Sélectionner une page

CVA 20 : COMMENT DOIS-JE ME CONSIDERER

Lecture : Phil. 2 : 1


”Beaucoup de personnes ont une piètre opinion d’eux-mêmes et souffrent d’un complexe d’infériorité qui les paralyse…Cela peut venir d’une enfance malheureuse, ou des expériences plus récentes… ils ont bien senti qu’ils n’étaient ni désirés ni aimés.

 

La prise en compte seulement des meilleurs n’arrange rien. L’oppression politique ou économique qui rabaisse la dignité humaine. Les préjugés de race et de sexe. Le licenciement sape la confiance que des hommes et des femmes avaient en eux-mêmes.”

A l’opposé existe un autre courant : “Soyez réellement vous-mêmes”, “Mettez-vous en valeur”, ” Epanouissez-vous”, “Accomplissez-vous” – Ayez des pensées et des attitudes positives. Toutes sortes de livres sont apparus : 
La psychologie est devenue une religion, dira un docteur. Le culte du moi.

 

De nombreux chrétiens ont mal interprété le commandement : “Tu aimeras ton prochain comme toi-même”.

 

Ils ont cru que Dieu leur disait :”Aime-toi toi-même”, de la même manière que tu aimes ton prochain.

 

Jésus n’a pas dit : 1ère Aime Dieu, 2ème aime ton prochain, 3ème aime-toi, toi-même. Jésus a seulement dit : “Tu sais comment il faut t’y prendre pour aimer ton prochain, Est-ce que tu ne prends pas soin de toi, personne n’a haï sa propre chair. De même que tu fais attention à ne pas te faire du mal, fais pareil avec ton prochain. Tout ce que vous voulez que les autres fassent pour vous faites-le de même pour eux. 

 



Le verbe agapao, n’est jamais orienté vers soi, il s’exprime dans le sacrifice au service des autres.

 



Le péché consiste à vivre tourné vers soi. “Dans les derniers jours, les hommes seront égoïstes…ils aimeront leur plaisir plus que Dieu.” 2 Tim. 3. Ils se détourneront de l’amour pour Dieu et s’aimeront eux-mêmes.



 

Alors comment dois-je me considérer ? La haine maladive de nous-mêmes ou l’amour de notre personne ? Comment ne pas nous surestimer ni nous sous-estimer ?

 

La réponse se trouve à la croix.

 

En Christ, l’homme de péché que j’étais a été crucifié. – “J’ai été crucifié avec Christ, CE N’EST PLUS MOI qui vis, c’est Christ.”  

 

Une vie entièrement nouvelle a pris place ; Ce qui doit nous caractériser désormais, c’est la sainteté, le pardon et la liberté.




Quelle opinion devons-nous avoir de nous-mêmes ? Elle doit être double !




D’un côté il y a en moi la chair déchue à laquelle je dois renoncer, de l’autre il y a la valorisation de soi , l’homme nouveau que je suis en Christ !

 

Le renoncement à soi. “Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même…”

 

Mat. 10 : 38 – “celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n’est pas digne de moi.”

Luc 14 : 27 – ” Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne me suit pas, ne peut être mon disciple.”




Nous charger de la croix et suivre Jésus, c’est nous placer dans la condition d’un condamné en route vers le lieu de l’exécution. Nous nous dirigeons vers un seul lieu, celui de la crucifixion.
  

 


”Tout commandement de Jésus nous ordonne de mourir.”



 

La croix que nous devons porter, n’est pas un mari irritable avec lequel il faut vivre, ni une femme acariâtre qu’il faut supporter. C’est le symbole de la mort à soi-même.




C’est renoncer à nos soi-disant droits de mener notre barque comme nous l’entendons.

C’est se détourner de l’idolâtrie que constitue l’égocentrisme.

 

Après le renoncement à soi, voici maintenant, la valorisation de soi.

 

Jésus n’a pas seulement enseigné le renoncement à soi, il a aussi clairement affirmé la valeur de la personne humaine. C’est tout autre chose que l’amour de soi.




Jésus ne nous a pas laissé l’impression d’adopter une attitude négative à l’égard des humains.




Quel était l’enseignement de Jésus ? : “Les hommes valent plus que les oiseaux” ou que les animaux.




L’être humain a été créé a l’image de Dieu. “Le monde entier ne pourrait payer la valeur d’une âme”




Jésus n’a méprisé personne ; Il n’a repoussé personne ; Ceux que la société dédaignait, il les accueillait. Femmes, enfants, Samaritains, païens, lépreux. Les pauvres et les affamés. En les aimant, il ne faisait que leur accorder plus de valeur.




Jésus a révélé la valeur qu’il attachait aux créatures humaines par sa détermination à souffrir et à mourir pour elles. J’ai une valeur immense aux yeux de Dieu, Christ est mort pour moi.

 

Alors la croix démontre la valeur de la personne humaine, et en même temps Paul dit : “J’ai été crucifié avec Christ.”

 

Comment est-il possible de nous mettre en valeur et de se renier ? Il faut voir ce qu’est le “Moi”




Le “Moi” n’est pas ou entièrement bon, ou foncièrement mauvais ! Soit hautement valorisé, soit bassement méprisé ! LE MOI CONSTITUE UNE REALITE COMPLEXE DANS LAQUELLE SE TROUVENT ENTRMELES LE BIEN ET LE MAL, LA GLOIRE ET LA HONTE.




Nous sommes en partie, une nouvelle création, et en partie, le résultat de la chute (image déformée)



 

Ce qui est de la chute, il faut le renier, rejeter, crucifier, C’est incompatible avec Jésus.

 



Et le côté qu’il faut apprécier, estimer et affirmer, c’est ce que nous sommes EN CHRIST. Là nous découvrons notre vrai MOI. NOUS SOMMES AIMES DE Dieu, ACCEPTES EN CHRIST.

 

Il y a en nous le côté esprit et le côté chair.

 

Marchez selon l’Esprit et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair.




Je suis donc d’une grande dignité parce que homme nouveau en Christ, et d’une grande indignité parce que déchu et rebelle par nature. Noblesse et bassesse, splendeur et laideur.




Il faut donc discerner ce qui essaye de me contrôler, est-ce le côté glorieux ou bassesse ?




L’attitude du chrétien est catégorique, “Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair…”

 

Dans le monde on parle beaucoup de réussite, et on peut être influencé.

 

Ex. Jacques et Jean : Marc 10 : 35  “Nous désirons que tu fasses ce que nous te demanderons…” et Jésus répond : “Le Fils de l’homme est venu …pour servir et donner…” 

D’un côté l’ambition égoïste et de l’autre le sacrifice. QUEL LANGAGE DIFFERENT !

 

 

Ils ont imaginé qu’il y aura une concurrence sérieuse pour conquérir les meilleures places, il vaut mieux faire les réservations à l’avance ! C’est la vanité humaine !



Jésus possédait la puissance et la gloire et il y a renoncé afin de faire la volonté de Dieu…


 


”Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, existant en forme de Dieu, n’a point regardé son égalité avec Dieu comme une proie à arracher, mais il s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; Et il a paru comme un vrai homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,”


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
Praesent fringilla elementum porta. neque. sem, luctus ultricies eget