Lecture : Genèse 19/12-26

Un barrage contenant une importante quantité d’eau avait été construit au-dessus d’une petite ville de Pennsylvanie. Des pluies exceptionnellement abondantes avaient fait dangereusement monter le niveau d’eau, au point que chaque jour des techniciens venaient examiner le barrage pour voir s’il tiendrait le choc.

Dès qu’une fissure apparut, la population en fut informée. Toutefois, certains n’y prêtèrent pas attention car le barrage existait depuis longtemps, et on doutait de la compétence des techniciens.

D’autres s’empressèrent de tout quitter afin d’avoir la vie sauve. Finalement, le barrage se rompit brusquement, des tonnes d’eau déferlèrent sur la ville entraînant la mort de plus de trois cents personnes. Ceux qui avaient écouté l’avertissement avaient eu le temps de se mettre à l’abri.

Pour certains, les avertissements que donne la Parole de Dieu ne sont qu’une plaisanterie, un sujet de moquerie ! Pour d’autres, ils sont trop préoccupés de leur bien-être matériel pour y prêter garde.

« Craignons donc, tandis que la promesse d’entrer dans son repos subsiste encore, qu’aucun de vous ne paraisse être venu trop tard » (Hébreux 4/1).

Bernard KOWALCZYK