Sélectionner une page

CVA 188 : LE SENTIMENT DE CULPABILITE (1)

Lecture : Zac. 3 : 1-10. 

Dans une certaine mesure nous souffrons tous de ce sentiment de culpabilité. Sans doute que ce sentiment n’est pas chez certains aussi fort que chez d’autres.

On raconte l’histoire de cet homme qui était tracassé des impôts qu’il devait. Il envoya un chèque au Centre des Impôts accompagné d’un mot : “Je me sens tellement coupable pour tous ces impôts que je dois, je vous envoie un chèque. Si je ne me sens pas mieux, je vous enverrai le reste !”

Notre culpabilité peut être si grande que nous pouvons dire comme David : ” Car mes iniquités s’élèvent au-dessus de ma tête; Comme un lourd fardeau, elles sont trop pesantes pour moi.” Ps. 38 : 4

Le sentiment de culpabilité est un des grands problèmes auquel nous devons faire face. Comment nous, chrétiens, devons-nous voir cette situation ? Que dit la Bible ?

Certains essayent de noyer ce sentiment dans l’alcool ou de le surmonter en faisant des œuvres de pénitence.
Nous allons voir quelqu’un qui se tenait coupable devant l’Éternel et comment sa culpabilité a été ôtée et comment il fut restauré pour être en bénédiction.
Nous allons voir aussi comment nous pouvons être délivrés de ce fardeau que nous charrions peut-être depuis longtemps ! 

I – Examinez à nouveau ce que Dieu dit sur vous

1 –Josué le Souverain Sacrificateur devant l’Éternel et Satan qui l’accuse :

a / – De quoi est-il accusé ? Certainement qu’en tant que représentant du peuple, l’accusation portait sur le fait que la nation s’était détournée de Dieu vers les idoles. 2 Chron. 36 : 13

• ” Il se révolta même contre le roi Nebucadnetsar, qui l’avait fait jurer par le nom de Dieu; et il raidit son cou et endurcit son cœur, au point de ne pas retourner à l’Éternel, le Dieu d’Israël. Tous les chefs des sacrificateurs et le peuple multiplièrent aussi les transgressions, selon toutes les abominations des nations; et ils profanèrent la maison de l’Éternel, qu’il avait sanctifiée à Jérusalem. L’Éternel, le Dieu de leurs pères, donna de bonne heure à ses envoyés la mission de les avertir, car il voulait épargner son peuple et sa propre demeure. Mais ils se moquèrent des envoyés de Dieu, ils méprisèrent ses paroles, et ils se raillèrent de ses prophètes, jusqu’à ce que la colère de l’Éternel contre son peuple devînt sans remède.”

b / – Satan avait bien des raisons d’accuser Josué. C’est bien ce que nous expérimentons parfois nous aussi.

Dans Apo. 12 : 10, il est appelé l’accusateur des frères.

• Il se présente devant le Seigneur et met en évidence tous nos péchés, nous accusant comme il le fit pour Job.

• Ensuite il vient vers nous et nous rappelle tout ce que nous avons fait ainsi il nous tient, créant un sentiment d’infériorité.

c / – Mais il n’est pas le seul à nous montrer nos péchés, le Saint-Esprit aussi le fait. Jean 16 : 8

• “Et quand il sera venu,(L’Esprit de vérité) il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement”

d / – La culpabilité, quelle que soit sa source, est douloureuse.
Alors quelle est la différence entre la culpabilité produite par Satan et celle produite par l’Esprit ?
La différence est dans le but recherché, en mettant en évidence notre culpabilité.

e / – Nous nommerons la culpabilité produite par Satan, une culpabilité nuisible parce que tout ce qu’il produit dans nos vies est malfaisant. Il veut que nous nous sentions coupables sur un tas de choses dont certaines sont vraies et d’autres sont de son invention, tout ça pour nous contrôler !

f / – Son but en nous faisant ressentir ces choses est que nous nous sentions coupables devant Dieu, car s’il réussit à nous culpabiliser, alors il fera en sorte que nous fuyions loin de Dieu. Il dira par exemple :

• Ne t’imagine pas que Dieu puisse t’aimer. Regarde à tout ce que tu as fait…
• Reste le plus loin possible de Dieu. Il ne te veut pas !

g / – En agissant ainsi, il tient les gens loin de la seule personne qui peut ôter leur culpabilité. Il les
maintiendra en état de faiblesse. Il leur rappellera les péchés qu’ils ont commis. Si ce sont des chrétiens, ils se sont peut-être déjà repentis dans le passé et ont demandé pardon à Dieu. Mais Satan ne veut pas qu’ils les oublient. Il veut qu’ils se sentent toujours sales et indignes de l’amour de Dieu. Il ne veut pas qu’ils vivent une vie chrétienne victorieuse.

h / – Il veut qu’ils se sentent condamnés. Le processus poursuivi est :

• Culpabilité nuisible – condamnation – éloigné de Dieu.

2 – Mais le désir de Dieu n’est pas que nous nous sentions condamnés :

a / – Jean 3 : 17- “Car Dieu n’a point envoyé son Fils dans me monde pour condamner le monde, mais afin que le monde soit sauvé par lui.” 
Nous sommes condamnés si nous écoutons les mensonges de Satan, si nous refusons le pardon que Dieu nous offre et si nous repoussons la main qu’il nous tend.

b / – Dans ce même passage l’Évangile dit au V. 18 – “Celui qui croit en lui ne sera point condamné; mais celui qui ne croit point est déjà condamné; parce qu’il n’a point cru au Nom du Fils unique de Dieu.” 

Et ceci nous amène à ce que le Saint-Esprit veut faire dans nos vies en créant ce sentiment de culpabilité. Nous nommerons cette culpabilité, “culpabilité efficace.” parce que tout ce que l’Esprit fait dans nos vies est bon.

c / – En nous montrant nos péchés il veut créer une conviction. La conviction c’est cette douleur intérieure que nous ressentons quand nous avons fait quelque chose de contraire à ce que Dieu voulait. Ce n’est pas agréable, mais par là nous sommes invités à revoir la chose.

d / – Le désir du Saint-Esprit quand nous ressentons sa conviction, c’est que nous recherchions de l’aide. Nous devons aller à Dieu. Le processus poursuivi est :

• Culpabilité efficace – conviction – nous allons vers Dieu.

e / – Il est le seul qui peut ôter ce fardeau de la culpabilité de dessus nos épaules.
Vous avez peut-être essayé de supprimer cette conviction de Dieu dans vos cœurs, mais vous demeurez néanmoins coupables.

f / – Vous avez essayé de noyer ce sentiment dans de nombreuses activités, dans des occupations ou des comportements nuisibles, vous savez pourtant qu’il demeure présent. Vous pouvez essayer de l’ensevelir, essayer de le nier, vous ne pouvez vous en défaire. Mais Dieu peut. C’est ce qu’il désire. Cours vers lui !

3 – Le problème c’est que nous sommes souvent dans la confusion entre une culpabilité vraie et une fausse :

a / – Nous nous sentons parfois coupables pour des choses qui n’entraînent pas vraiment de culpabilité.
Certains se sentent coupables parce que leur maison est en désordre ou la pelouse n’a pas été tondue.

b / – Satan prend plaisir à nous accuser pour ces choses insignifiantes sachant qu’elles nous entraînent loin de ce qui est important. 

Cette culpabilité nous tient collé au passé, à repasser sans cesse les erreurs que nous aimerions désespérément réparer.

c / – Comment découvrir si ce sentiment de culpabilité est réel ou non ? En allant consulter la Parole de Dieu et en le lui demandant.

Josué était justement debout devant le Seigneur. Il était là où il devait être pour affronter les accusations de Satan.

d / – Amène au Seigneur cette culpabilité que tu ressens pour qu’il l’examine et tu sauras si elle est vraie ou fausse  

D’autres peuvent essayer de juger ta vie et te faire sentir coupable parce que tu ne vis pas au niveau
qu’ils estiment. Mais ce que eux estiment n’est peut-être pas du tout ce que Dieu attend de toi !

e / – C’est ce niveau de Dieu qui peut légitimement créer une culpabilité si je ne m’y conforme pas. Dieu seul peut dire si une chose est vraie ou fausse.

f / – Voici donc une des premières réponses qui nous libère du fardeau de la culpabilité. Tiens-toi devant Dieu et écoute ce qu’il dit te concernant :

• “Tu as pris plaisir à retirer mon âme de la fosse du néant, Car tu as jeté derrière toi tous mes péchés.” Esaïe 38:17

• “C’est moi, moi qui efface tes transgressions pour l’amour de moi, Et je ne me souviendrai plus de tes péchés.” Esaïe 43 : 25

• “Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.” Rom. 8 : 1

• “Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’Éternel; Car je pardonnerai leur iniquité, Et je ne me souviendrai plus de leur péché.” Jér. 31 : 34

• “Il aura encore compassion de nous; il effacera nos iniquités, et jettera tous nos péchés au fond de la mer.” Michée 7 : 19

• ” le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.” 1 Jean 1 : 7

• “Cherchez l’Éternel pendant qu’il se trouve; Invoquez-le, tandis qu’il est près. Que le méchant abandonne sa voie, Et l’homme d’iniquité ses pensées; Qu’il retourne à l’Éternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner.” Esaïe 55 : 6

II – Souviens-toi, c’est Dieu qui t’a choisi

1 – Alors que Josué se tient devant l’Éternel et que Satan présente ses accusations, que se passe-t-il ?

a / – L’Éternel dit : “L’Éternel dit à Satan: Que l’Éternel te réprime, Satan! que l’Éternel te réprime, lui qui a choisi Jérusalem! N’est-ce pas là un tison arraché du feu?” Zac. 3 : 2.  Le tison arraché du feu c’est Josué.

b / – Satan est réprimé, ce n’est pas parce que ses accusations sont sans fondement. Mais Satan n’a pas compris que l’Éternel n’a pas rejeté Jérusalem, même si ses habitants étaient comme des tisons qui commençaient à brûler !

Il y a là justement un représentant de la nation, Josué, tout couvert de vêtements sales. Il est, lui, un tison arraché au feu !

c / – Pour Satan c’était fini, la nation d’Israël était perdue, et il se sentait en droit de se présenter et d’apporter des accusations contre le Souverain Sacrificateur. 

• Mais Dieu a compassion de Josué. Non pas parce qu’il est propre et parfait. Au contraire. Il est revêtu de vêtements sales, image de son âme souillée. Le Seigneur ne dit-il pas, ” Vois, je t’enlève ton iniquité, et je te revêts d’habits de fête.” Josué revient de la captivité.

• “Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.” Rom. 5 : 8

d / – Jean 15 : 19 – “mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait.”

• “Écoutez, mes frères bien-aimés: Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres aux yeux du monde, pour qu’ils soient riches en la foi, et héritiers du royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment ?” Jac. 2 : 5

e / – ” Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés. Que dirons-nous donc à l’égard de ces choses ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui ? Qui accusera les élus de Dieu ? C’est Dieu qui justifie ! Qui les condamnera ? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous!” Rom. 8 : 28

f / – Quand on se manque, on aurait tendance à penser que Dieu ne nous veut plus, qu’il ne nous choisit plus ! Vous êtes portés à imaginer que Dieu regrette de vous avoir choisi. Mais souvenez-vous que Dieu ne vous a pas choisi parce que vous êtes grand et fort ou à cause de vos mérites ! Alors quand vous vous manquez, Dieu n’a pas changé d’idée. Vous faites partie de sa famille !

g / – Puisque c’est Dieu qui vous a choisi, qui peut vous séparer de l’amour que Dieu a pour vous ? Aucune des accusations de Satan n’a de poids devant lui ! “Qui accusera les élus de Dieu ? C’est Dieu qui justifie ! Qui les condamnera ? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous !”

Illustration :

Un petit garçon étant en visite chez ses grands-parents, se vit offrir son premier lance-pierre. Il fit ses premiers tirs dans les bois, mais il n’arrivait jamais à atteindre sa cible. En revenant dans la cour, derrière la ferme de sa grand-mère, il aperçut son canard. Avant même d’y avoir réfléchi il a tiré et le canard est tombé mort. Pris de panique, le garçon a caché le canard sous une pile de bois ; c’est alors qu’il s’est rendu compte que sa sœur Sally avait tout vu, MAIS ELLE NE DIT RIEN… Au repas de midi, Grand-mère dit : “Sally, faisons la vaisselle…” Mais Sally dit : “Johnny m’a dit qu’il aiderait à la cuisine aujourd’hui. Pas vrai Johnny…?” Puis avec un clin d’œil, elle lui murmura, “Rappelle-toi le canard !” Après midi, Grand-père suggéra d’aller à la pêche… Mais Grand-mère dit : “J’ai besoin de Sally pour préparer le souper…” Mais Sally dit : “Oh ! Tout est prévu… Johnny veut le faire”… “Rappelle-toi le canard…!” Et Sally alla à la pêche… Après plusieurs jours à faire les corvées de Sally et les siennes, il n’en pouvait plus… Il avoua à sa Grand-mère le canard mort… “Je sais Johnny,” dit-elle, et elle le serra sur son cœur. “J’ai tout vu par la fenêtre… Je n’étais pas contente… mais je t’aime et je t’ai pardonné… Je me demandais jusqu’à quand tu laisserais Sally faire de toi son esclave…!”

Le diable fait de nous ses esclaves… Ne restons pas dans cette situation en nous imaginant que tout va s’arranger tout seul, non ! Allons vers Dieu…!

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
eget et, quis, leo libero Lorem consequat. sem, neque. adipiscing nec