CVA 180 : La Bonne Nouvelle de Jésus

Lecture : Rom. 1 : 1-6.

 

C’est un simple message que nous désirons vous apporter aujourd’hui.

La réalité de Jésus

1-Croyez-vous que Jésus a vraiment vécu dans la chair?

a / – Regardez le V. 3 – Il est parlé là de sa nature humaine ; Il était descendant de David.

Cela veut dire qu’il y a eu un homme qui a vécu dans la chair dont le nom était Jésus. Vous devez commencer par là !

b / – Est-ce qu’il a vraiment existé un personnage historique nommé Jésus, qui est né à Bethlehem, qui a grandi à Nazareth, qui a eu un ministère itinérant de trois ans et demi et qui a été crucifié ?

Le croyez-vous, parce qu’il y a des gens qui insistent que non ! Il n’y a jamais eu de Jésus.

c / – C’est un personnage comme Hercule ou le Petit Poucet. C’est un personnage mythologique, un conte de fée.

d / – N’y a-t-il que la Bible qui mentionne Jésus. Et si on ne croit pas à la Bible ? Y a-t-il d’autres ouvrages que la Bible qui en font référence ?

En l’an 90 après J.C., il y avait un historien Juif du nom de Joseph qui n’était pas chrétien. Il ne faisait qu’écrire l’histoire, et voici ce qu’il a écrit :

“Il y a eu un homme nommé Jésus, un sage, si toutefois on peut le qualifier d’homme car il accomplissait des œuvres prodigieuses, un maître enseignant de telles vérités que les gens les recevaient avec plaisir. Il a attiré à lui bien des Juifs et bien des païens. Il était Christ, et quand Pilate, selon les suggestions des hommes principaux parmi nous, l’a condamné à la croix, ceux qui l’aimaient depuis le commencement ne l’ont pas abandonné. Car il leur est apparu, revenu à la vie. Les divins prophètes avaient prédit cela et d’autres choses merveilleuses sur lui et la tribu des chrétiens, ainsi nommée à cause de lui, n’a pas disparue jusqu’à ce jour.”

e / – Voilà un écrivain historien Juif, qui dit, “Oui, il y a eu un homme nommé Jésus…”

Il y a eu aussi, Lucien de Samosate, écrivain Grec. Il n’aimait pas les chrétiens, il leur était même hostile. Environ 50 ans plus tard, il écrivait :

“Les chrétiens, dit-il, adorent jusqu’à aujourd’hui un homme. Ce personnage distingué qui a introduit leurs idées originales, et il été crucifié pour eux. L’idée a été inculquée à ces Chrétiens par leur législateur originel qu’ils sont tous frères du moment qu’ils sont convertis, et ils nient les dieux de la Grèce. Ils adorent leur sage crucifié et vivent d’ après sa loi.”

f / – Voilà donc deux écrivains, étrangers à la Bible qui disent, “Il y a eu un homme qui s’appelait Jésus.”

Et vous, le croyez-vous ?

2 – Croyez-vous que Jésus est réellement mort sur une croix ?

a / – Voilà la deuxième question : Croyez-vous que Jésus est vraiment mort sur une croix ?

Vous croyez qu’il a vécu, mais croyez-vous qu’il est mort ? L’histoire, même en dehors de la Bible, dit que cet homme nommé Jésus a été crucifié. Vous savez, par l’histoire, que les Romains ont crucifié des milliers de gens. Jésus a donc été l’un parmi tant d’autres.

3 – Croyez-vous que Jésus est réellement sorti du tombeau ?

a / – Voilà ce qui sépare ceux qui sont pour Jésus de ceux qui ne le sont pas.

Croyez-vous que Jésus est réellement sorti du tombeau ? Avant cela, vous devez croire qu’il est réellement mort…

b / – Il y a des gens qui disent, “Je ne crois pas que ce soit une réelle résurrection parce que Jésus n’est pas vraiment mort.”

Certains enseignent qu’il a juste perdu conscience, et ensuite il est revenu à lui dans la fraîcheur de la tombe. “C’est juste une résurrection spirituelle dans le cœur et la pensée des disciples…”

c / – Moi, je crois que Jésus est réellement mort, et que le troisième jour, il est ressuscité !!!

Dans le magazine chrétien, “Le christianisme aujourd’hui”, il y avait une question posée par un lecteur : “Notre pasteur a dit le jour de Pâque, que Jésus s’était juste évanoui sur la croix et les disciples lui ont fait reprendre conscience et l’ont soigné. Qu’en pensez-vous ?”

Réponse : “Mon cher ami, je vous suggère de battre votre pasteur avec un chat à neuf queues, vous le crucifiez sur une croix avec de grands clous, vous le suspendez en plein soleil pendant six heures, vous lui enfoncez une lance dans le cœur, vous l’embaumez, vous le déposez dans une tombe sans aération pendant trois jours et vous voyez ce qui va se passer…!”

d / – Pour croire à la résurrection, il faut d’abord croire qu’il est réellement mort sur cette croix…

Une multitude de gens croient que Jésus était un homme bon et un bon maître, qu’il a énoncé des principes moraux, mais dire qu’il est mort et qu’il est ressuscité, là cela fait toute la différence !

e / – Au V. 4, il est écrit, “déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l’Esprit de sainteté, par sa résurrection d’entre les morts, “

f / – Ce mot grec, “Horizo” signifie, marquer les frontières ou les limites d’un lieu ou d’une chose. Il a donné en français, horizon, la limite entre le ciel et la terre !

La résurrection de Jésus le définit comme un être à part et le distingue de tout autre personnage qui ait jamais vécu !

g / – Aucun autre personnage, maître religieux, qui ait jamais vécu et marqué le monde, ne peut se prévaloir d’un tel accomplissement !

h / – Nous ne parlons pas ici des N.D.E. (Near Death Experiences). Expériences de mort imminente. Car toutes ces personnes sont Re-mortes par la suite. Même Lazare que Jésus a ressuscité après quatre jours dans la tombe…

4 – La résurrection de Jésus : Réalité ou imagination ?

a / – Ou vous croyez que ça s’est réellement passé, ou non !

Certains vont à l’église parce que cela leur fait du bien, ou parce que leurs femmes les poussent à y aller, mais si vous les poussez dans leur retranchement, ils vous diront qu’ils ne croient pas tellement à la résurrection de Jésus !

b / – En ce qui concerne la résurrection, on est soit d’un côté soit de l’autre !

Est-ce que c’est vraiment arrivé ? Ou, est-ce juste une histoire imaginaire qui a été inventée ?

Illustration :

Si vous étiez libraire, et que vos ouvrages sont classés, Fiction et Non-fiction, où rangeriez-vous la Bible ? La mettriez-vous dans la section des vérités historiques, ou du côté fiction ?

c / – La résurrection de Jésus a-t-elle vraiment eu lieu ?

Illustration :

Thomas Jefferson, homme d’état américain, auteur de la Déclaration d’indépendance, croyait en une divinité mais ne croyait pas que Jésus soit Dieu. Avec un crayon il avait l’habitude de marquer tous les passages de la Bible où il était question de miracles. On peut encore voir aujourd’hui sa Bible où il notait tous les passages dans lesquels il ne croyait pas. Tous les passages qui parlent de résurrection par exemple. Pour lui, sa Bible se termine de cette façon : “Les disciples déposèrent le corps de Jésus dans la tombe, roulèrent la pierre sur l’ouverture, et s’en retournèrent tout tristes !”

d / – Ce qui fait que les chrétiens sont à part, c’est que nous croyons que Jésus est sorti vivant du tombeau !

e / – Croyez-vous donc qu’il est venu en chair en tant qu’homme ? Croyez-vous qu’il est mort sur une croix ? Qu’il est ressuscité d’entre les morts ?

Qu’allez-vous répondre à Jésus ?

5 – Les marques d’un vrai croyant : La foi.

La confiance totale, pas un consentement mental.

a / – “nous avons reçu la grâce et l’apostolat, pour amener en son nom à l’obéissance de la foi tous les païens,”

b / – La version TOB ajoute, “Vous en êtes aussi de ces gens-là, vous que Dieu a appelés…”

Nous allons voir donc, l’obéissance, la foi et l’appartenance…

c / – Le premier c’est LA FOI :

Vous dites peut-être, le premier c’est l’obéissance. NON ! C’est l’obéissance QUI VIENT DE LA FOI. La foi vient en premier et ensuite, l’obéissance…

d / – La foi c’est la confiance totale… Ex. Le funambule aux chutes du Niagara qui demande à un spectateur “Croyez-vous que je puisse traverser sur ce câble en poussant une brouette avec un homme dedans ? Oui ! répondit l’homme… Alors le funambule l’invita à monter… Mais l’homme refusa !”

e / – Il y a des gens qui ne montent pas en avion parce qu’ils ne font pas confiance à l’avion. Le consentement mental dit, “Je crois qu’un avion peut voler, j’en vois tous les jours…” mais ils ne sont pas parvenus au point de faire confiance à l’avion et au pilote. Avec la tête on dit oui, mais le cœur n’est pas engagé.

f / – Il en est de même concernant Jésus. Vous pouvez croire toutes ces déclarations dans votre tête, mais ce n’est que quand vous lui faites entièrement confiance que la foi devient réelle !

6 – Le deuxième, c’est l’obéissance : La foi qui n’obéit pas est défectueuse :

a / – L’obéissance vient de la foi… Quand on a la foi, celle-ci engendre l’obéissance.

C’est le dilemme de beaucoup de français. Ils disent qu’ils croient en Dieu MAIS ils n’obéissent pas.

b / – Les gens n’agissent pas comme des chrétiens. Ils ne connaissent même pas la Bible…

Des gens disent, “Je crois en Dieu, mais je n’ai pas besoin d’aller à l’église.” Or la Bible dit que les croyants se rassemblaient chaque semaine… “N’abandonnons pas notre assemblée…”

c / – Certains disent, “Je crois en Dieu et en Jésus-Christ, mais je ne pense pas que je doive aimer mon prochain !” Pourtant c’est écrit dans les Saintes Ecritures…

d / – Il n’y a que ce qu’on met en pratique qu’on croit vraiment. Nous pouvons dire que nous croyons la Bible de la première à la dernière page, mais en réalité il n’y a que ce que nous mettons en pratique que nous croyons.

e / – C’est une obéissance qui émane de la foi.

7 – Le troisième mot, c’est l’appartenance. Quelle relation avons-nous avec Jésus ?

a / – “Vous êtes de ceux qui appartiennent à Jésus-Christ, vous que Dieu a appelé…” La foi engendre l’obéissance qui engendre l’appartenance.

b / – Appartenir à Jésus c’est ce qui vous fera entrer au ciel. Quelle est donc la relation que vous avez avec Jésus ?

Vous êtes en train de parler avec quelqu’un et vous apercevez votre femme. Vous dites, “C’est MA femme…” Ou vous apercevez votre père ou vos amis… Vous entretenez des relations.

c / – Si Jésus parle de vous aujourd’hui, est-ce qu’il dit, “Il m’appartient ou elle m’appartient.”

Illustration :

On raconte l’histoire d’un homme qui est rentré un jour du travail. Il a trouvé sa femme complètement secouée et bouleversée. “Qu’est-ce qui ne va pas chérie ?” et sa femme lui dit, “Une chose étrange m’est arrivée aujourd’hui, un homme a frappé à la porte, et quand j’ai ouvert, c’était un étranger”. Il m’a dit, “Madame, est-ce que vous connaissez Jésus ?” J’ai été choquée par sa question, je n’ai pas su que lui dire alors je lui ai refermé la porte.” Son mari fut étonné et dit à sa femme, “Mais chérie, pourquoi tu ne lui as pas dit que tu chantes à la chorale de l’église tous les dimanches ? Que tu es présidente du groupe des femmes dans notre église ? Pourquoi tu ne lui as pas dit qu’à chaque Noël tu collectes des jouets pour les enfants défavorisés de la ville ? Pourquoi tu ne lui as pas dit tout ça ?” Elle lui a répondu, “Ce n’est pas ça qu’il a demandé. Il m’a demandé si je connaissais Jésus ?”

d / – Quel est notre engagement vis à vis de Jésus ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
ut tempus ipsum tristique consectetur ut in nec accumsan dapibus luctus