Lecture : Psaume 13

David célèbre Dieu de tout son cœur, chante ses louanges, se prosterne devant lui, car il a, une fois de plus, expérimenté les bienfaits de la prière.

Il savait que Dieu est le Dieu qui exauce la prière :

« Le jour où je t’ai invoqué, tu m’as exaucé. »

Quelle assurance pour nous de savoir qu’en Jésus nous avons un libre accès au trône de la grâce pour être secourus dans tous nos besoins (Hébreux 4/4-16) !

Il savait que l’exaucement de ses prières était le fruit de la bonté de Dieu :

« […] et je célèbre ton nom, à cause de ta bonté et de ta fidélité ».

C’est de l’orgueil de croire que nous pouvons gagner les faveurs de Dieu au travers de nos bonnes œuvres ou de nos mérites (Jacques 1/17, 4/6).

Comment Dieu est-il intervenu en faveur de David ?

Il l’a rassuré :

« Quand je marche au milieu de la détresse, tu me rends la vie ».

Dans le Psaume 23, David dit :

« Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi ».

Jésus, le bon Berger, a laissé cette promesse merveilleuse à tous ses disciples (Matthieu 28/18-20). Seule la présence de Jésus est capable de dissiper toute peur de notre cœur.

Il l’a fortifié : la prière avec foi dans le nom de Jésus est le fortifiant le plus puissant que je connaisse. De plus, elle n’a que des conséquences bénies pour notre âme (Proverbe 10/22).

Il l’a délivré de ses ennemis :

« Tu étends ta main sur la colère de mes ennemis et ta droite me sauve ».

Notre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Seul Jésus peut nous garder de la puissance de Satan. Ne cherchons pas de refuges dans ce monde, car ils sont vains (Jérémie 17/5-8).

Sébastien SACLIER