Lecture : Jean 3/16

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle ».

Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde mais pour que le monde soit sauvé par lui.

Ami, comptiez-vous jusqu’à présent sur la religion, sur les œuvres, sur les mérites pour être sauvé ?

Alors, vous vous trompiez de route. Dans la Bible, on voit Jésus qui s’est manifesté et qui a sauvé des personnes qui n’étaient ni dignes, ni méritantes, qui n’avaient aucun privilège particulier pour cela mais qui, à un moment donné se sont tournées vers lui avec foi, lui ont confessé leur misère et ont reçu simplement son pardon. Dans l’Evangile de Luc, au chapitre 23, on lit le récit d’une magnifique conversion.

Il s’agit d’un malfaiteur, un criminel. Il était crucifié à côté du Seigneur parce qu’il était condamné pour des faits précis qui lui étaient reprochés et c’était justice pour lui. Mais, dans son cœur il a réalisé sa misère et sa folie. Il a prié ainsi :

« Souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton règne ».

Et Jésus, toujours rempli de miséricorde, de compassion et d’amour lui a répondu :

« Je te le dis en vérité, aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis ».

Le brigand n’avait que cette parole sur laquelle il pouvait s’appuyer.

Etant crucifié et près de la mort, il ne pouvait rien faire pour se sauver, il ne pouvait pas réparer ses fautes, faire des dons d’argent , pratiquer des oeuvres méritoires,ni bien sûr se conformer à aucune religion.

De la même façon, vous devez reconnaître que vous n’avez aucun moyen de salut en vous-même.

Alors, pourquoi ne pas se tourner vers le seul Sauveur : Jésus ?

Donc, tournez-vous vers lui, confessez votre impuissance, vos fautes, vos péchés, implorez sa miséricorde, son pardon, sa grâce, et recevez-les par la foi.

JMF