompher !

2 -Qu’y a-t-il de si exceptionnel dans cette prière pour que pendant des siècles les prédicateurs en parlent ? Il est un fait que cette prière a suffisamment plû à Dieu pour qu’elle soit rapportée dans l’Ecriture.

 Sa prière est en quatre parties : – Il a demandé que Dieu le bénisse.- Il a demandé que Dieu agrandisse son territoire. 
- Il a demandé que la main de Dieu soit avec lui.
- Il a demandé que Dieu le préserve du mal. C’est une prière toute simple que la plupart d’entre nous faisons…

 Nous allons considérer ces quatre points un à un et voir comment nous pouvons nous les appliquer. Souvenons-nous que Dieu ne fait point de différence !

3 – La première chose que Jaebets demande, c’est que Dieu le bénisse : Jaebets demande à Dieu de lui ouvrir son précieux trésor, là où se trouvent toutes ses bénédictions. 
Ce n’est pas mauvais de demander à Dieu d’être béni. On ne va certainement pas demander la malédiction !!! Alors !!! Il a dû se souvenir d’Abraham son ancêtre : « Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai ; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. »
 Ce que Jaebets voulait, c’est d’être en bénédiction pour le monde.
Ce que Dieu veut, c’est que nous soyons un instrument de bénédiction pour Dieu et pour le monde. Il n’y a rien de mal à prier pour que Dieu vous bénisse si c’est dans le but d’être une bénédiction.
Il n’y a rien de mal à vouloir plus si c’est parce que nous voulons donner plus. « Seigneur donne-moi 1000 €, les missionnaires en ont besoin ! » Si vous voulez de la sagesse pour aider les gens alors priez pour de la sagesse, car la Bible dit : « Si quelqu’un manque de sagesse qu’il la demande à Dieu… » Jac. 1 : 5
. Mais si voulez plus, juste pour dépenser tout dans des frivolités, alors vous ne serez pas exaucés. Si tout ce que vous voulez c’est en mettre plein la vue aux autres, alors vous ne serez pas exaucés. Mais si ce que vous voulez c’est plus de capacité afin de mieux servir les autres, alors demandez à Dieu que votre vie soit une bénédiction !

4 – Jaebets s’est certainement souvenu aussi de son ancêtre Jacob qui a lutté avec Dieu : Quand Dieu lui a dit, « Laisse-moi aller ! » Jacob a dit, « Je ne te laisserai point aller, que tu ne m’aies béni. » Gen. 32 : 26
 Et c’est à ce moment-là que Jacob est entré dans le Pays de la Promesse, qu’il a prospéré et que ses descendants ont béni le monde entier d’incroyables bénédictions spirituelles !!!

 C’est de Jacob et de ses descendants que le Messie est venu dans le monde. 
Dieu veut nous bénir, mais parfois il faut lutter comme Jacob…

 Le problème c’est que l’indifférence s’est emparée du peuple de Dieu et que nous ne cherchons plus la bénédiction de Dieu. Nous avons tout ce qu’il faut matériellement et nous avons perdu la vision des bénédictions spirituelles. 

 A celui qui a soif, Jésus a promis des fleuves d’eau vive. Des torrents de bénédictions. 

Le signe le plus sûr que vous êtes en pleine croissance, c’est que vous avez envie que Dieu se serve de votre vie pour son service. 

Tant de gens ne regardent pas au-delà de leur propre personne. Moi, moi, rien que moi ! C’est pour ça que Jaebets a demandé en plus :


5 – « Etends mes limites, agrandis mon territoire… » L’ennemi essaye toujours de nous serrer de près, de nous limiter. Combien de fois Israël a dû combattre contre les Cananéens ou les Philistins parce que ceux-ci arrivaient toujours à grignoter le terrain. Il fallait les repousser et reprendre ce qui faisait partie de l’héritage de Dieu à Israël. 
N’est-ce pas là le sens de la prière de Jaebets ? 

 Voulez-vous que votre sphère d’influence s’élargisse ? Vous sentez-vous comme bloqué ? Demandez à Dieu d’élargir vos limites ! 
Vous serez béni et vous serez en bénédiction !

 Demandez à Dieu qu’il vous accorde des dons spirituels qui seront utiles dans votre témoignage dans ce monde. 

Demandez à Dieu qu’il vous donne de la passion pour son service ainsi que les outils nécessaires pour le servir. 
Dieu cherche des instruments, faudra-t-il qu’il passe à côté et ne se serve pas de vous… Vous verrez les autres êtres utilisés par Dieu et vous, vous serez laissés de côté…

 Dans Es. 54 : 2, Dieu parle par le prophète et dit : « Elargis l’espace de ta tente; Qu’on déploie les couvertures de ta demeure : Ne retiens pas ! Allonge tes cordages, Et affermis tes pieux ! Car tu te répandras à droite et à gauche; »

6 – Puis Jaebets va demander, « Que ta main soit avec moi ! » Jaebets reconnaît que de lui-même, jamais il n’arrivera à accomplir l’œuvre de Dieu. 
Notre travail n’est pas terrestre et temporel, il vise l’éternité… 

 » Ce n’est pas vous qui m’avez choisi ; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure… » Jean 15 : 16 Imaginez que la main de Dieu est avec vous !!! 
Actes 11 : 21 « La main du Seigneur était avec eux, et un grand nombre de personnes crurent et se convertirent au Seigneur. »

 La main du Seigneur, c’est l’action de Dieu qui accompagne notre vie et notre témoignage – 
Marc 16:20 20 – « Et ils s’en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l’accompagnaient. » L’œuvre de Dieu nous dépasse. Si quelque chose se fait, nous devons être capables de dire : « Cette chose-là, il n’y a que le Seigneur qui a pu l’accomplir… C’est la main de Dieu ! »

7 – Finalement Jaebets demandera, « Préserve-moi du mal en sorte que je ne sois pas dans la douleur » Une traduction moderne anglaise dit, « En sorte que je ne sois pas cause de douleur ! »
Il y a semble-t-il un jeu de mot. Son nom, ne l’oublions pas, signifie, « douleur ». Il a été cause de douleur. Mais il ne veut plus être une cause de douleur. Il veut que sa vie soit une bénédiction. Il veut être gardé du mal. MAIS IL NE VEUT PAS ETRE CAUSE DE DOULEUR. 
Une des façons d’être une cause de douleur, c’est en péchant. Le péché est cause de douleur…

 Le péché a été source de douleur dans le monde. Il fait souffrir celui qui commet le péché, et il fait souffrir ceux contre qui le péché a été commis. 
Mais par-dessus tout, le péché fait souffrir Dieu : 
 »L’Eternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal.
L’Eternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé en son cœur. » Gen. 6 : 5

 Si vous avez oublié que le péché fait souffrir, il faut revenir à la croix où Jésus supporte la souffrance qu’impose le péché… Depuis la cellule malodorante, en passant par les coups de fouet et la couronne d’épines, puis pour finir la crucifixion… Oui ! le péché fait souffrir…